gratifiant > comp.sys.* > comp.sys.atari

Arachide (01/01/2019, 18h18)
Le 01/01/2019 à 14:30, Francois LE COAT a écrit :

> D'une part Eurêka 2.12 est très rapide sur une machine d'aujourd'hui ...


Toi qui aime les références à Windows : c'est exactement ce qu'on
reprochait au monde PC à une époque. Les logiciels n'exploitaient pas
les ressources des machines existantes et nous semblaient mal
programmés. Sauf qu'avec l'augmentation régulière de puissances des
machines, ils devenaient exploitables.

Ne me dis pas que, il y a 30 ans, tu programmais avec l'optique de faire
tourner Eureka sur un émulateur avec une machine dépassant les 2GHz...

> Mais en plus, à l'aide de la formule que tu as indiqué, il est possible
> de générer une image IMG :
>     <http://eureka.atari.org/hardcopy.img>


Et comment on fait ça ?

> qu'il est possible de changer en un format PNG lisible partout :
>     <http://eureka.atari.org/hardcopy.png>
> Il est aussi possible de générer un metafile GEM :
>     <http://eureka.atari.org/eureka01.gem>


Et comment ?

> Il faut que tu comprennes que Eurêka 2.12 ne se contente pas de tracer
> une seule courbe particulière, et le plus rapidement possible. Il existe
> des formats d'exports, image bitmap et image vectorielle. Pas mal non ?


Bien sur que ce sont des possibilités intéressantes. Mais, avoue avec
moi que, lorsqu'on fait un tracé de courbe ou de surface, on ne tombe
pas tout de suite sur la bonne disposition. Si quelqu'un sur un MegaSTE
doit attendre près d'une minutes pour voir sa courbe entre deux
réglages, c'est trop.
Et je ne te parle pas d'un calcul de surface...

Guillaume.
Francois LE COAT (01/01/2019, 19h05)
Salut,

Arachide écrit :
> Toi qui aime les références à Windows : c'est exactement ce qu'on
> reprochait au monde PC à une époque. Les logiciels n'exploitaient pas
> les ressources des machines existantes et nous semblaient mal
> programmés. Sauf qu'avec l'augmentation régulière de puissances des
> machines, ils devenaient exploitables.
> Ne me dis pas que, il y a 30 ans, tu programmais avec l'optique de faire
> tourner Eureka sur un émulateur avec une machine dépassant les 2GHz...


Certainement pas. Mais dès le début, je connaissais le Basic Sinclair,
et l'assembleur Z80. J'ai décidé que j'écrirai Eurêka 2.12 en langage
C, avec un peu d'assembleur 68000. C'est à dire que je savais que mon
travail ne serait pas perdu, quoi qu'il arrive. C'était lent, mais je
savais que je me lançais dans une oeuvre de longue haleine. C'est à
dire que je ne pourrai apprécier mon travail que longtemps après. Je
savais que ce que je faisais était pérenne.

> Et comment on fait ça ?
> Et comment ?


Voila un bref tutoriel vidéo : <http://eureka.atari.org/guillaume.mp4>

> Bien sur que ce sont des possibilités intéressantes. Mais, avoue avec
> moi que, lorsqu'on fait un tracé de courbe ou de surface, on ne tombe
> pas tout de suite sur la bonne disposition. Si quelqu'un sur un MegaSTE
> doit attendre près d'une minutes pour voir sa courbe entre deux
> réglages, c'est trop.
> Et je ne te parle pas d'un calcul de surface...
> Guillaume.


Mais il m'est arrivé aussi de désespérer de la lenteur de Eurêka 2.12 =)
Ça ne m'arrive plus. Je souhaite bien du courage aux ATARIstes qui n'ont
encore accès qu'à des machines lentes. Je l'ai toujours dit, ma quête a
toujours été de voir tourner Eurêka 2.12 le plus rapidement possible.
C'est la raison pour laquelle je reste attaché à l'informatique ATARI.
Arachide (02/01/2019, 10h27)
Le 01/01/2019 à 18:05, Francois LE COAT a écrit :

>>>      <http://eureka.atari.org/eureka01.gem>

>> Et comment ?

