gratifiant > misc.* > misc.securite.routiere

François Guillet (02/06/2019, 11h49)
A.M. avait écrit le 24/05/2019 :
> Le 24/05/2019 à 12:16, PH a écrit :
> On dirait que l'Hyvrard fait encore sa crise de parano, se croyant être
> personnellement la cible des commentaires,


ce qui est le cas.

"Les esprits d'élite discutent des idées, les esprits moyens discutent
des événements, les esprits médiocres discutent des personnes."
Jules Romains

Les esprits médiocres, quand ils le sont trop, n'ont même plus
conscience d'entrer dans la catégorie.
Christophe Dang Ngoc Chan (03/06/2019, 23h52)
Le 01/06/2019 à 10:02, Pascal Hambourg a écrit :
> Certes, mais c'est toujours mieux que pas de plaque du tout.


C'est là où je m'inscris en faux.

Il y a des accidents avec des véhicules stationnés c'est un fait. Et
avec des véhicules mal stationnés en ville. Mais le mécanisme principal
est-il le fait de ne pas avoir vu le véhicule ? Et quelle esy la gravité
de ce type d'accidents ?

Et donc, quel est le bénéfice réel et cela justifie-t-il d'augmenter le
nombre d'accidents de manière générale y compris dans des situations où
les accidents sont fréquemment mortels ?

> Au fait, d'où tenez-vous que l'usage des feux de détresse a été prévu
> pour les routes à circulation rapide ?


Je ne parle pas de la réglementation au sens strict mais de l'esprit de
la chose.

Déjà, si le code de la route mentionne qu'il faut les mettre lorsque
l'on roule « momentanément à allure fortement réduite », cil faut se
demander « réduit par rapport à quoi ? » : 30 km/h sur une route à
80-110-130, c'est fortement réduit ; pas sur une voie à 50.
Gloops (05/06/2019, 00h14)
Le 31 Mai 2019 à 10:03, Topinambour <artichoke> a écrit :
> Le 31/05/2019 à 09:41, Pascal Hambourg a écrit :
> Juste le contraire.
> Relisez encore une fois:
> -----------------------
> Précisément, dans ce cas, c'est plus l'oubli d'usage des clignotants
>  qui pose problème...
> --------------------


Quand il s'agit de tourner à droite, oublier le clignotant serait moins
problématique que de clignoter à gauche. Bien que ça le serait quand
même, bien entendu.
Gloops (05/06/2019, 00h18)
Le 3 Juin 2019 à 23:52, Christophe Dang Ngoc Chan <cdang> a
écrit :
[..]
> l'on roule « momentanément à allure fortement réduite », cil faut se
> demander « réduit par rapport à quoi ? » : 30 km/h sur une route à
> 80-110-130, c'est fortement réduit ; pas sur une voie à 50.


Il serait quand même utile de s'abstenir de vouloir avoir raison, et de
faire en sorte d'être visible suffisamment loin à l'avance. Par exemple
avant le virage.
Topinambour (05/06/2019, 08h15)
Le 05/06/2019 à 00:14, Gloops a écrit :
> Le 31 Mai 2019 à 10:03, Topinambour <artichoke> a écrit :
> Quand il s'agit de tourner à droite, oublier le clignotant serait moins
> problématique que de clignoter à gauche. Bien que ça le serait quand
> même, bien entendu.


Parlez-en donc aux cyclistes qui circulent sur la bande cyclable à
droite, ils auront sûrement un avis très différent.
Gloops (05/06/2019, 22h56)
Le 5 Juin 2019 à 08:15, Topinambour <artichoke> a écrit :
> Le 05/06/2019 à 00:14, Gloops a écrit :
> Parlez-en donc aux cyclistes qui circulent sur la bande cyclable à
> droite, ils auront sûrement un avis très différent.


Je pense qu'ils seront d'accord avec ma dernière phrase. Il y a déjà eu
des interventions en ce sens sur fr.misc.transport.velo
Topinambour (06/06/2019, 07h58)
Le 05/06/2019 à 22:56, Gloops a écrit :
> Le 5 Juin 2019 à 08:15, Topinambour <artichoke> a écrit :
> Je pense qu'ils seront d'accord avec ma dernière phrase.


Vous pensez surtout être d'accord avec vous-même.
Topinambour (06/06/2019, 08h01)
Le 06/06/2019 à 07:58, Topinambour a écrit :
> Le 05/06/2019 à 22:56, Gloops a écrit :
> Vous pensez surtout être d'accord avec vous-même.




Dangereux pour les cyclistes

De plus, les motards ne sont pas les seuls à être mis en danger par
l'oubli du clignotant. Christian de Valence, le vice-président de la
Fédération des usagers de la bicyclette, explique en quoi les cyclistes
le sont aussi : « On a un souci en ville, c'est là qu'on a un certain
nombre d'accidents très graves. Il y a un certain nombre de cas où
l'automobiliste, ne voyant pas de voiture derrière lui se dit qu'il peut
tourner sans le dire à personne. Il y a encore des gens qui ignorent
qu'il n'y a pas que des voitures dans la rue, qu'il faut faire attention
à des gens peut-être moins visibles comme les cyclistes. Prévenir le
cycliste de son intention est très important ».
Topinambour (06/06/2019, 08h08)
Le 06/06/2019 à 08:01, Topinambour a écrit :
[..]
> qu'il n'y a pas que des voitures dans la rue, qu'il faut faire attention
> à des gens peut-être moins visibles comme les cyclistes. Prévenir le
> cycliste de son intention est très important ».


