gratifiant > misc.* > misc.medias.presse-ecrite

Jean Paul Ney (10/06/2004, 15h28)
TOUTE LA VERITE SUR SOS-RACAILLE DANS LE CONFIDENTIEL
N° 5 / JUILLET 2004

A l'occasion de sa première année de parution de LE CONFIDENTIEL,
Jean Paul Ney, ses enquèteurs, ses collaborateurs et toute son équipe,
ont le plaisir de vous livrer les résultats d'une enquète
extraordinaire :

Une exclusivité

Dans le prochain numéro (N° 5 / Juillet ) de l'excellent journal Le
Confidentiel,
les résultats d'une enquète tout à fait exceptionnelle,
m'ayant mené d'Englwood (USA) au PANAMA, puis d'ISRAEL à MOSCOU.

Des révélations en cascades dans une ébouriffante histoire,
digne des plus grands romans d'espionnages, ou le laxisme des services
de l'état chiraquien, s'est disputé la vedette avec l'incompétence et
l'incurie
des journalistes français.

J'avais déja dans un numéro précédent, évoqué le cas Sos-Racaille,
suite à l'arrestation
à Moscou d'un personnage sulfureux : Joel Sambuis, un français
originaire de Grenoble.

Le Confidentiel n°2 - Enquète : Fin de cavale du Cameleon neo-nazie
Ce numéro est toujours disponible sur demande à :
Service abonnement Le Confidentiel / 51, rue St Fargeau, 75020 PARIS.
Chèque de 10 euros à l'ordre des Editions Publia.
Contact :

Lors de la fermeture de la plate-forme Liberty-Web, hébergeant entre
autres
Sos-Racaille, gendarmes-en-colère, etc..puis l'arrestion de Joël
Sambuis
à Moscou, la presse française se déchaina : Libération, Le Canard
Enchainé, Le Monde,
puis l'innénarable Transfert.net, se mirent à écrire tout et n'importe
quoi.

Mon instinst de reporter de terrain me fit douter des versions
soi-disantes officielles distillées
par une presse trop souvent aux ordres du pouvoir. Pour quelqu'un qui
connait les coulisses
(), cela était trop
simpliste pour que ce soit un juste
reflet de la réalité. Mon instinct me conduisit à me poser la question
suivante :

Mais qui est Joël Sambuis ?

Et c'est dans le prochain numéro de "Le confidentiel"

(N° 5 JUILLET 2004) que vous découvrirez en exclusivité l'interview de
Joël Sambuis,
qui par l'intermédiaire de son avocat et en sa présence, accepta à ses
conditions,
de donner la seule et unique interview à un journaliste français.
C'est sans concessions qu'il accepte de revenir sur un épisodegalvaudé
par la presse francais, et qu'il livre SA vérité :
(Il me précisa à cette occasion qu'il se faisait envoyer mes parutions
régulièrement.)

Extraits :

JEAN PAUL NEY : "Etiez vous le webmaster d'Sos-Racaille ?"

JOEL SAMBUIS : "Oui, à l'époque j'ai du mentir pour protéger
de hauts fonctionnaires français, je n'étais pas que le webmaster de
sos-racaille,
mais le dirigeant de la plate forme Liberty-Web, ici a Moscou, je suis
à l'abri
de la "ripoublique de francarabia", je n'ai donc plus de raisons de
mentir."

[...]

JEAN PAUL NEY : "Je suis parti au PANAMA, à la recherche de David
Osborne,
on a dit à une époque qu'il avait été assassiné, qu'avez vous à
déclarer à ce sujet ?"

JS : "David Osborne n'a jamais existé, l'adresse au Panama était
fictive, c'était une entreprise
de domiciliation, j'ai laissé courir le bruit de l'assassinat de David
Osborne pour avoir le temps
nécessaire de me protéger."

[...]

JEAN PAUL NEY : "Lors de l'arrêt de vos sites, de multiples hypothèses
ont circulés,
notamment le fait que vous étiez las du manque de motivations de vos
troupes, comme vous
l'expliquiez dans un courrier consultable sur le forum public,
pourriez vous rétablir la vérité ?"

JS : "Oui, j'ai effectivement rédigé un courrier à l'attention de mes
proches collaborateurs,
leur stipulant une fermeture rapide face au manque de réactivité dont
ils faisaient preuves.
J'utilisais ce subterfuge à travers deux pseudos différents et une à
deux fois par an pour
booster les anciens et les nouveaux.
En réalité, alors que nous déménagions l'ensemble de la plate forme
Liberty-Web vers un serveur
en nom propre, et alors que nous avions décidé de créer une radio puis
une web-télé, Vério
(NDLR : Verio USA était l'hébergeur des sites de Joel Michel Sambuis)
nous signifia la fermeture
de l'ensemble de nos comptes. D'après leurs explications, nous aurions
violé le deuxieme
amendement de la constitution des Etat-Unis d'Amérique. C'est encore
pour des questions de sécurité
propre aux personnes, que nous avions du fermer le tout en
catastrophe, car nous ne savions pas, devant
le viol du deuxieme amendement, si Verio n'aurait pas livré à la
justice de francarabia,
les coordonnés des comptes bancaires sur lesquels ils se payaient.

© JEAN PAUL NEY / Ed PUBLIA

Ceci n'est qu'un court extrait d'une interview de quatre heures,
délivré en exclusité
à Jean Paul Ney.
Interview qui vous livrera dans le prochain numéro de "Le
Confidentiel" (N°5 / Juillet)
() toute les ficelles et astuces utilisés
par Joel Sambuis et ses collaborateurs pour échapper à toute les
poursuites.
Mais au dela, M. Sambuis revient sur ses rapports avec les services
français,
les tractations dont il fut l'objet, les accusations d'escroqueries,
les différents avec ses collaborateurs, la trahison dont il fut
victime, les financements,
ses projets informatiques, son livre à paraitre, etc.

Ne manquez surtout pas le prochain numéro de Le confidentiel n° 5
début juillet


Jean-Paul Ney
Directeur de la Rédaction / Chief editor
"Le Confidentiel" / "The Confidential"

*************************
Centre International de Recherche et d'Etudes sur le Terrorisme.
Membre Fondateur, conférencier & consultant.
International Center on Terrorism Studies
*************************
INFOWAR / INFOSECURITY
Canal Plus / France Soir
*************************
Publications

*************************
Le Confidentiel (10/06/2004, 16h11)
Bonjour et désolé d'importuner suite à cette usurpation.

Je tiens simplement à signaler que je ne suis pas l'auteur de ce message et
qu'il s'agit d'une grossière usurpation d'identité, vous vous en doutez
bien.

Cordialement,
siger (11/06/2004, 19h05)
Le Confidentiel a écrit :

> Bonjour et désolé d'importuner suite à cette usurpation.


> Je tiens simplement à signaler que je ne suis pas l'auteur de ce
> message et qu'il s'agit d'une grossière usurpation d'identité,
> vous vous en doutez bien.


Il y a un forum ou vous pouvez (voire devez) parler de ça. C'est
fr.usenet.abut.rapports ou fr.usenet.abus.d, je crois.

À moins qu'il s'agisse d'un homonyme.
Alexandre (15/06/2004, 00h26)
Laisse tomber Siger, c'est un "grand classique" qui refait surface.

Laisse passer l'iceberg, c'est tout.

siger wrote:
[..]
Discussions similaires