> Voila un bref tutoriel vidéo : <http://eureka.atari.org/guillaume.mp4>


Fallait le trouver le clic vers la gauche...
Ca marche, le fichier GEM se crée bien.

Idem, le fichier IMG est bien créé.
Question: pourquoi ce format "portrait" avec des grandes parties
blanches en haut et en bas ?
(pour coller à du A4 ?)

> Mais il m'est arrivé aussi de désespérer de la lenteur de Eurêka 2.12 =)
> Ça ne m'arrive plus. Je souhaite bien du courage aux ATARIstes qui n'ont
> encore accès qu'à des machines lentes. Je l'ai toujours dit, ma quête a
> toujours été de voir tourner Eurêka 2.12 le plus rapidement possible.


En attendant que les machines accélèrent toutes seules ? Dommage, en 30
ans tu aurais pu améliorer tes algorithmes.

> C'est la raison pour laquelle je reste attaché à l'informatique ATARI.


Justement, tu es satisfait par des machines non Atari, la plus puissante
de la firme, le TT, s'essouffle avec Eureka.

Tes boîtes de dialogue manquent d'un bouton "Annuler". Quand on s'est
trompé, impossible de revenir en arrière.

L'entrée "Tracer" devrait être grisée tant qu'on n'a pas choisi le mode
"cartésien, polaire... etc", ainsi, on ne cliquerait pas dessus avant
d'avoir fait le réglage.

De même, si le réglage du mode doit se faire avant le tracé, dans les
menus, il serait plus judicieux de mettre le réglage vers la gauche et
le menu de tracer vers la droite.

Guillaume.
Francois LE COAT (02/01/2019, 11h01)
Salut,

Arachide écrit :
>>>> <http://eureka.atari.org/eureka01.gem>
>>> Et comment ?

>> Voila un bref tutoriel vidéo : <http://eureka.atari.org/guillaume.mp4>

> Fallait le trouver le clic vers la gauche...
> Ca marche, le fichier GEM se crée bien.
> Idem, le fichier IMG est bien créé.


Bien. Le même principe existe aussi pour les surfaces dans l'espace.

> Question: pourquoi ce format "portrait" avec des grandes parties
> blanches en haut et en bas ?
> (pour coller à du A4 ?)


Oui. Lorsque l'on imprime le format est plus adapté à une page.

>> Mais il m'est arrivé aussi de désespérer de la lenteur de Eurêka 2.12 =)
>> Ça ne m'arrive plus. Je souhaite bien du courage aux ATARIstes qui n'ont
>> encore accès qu'à des machines lentes. Je l'ai toujours dit, ma quête a
>> toujours été de voir tourner Eurêka 2.12 le plus rapidement possible.

> En attendant que les machines accélèrent toutes seules ? Dommage, en 30
> ans tu aurais pu améliorer tes algorithmes.


Mais depuis 30 ans, personne à part toi ne m'a reproché la lenteur.
Il est maintenant trop tard pour se plaindre. As-tu déjà utilisé un
logiciel comme Persistence Of Vision ? C'est inutilisable sur machine
de la marque. Doit-on pour autant se priver d'images de synthèse ?

>> C'est la raison pour laquelle je reste attaché à l'informatique ATARI.

> Justement, tu es satisfait par des machines non Atari, la plus puissante
> de la firme, le TT, s'essouffle avec Eureka.


J'ai bien compris que ton critère principal est la rapidité. Mais alors,
il faudrait que tu te passionnes pour des machines rapides. Sinon, ton
intérêt va se limiter à des logiciels qui ne font pas grand chose ...

> Tes boîtes de dialogue manquent d'un bouton "Annuler". Quand on s'est
> trompé, impossible de revenir en arrière.


Bonne remarque. Je n'y ai pas toujours pensé.

