gratifiant > sci.* > sci.psychologie

lelivrelibre (19/08/2003, 13h34)
Qu'en pensez-vous ?

jean-paul yves le goff
Yuksel ! (19/08/2003, 13h56)
lelivrelibre wrote:

Bonjour Lelivrelibre,

> Qu'en pensez-vous ?


Voici ce que je pense :

1 la morale est certitude en soi

2 elle pose plus une interdiction à l'intelligence qu'une certitude.

Amicalement,
Yuksel.
FELIX.XFILE (19/08/2003, 18h12)
lelivrelibre <lelivrelibre> a écrit dans le message :
d7b1b70f.0308190334.5957b082...
> Qu'en pensez-vous ?
> jean-paul yves le goff
>


Déjà, je pense que contrairement à ce que j'étais habitué,
ton post est valable.

Ensuite, je me fous de ce passage;
tant que la certitude morale ne se transforme pas
en certitude économique, juridique et politique, ça ne craint pas;
d'autant si elle n'est pas chiffrée.

Exemple :

La canicule a décanillé du vieux.
Plein : 3000, voire 5000.
La certitude morale voulait qu'on se mobilisât d'urgence.
D'une certitude naturelle, on vit passer à une certitude politique;
fallait qu'un responsable fut trouvé et qu'il démissionnât.

C'est que, depuis la révolution informationnelle,
fallait que les responsables soient "certains"
qu'il faisait vraiment chaud.
Non pas qu'on leur plantât un thermomètre
devant les yeux, évidence de peu de valeur,
mais qu'on les informât administrativement et hiérarchiquement.

Après, ce fut plus dur :
la certitude juridico-financière instituée fit force de loi (d'inertie).
car "nécessité ne fait plus loi",
c'est la loi qui fait la nécessité.

Ou, comment les cata naturelles
révèlent d'un état institué
l'inertie catastrophique.

cordial,
félix
Orpheligne (19/08/2003, 22h28)
Toujours joli, malgré votre ironie, cet imparfait du subjonctif.
Trois choses sur cette caniculcul.
La première, c'est que comme vous, j'imagine, j'ai bien ri de voir se
déclencher les mesures d'urgence la veille de la fin de la canicule.
La seconde, pas si sotte, c'est qu'il faut bien crever. Sur ce point, il y
a quelque chose de juste à s'indigner de l'indignation générale à l'égard
des politiques, me semble-t-il.
La troisième, pas si sotte non plus, même si je suis plus réservée, c'est
l'inquiétude qu'a soulevé à mon boulot le manque d'inquiétude manifeste
des stagiaires, dits psychotiques, à l'égard de la canicule.L'insisibilité
à la chaleur. Une espèce de statu quo quoi qu'il arrive. C'est vrai qu'il
y a de ça.

On Tue, 19 Aug 2003 18:12:49 +0200, "FELIX.XFILE" <FELIX.XFILE>
wrote:
[..]
Jean Francois Ortolo (19/08/2003, 22h33)
lelivrelibre a écrit:
> Qu'en pensez-vous ?
> jean-paul yves le goff
>


Hé, béééééé...
Comment va'l moral, Docteur ? :)

Jean Francois Ortolo
FDA (19/08/2003, 22h55)
FELIX.XFILE wrote:

>La canicule a décanillé du vieux.
>Plein : 3000, voire 5000.

Nous vivons dans un pays de 60 000 000 d'habitants vivant chacun en
moyenne dans les 70 ans.
Cela représente en moyenne, bon an, mal an, 857 000 décès par an, soit
71 400 par mois.
Et en majorité des vieux. Sinon, la longévité moyenne ne serait pas de
70 ans, nesspa ?

S'il y avait donc eu seulement 5000 décès de vieux pendant cette
canicule de 15 jours,
cela tendrait à démontrer que la chaleur conserve.

Je m'interroge donc sur ces chiffres ('sachant qu'il est un âge où TOUT
peut vous être fatal, la chaleur, le froid, un chaud et froid, un
courant d'air, et même - je l'ai vu - une mauvaise réaction au vaccin
antigrippal, dont je me demande s'il ne deviendra pas un jour tout
simplement un vaccin anti-banqueroute des caisses de retraite).
Orpheligne (19/08/2003, 23h14)
>La seconde, pas si sotte, c'est qu'il faut bien crever. Sur ce point, il y
>a quelque chose de juste à s'indigner de l'indignation générale à l'égard
>des politiques, me semble-t-il.


.... à s'indigner de l'indignation générale à l'égard de la mort.
Marie (21/08/2003, 12h20)
"FDA" <armingaud> a écrit dans le message de
news:4f64
> S'il y avait donc eu seulement 5000 décès de vieux pendant cette
> canicule de 15 jours,
> cela tendrait à démontrer que la chaleur conserve.

j'ai pas compris ça ; le chiffre de 5000 qui est passé à 13.500 est le
nombre de décès suite à la canicule et donc s'ajoute aux autres décès
survenus pour une autre raison.
Ad Nihilum (22/08/2003, 11h20)
La mort n'est pas naturelle quand provoquée par dame nature ?

Ad Nihilum
Petite maman (22/08/2003, 12h57)
l'auteur : Ad Nihilum

>La mort n'est pas naturelle quand provoquée par dame nature


Si la technologie actuelle était vraiment mise au service des nécessiteux, il y
aurait sans doute moins de morts dûs à la canicule.

Est-ce de l'inconscience ?
Discussions similaires