gratifiant > misc.droit.all.* > misc.droit

\\Fulminator/ (04/01/2013, 19h14)
>> Pour quelle raison, les femmes sont insultées , sont battues
>> par le mari ou le compagnon,


A cette question,
"Nietsnie" a répondu :

> Ceci dit, des hommes... insultés par leur femme, j'en connais.
> ... il n'y a pas que la brutalité physique. Les femmes sont plus douées
> pour la perversité psychique. __________________________________________________ ________________


Nous touchons là le point FONDAMENTAL de la question de la
présumée violence des hommes sur les femmes.

Nous avons l'outrecuidance de prétendre qu'environ 80 %
des dites violences "visibles", commises par les hommes, ne
sont en fait que des réponses à des violences verbales ou
gestuelles répétées (donc invisibles), perverses et sournoises
perpétrées par beaucoup de femmes.

C'est bien la perversité hypocrite et lâche des faibles, qui
cherchent inconsciemment le clash, pour ensuite se faire
passer pour des victimes aux yeux d'autrui, voire par les
tribunaux.

J'ai reçu des aveux dans ce sens par l'élément femelle, c'est
connu des spécialistes. Mais pas assez connu des tribunaux,
que j'invite à réfléchir sur la question.

Ne comptons pas voir presse et media entamer des recherches
sur ce thème de la "responsabilité partagée", thème par trop
politiquement incorrect, susceptible d'aliéner trop de lectrices
à leurs antennes et autres feuilles de chou...
jc_lavau (04/01/2013, 21h04)
Le 04/01/2013 18:14, \Fulminator/ a écrit :
[..]
> J'ai reçu des aveux dans ce sens par l'élément femelle, c'est
> connu des spécialistes. Mais pas assez connu des tribunaux,
> que j'invite à réfléchir sur la question.


En ce cas, je t'encourage à diviser ton taux de balourdises par page
d'un facteur cinq, au minimum.
Thalie (05/01/2013, 16h08)
\Fulminator/ vient de nous annoncer :

> J'ai reçu des aveux dans ce sens par l'élément femelle, c'est
> connu des spécialistes.


Mouarf ! En voilà un qui n'a jamais eu de succès auprès de la gente
féminine : il suffit le lire ses propos :-)))
Sylvain (05/01/2013, 17h28)
"\Fulminator/" <fulminospam@nospam4> a écrit dans le message de
news:34cc
[..]
> sur ce thème de la "responsabilité partagée", thème par trop
> politiquement incorrect, susceptible d'aliéner trop de lectrices
> à leurs antennes et autres feuilles de chou...


Pour Sartre la mauvaise fois a pour origine l'émotion et la mauvaise gestion
de l'émotion



Or les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes a avoir des
troubles de la personnalités liés à l'émotion
un con ¿ sert tôt, branle le bourgeois (05/01/2013, 19h39)
Thalie a pianoté :
> \Fulminator/ vient de nous annoncer :


>> J'ai reçu des aveux dans ce sens par l'élément femelle, c'est
>> connu des spécialistes.


> Mouarf ! En voilà un qui n'a jamais eu de succès auprès de la gente
> féminine


auprès de la gent non plus

> il suffit le lire ses propos :-)))


encore faut-il en avoir la courage et peu de mal de mer
un con ¿ sert tôt, branle le bourgeois (05/01/2013, 19h43)
Sylvain a pianoté :
> "\Fulminator/" <fulminospam@nospam4> a écrit dans le message de
> news:34cc
> Pour Sartre la mauvaise fois


la maîtrise de la langue est ardue ce que d'ailleurs confirment ta
morue et ta mère

> a pour origine l'émotion et la mauvaise gestion de l'émotion


et simone ne l'a plus sucé après qu'il ait dit ça

> Or les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes a avoir des
> troubles de la personnalités liés à l'émotion


donc tu fais pipi assis?
LeLapin (05/01/2013, 20h41)
Le Fri, 4 Jan 2013 18:14:15 +0100
"\\Fulminator/" <fulminospam@nospam4> a écrit :

[..]
> sur ce thème de la "responsabilité partagée", thème par trop
> politiquement incorrect, susceptible d'aliéner trop de lectrices
> à leurs antennes et autres feuilles de chou...


Hirigoyen en parlait pourtant (et la presse spé et généraliste l'avait
repris) dans un de ses bouquins sur les pervers polymorphes.
Jac (05/01/2013, 20h44)
"LeLapin" <ipub-enlever> a écrit :

> Nous touchons là le FONDEMENT de la femmes.