> L'entrée "Tracer" devrait être grisée tant qu'on n'a pas choisi le mode
> "cartésien, polaire... etc", ainsi, on ne cliquerait pas dessus avant
> d'avoir fait le réglage.


Avec un peu d'expérience, on ne fait plus cette erreur. Les gens qui ne
connaissent pas trop, utiliseront le menu "Courbe -> Charger ...".

> De même, si le réglage du mode doit se faire avant le tracé, dansles
> menus, il serait plus judicieux de mettre le réglage vers la gauche et
> le menu de tracer vers la droite.


Certes. Le réflexe pavlovien veut que l'on choisisse le premier menu ...
Le point fort de Eurêka 2.12 n'est certainement pas son ergonomie. Mais
c'est un soft qui s'est écrit sans autre programme similaire pour le
comparer. Connais-tu d'autres softs similaires, qui soient si ancien ?
Arachide (02/01/2019, 11h44)
Le 02/01/2019 à 10:01, Francois LE COAT a écrit :

> Mais depuis 30 ans, personne à part toi ne m'a reproché la lenteur.


Parce que je suis le seul utilisateur.

> Il est maintenant trop tard pour se plaindre. As-tu déjà utilisé un
> logiciel comme Persistence Of Vision ? C'est inutilisable sur machine
> de la marque. Doit-on pour autant se priver d'images de synthèse ?


Il y a eu d'autres logiciels plus adaptés aux Ataris, comme Inshape.

> J'ai bien compris que ton critère principal est la rapidité. Mais alors,
> il faudrait que tu te passionnes pour des machines rapides. Sinon, ton
> intérêt va se limiter à des logiciels qui ne font pas grand chose ...


Je ne suis pas d'accord avec ton argument.
Je t'ai prouvé par la programmation que la courbe prise en exemple peut
se tracer en un quart de seconde.
Il faut optimiser.

mais alors quel est ton critère principal?
Pas la rapidité.
Pas l'ergonomie.
Pas le partage.
Il reste les fonctionnalités de ton logiciel, mais difficiles à trouver
et décourageantes car les actions prennent beaucoup de temps.

> Certes. Le réflexe pavlovien veut que l'on choisisse le premier menu ...
> Le point fort de Eurêka 2.12 n'est certainement pas son ergonomie. Mais
> c'est un soft qui s'est écrit sans autre programme similaire pour le
> comparer. Connais-tu d'autres softs similaires, qui soient si ancien ?


Riemann. rapide, généraliste, programmable, ergonomique.

Guillaume.
Francois LE COAT (02/01/2019, 12h31)
Salut,

Arachide écrit :
>> Mais depuis 30 ans, personne à part toi ne m'a reproché la lenteur.

> Parce que je suis le seul utilisateur.


Non. Je connais beaucoup d'utilisateurs historiques. Il y a eu un
article dans STMag qui m'en a fait connaître certains ...

<http://eureka.atari.org/st_magazine_N127-septembre_1998-page030_et_031.jpg>
<http://eureka.atari.org/st_magazine_N127-septembre_1998-page032_et_033.jpg>

Les utilisateurs historiques ne me l'ont pas fait remarquer. Mais
parce qu'à l'époque, tous les logiciels étaient lents. Il n'y avait
pas les machines d'aujourd'hui, qui sont très réactives, pour comparer.

>> Il est maintenant trop tard pour se plaindre. As-tu déjà utiliséun
>> logiciel comme Persistence Of Vision ? C'est inutilisable sur machine
>> de la marque. Doit-on pour autant se priver d'images de synthèse ?

> Il y a eu d'autres logiciels plus adaptés aux Ataris, comme Inshape.


Inshape, j'ai été l'un des premiers utilisateurs sur Falcon030, car
j'ai connu l'éditeur, à St-Denis, alors que ça ne fonctionnait que
sur TT. J'ai connu l'auteur Patrick Merminod, qui a fait le portage.
Inshape II ne fonctionnait que sur TT. Et Inshape III était vraiment
trop lent. Mais j'avais une passion pour la 3D. Je l'ai utilisé.
Mon intérêt initial vient du logiciel Cyber Studio de Tom Hudson.