Ce que dit la prévention routière:


L'usage du clignotant dans les rond-point (on voit sur les illustrations
que principalement, c'est le clignotant À DROITE qu'il faut utiliser (et
dont l'usage fait souvent défaut).

Gloops (06/06/2019, 19h41)
Le 6 Juin 2019 à 07:58, Topinambour <artichoke> a écrit :
>>> Parlez-en donc aux cyclistes qui circulent sur la bande cyclable à
>>> droite, ils auront sûrement un avis très différent.

>> Je pense qu'ils seront d'accord avec ma dernière phrase.

> Vous pensez surtout être d'accord avec vous-même.


Aussi, oui, ça paraît être la moindre des choses.
Dois-je suivre l'exemple et m'en arrêter là ?
Gloops (06/06/2019, 19h42)
Le 6 Juin 2019 à 08:01, Topinambour <artichoke> a écrit :
[..]
> qu'il n'y a pas que des voitures dans la rue, qu'il faut faire attention
> à des gens peut-être moins visibles comme les cyclistes. Prévenir le
> cycliste de son intention est très important ».


Et encore là, on considère le cas de l'automobiliste de bonne foi.
Pas celui qui se dépêche de passer devant pour couper la route au
cycliste, pour lui déclamer ensuite qu'il a une bonne assurance.
PH (07/06/2019, 01h05)
Le 06/06/2019 à 08:01, Topinambour a écrit :
[..]
> qu'il n'y a pas que des voitures dans la rue, qu'il faut faire attention
> à des gens peut-être moins visibles comme les cyclistes. Prévenir le
> cycliste de son intention est très important ».


"Prévenir le cycliste de son intention est très important" :-) :-) :-)

Ben non, grand rigolo, BEAUCOUP plus important est de vérifier avant de
changer de direction qu'on peut le faire, et si on veut on peut.

Bref, l'usager moyen, rapide ou non, ne fait pas assez gaffe quand il
change de direction. Point. Et c'est là le problème de base, bien plus
que le non usage du cligno, qui, je le rappelle si besoin est,
n'autorise aucune priorité.

Alors qu'on soit en vélo, en moto ou en voiture, vu le comportement de
l'ahuri moyen, quand on dépasse, à droite ou à gauche, le seul truc qui
est important, c'est de vérifier qu'il n'existe aucune possibilité pour
que l'ahuri qu'on veut dépasser déboite. Et s'il y a une possibilité, on
s'abstient. Je ne parle parle de CDR là, je parle juste d'éviter un
accident.

Bref, se battre contre le non usage du cligno, c'est déjà accepter le
non usage du rétro, mille fois plus important.

Et pour finir, insister exclusivement sur le cligno, c'est
déresponsabiliser les usagers du cligno à la dernière seconde, qui
l'ayant utilisé, se croient prioritaires dans leur changement de cap et
s'abstiennent donc de l'usage du rétro.
Topinambour (07/06/2019, 10h54)
Le 07/06/2019 à 01:05, PH a écrit :
> Le 06/06/2019 à 08:01, Topinambour a écrit :
> "Prévenir le cycliste de son intention est très important" :-) :-) :-)
> Ben non, grand rigolo,


Ben si. Et le rigolo, c'est toi.
PH (07/06/2019, 15h14)
Le 07/06/2019 à 10:54, Topinambour a écrit :
> Le 07/06/2019 à 01:05, PH a écrit :
> Ben si. Et le rigolo, c'est toi.


C'est parce que tu es à court de toute argumentation que tu as coupé
tout le reste ?

Peut-être fais-tu partie de ceux qui se pensent prioritaires pour couper
la route des autres une fois qu'ils ont mis leur clignotant ?

Le reste que tu as coupé :

----------------------------------------------------------------
.... , BEAUCOUP plus important est de vérifier avant de changer de
direction qu'on peut le faire, et si on veut on peut.

Bref, l'usager moyen, rapide ou non, ne fait pas assez gaffe quand il
change de direction. Point. Et c'est là le problème de base, bien plus
que le non usage du cligno, qui, je le rappelle si besoin est,
n'autorise aucune priorité.

Alors qu'on soit en vélo, en moto ou en voiture, vu le comportement de
l'ahuri moyen, quand on dépasse, à droite ou à gauche, le seul truc qui
est important, c'est de vérifier qu'il n'existe aucune possibilité pour
que l'ahuri qu'on veut dépasser déboite. Et s'il y a une possibilité, on
s'abstient. Je ne parle parle de CDR là, je parle juste d'éviter un
accident.

Bref, se battre contre le non usage du cligno, c'est déjà accepter le
non usage du rétro, mille fois plus important.

Et pour finir, insister exclusivement sur le cligno, c'est
déresponsabiliser les usagers du cligno à la dernière seconde, qui
l'ayant utilisé, se croient prioritaires dans leur changement de cap et
s'abstiennent donc de l'usage du rétro.
----------------------------------------------------------------
Topinambour (07/06/2019, 20h25)
Le 07/06/2019 à 15:14, PH a écrit :
> Le 07/06/2019 à 10:54, Topinambour a écrit :
> C'est parce que tu es à court de toute argumentation que tu as coupé
> tout le reste ?


Non, juste parce que j'ai mieux à faire que de répondre à des sophismes.

Discussions similaires