Tu as fait une faute à "femmes".
un con ¿ sert tôt, branle le bourgeois (06/01/2013, 00h18)
Jac a pianoté :
> "LeLapin" <ipub-enlever> a écrit :


>> Nous touchons là le FONDEMENT de la femmes.


> Tu as fait une faute à "femmes".


c'est l'émotion du premier toucher le doigt hésite la phalange tremble
et le métacarpe tressaute pendant que l'ongle se remplit
Jac (06/01/2013, 02h22)
"un con ¿ sert tôt, branle le bourgeois" <jsbach> a écrit :

> c'est l'émotion du premier toucher le doigt hésite la phalange tremble
> et le métacarpe tressaute pendant que l'ongle se remplit


J'avais effacé le message mais t'es arrivé trop vite : en effet, je me
suis gourré dans l'indentation avec son niouseur de m.....
Anne G (06/01/2013, 02h49)
Le 04/01/13 10:14, \Fulminator/ a écrit :
>> ... il n'y a pas que la brutalité physique. Les femmes sont plus douées
>> > pour la perversité psychique.

> __________________________________________________ ________________
> Nous touchons là le point FONDAMENTAL de la question de la
> présumée violence des hommes sur les femmes.


"D'ailleurs tu ressembles à ta mère, qu'a rien pour inspirer l'amour..."
Fulminator (06/01/2013, 13h25)
>>En voilà un qui n'a jamais eu de succès auprès de la "gente" (sic)
>>féminine


"un con vérolé.de> a répondu :

> auprès de la gent (sic) non plus _________________________________________


1) La "gent" est un mot féminin invariable. (Ex : La gent féminine, la
gent masculine).

Ces minables "bacheliers-bachelières" de bas étage feraient mieux
de se cultiver, de consulter des dictionnaires, à domicile, au lieu
de se branler toute la journée sur leurs jeux vidéo débiles.

2) Nous ne sollicitons les suffrages, ni l'approbation, de personne,
(surtout de la part des incultes).

"...il a mauvaise presse, des amis infréquentables, des propos exécrables,
un vilain goût pour les provocations. Voilà le portrait que dressent ses
ennemis, c'est-à-dire à peu près tout le monde. On peut également dire
que c'est un écrivain de talent, qu'il a du courage et une vertu peu
commune : la fidélité à ses idées".
"Sans parler du "plaisir aristocratique de déplaire" qu'évoquait
Baudelaire"...
(Marc-Edouard Nabe )
Fulminator (06/01/2013, 15h13)
"Fulminator" a écrit dans le message de groupe de discussion :
50e95f37$0$1172$ba4acef3...

> "...il a mauvaise presse, des amis infréquentables, des propos exécrables,
> un vilain goût pour les provocations. Voilà le portrait que dressent ses
> ennemis, c'est-à-dire à peu près tout le monde.
> "Sans parler du "plaisir aristocratique de déplaire" qu'évoquait
> Baudelaire"...
> (Marc-Edouard Nabe ) __________________________________________________ ________________________


Nabe n'a pas écrit ça de moi, notez bien, mais il aurait pu... (:-))
Commandant Coucheteau (07/01/2013, 09h17)
Fulminator a plongé :
> "Fulminator" a écrit dans le message de groupe de discussion :
> 50e95f37$0$1172$ba4acef3...


> __________________________________________________ ________________________


> Nabe n'a pas écrit ça de moi, notez bien,


on s'en doute car il a rarement écrit sur les cons surtout les cons
fachos
Sylvain (07/01/2013, 10h38)
LeLapin wrote:
> Le Fri, 4 Jan 2013 18:14:15 +0100
> "\Fulminator/" <fulminospam@nospam4> a écrit :
> Hirigoyen en parlait pourtant (et la presse spé et généraliste l'avait
> repris) dans un de ses bouquins sur les pervers polymorphes.


Hirigoyen qui pourtant est une femme l'avait même dit

Mais on est dans une société où il ne faut jamais rien dire, même la vérité.

Il y a quelques années la presse courrante grand publique en France parlait
énormément du hacellement moral et de la manipulation mentale, et avait
ouvertement parler du probléme, que le harcellement moral pratiqué par des
femmes et pratiqué par les hommes était trés différents, pratiqué par les
femmes il est plus dommageable tout en étant plus difficile a prouver
Discussions similaires