> Je ne suis pas d'accord avec ton argument.
> Je t'ai prouvé par la programmation que la courbe prise en exemple peut
> se tracer en un quart de seconde.
> Il faut optimiser.


L'accélération ne serait que marginale. Ça serait un effort considérable
pour un résultat pas nécessairement significatif. Mais le portage sur
une machine actuelle (ATARI VCS) serait probablement très spectaculaire.

> mais alors quel est ton critère principal?
> Pas la rapidité.


Il l'est devenu.

> Pas l'ergonomie.


C'est un critère contemporain. L'ergonomie évolue, comme les modes.

> Pas le partage.


Eurêka 2.12 est accessible en ligne depuis le 1er avril 1996. Avant
cela, il était diffusé par STMag, Pressimage, le minitel etc.

> Il reste les fonctionnalités de ton logiciel, mais difficiles à trouver
> et décourageantes car les actions prennent beaucoup de temps.


Tu as des critères de jugement actuels, pour un logiciel d'autrefois.
Est-ce que tu as remarqué que François Rabelais parle une langue
incompréhensible ? Ça s'appelle du "vieux français", que parlent
aujourd'hui encore les québécois ! C'est un auteur français majeur.

>> Certes. Le réflexe pavlovien veut que l'on choisisse le premier menu...
>> Le point fort de Eurêka 2.12 n'est certainement pas son ergonomie. Mais
>> c'est un soft qui s'est écrit sans autre programme similaire pour le
>> comparer. Connais-tu d'autres softs similaires, qui soient si ancien ?

> Riemann. rapide, généraliste, programmable, ergonomique.
> Guillaume.


Riemann est daté de 1991. Eurêka 2.12 est daté du 02/1987. À l'époque,
j'avais un 1040STf avec un écran monochrome, une NECP2200, et le langage
LATTICE C, sur disquettes. On parle de l'antiquité ! Je me suis projeté
dans le futur, avec un projet de mathématiques novateur pour l'époque.
pascal WIJSBROEK (02/01/2019, 16h14)
Le mercredi 2 janvier 2019 11:31:33 UTC+1, Francois LE COAT a écrit :

> Non. Je connais beaucoup d'utilisateurs historiques. Il y a eu un
> article dans STMag qui m'en a fait connaître certains ...


Tu connais encore *combien* d'utilisateurs aujourd'hui ?

> Les utilisateurs historiques ne me l'ont pas fait remarquer. Mais
> parce qu'à l'époque, tous les logiciels étaient lents.


N'importe quoi... "tous les logiciels étaient lents". Tu as vraiment le don pour inverser les causes et les conséquences.

Les machines tournaient au maximum des capacités de l'époque. Et compte-tenu du hardware, certains logiciels réclamant des ressources importantes OU étant mal codés pouvaient être qualifiés de "lents".

Et même. Il fallait que le logiciel consomme beaucoup de ressource OU mal codé ET que son exploitation soit en temps réel.
Il y a des tas de logiciels dont la "lenteur" n'a pas d'importance si les entrées/sorties sont plus lentes que le rendu.
Un traitement de texte par exemple.

> Il n'y avait
> pas les machines d'aujourd'hui, qui sont très réactives, pour comparer.


Encore faux. Les machines sont réactives PAR RAPPORT à celles quetu compares.
Si on faisait un bon de 10 ans en avant et qu'on se basait sur tes critères, on trouverait alors les machines d'aujourd'hui lentes.

Donc tes critères sont biaisés. Les machines n'étaient pas particulièrement lentes et tes pitoyables tentatives de justification par la magie de ton intellect capable de lire l'avenir et la vitesse des machines actuelles sont purement et simplement bidon.

> Inshape, j'ai été l'un des premiers utilisateurs sur Falcon030 (...)


C'est impressionnant comme tu as été le premier partout. Premier sur Usenet, premier sur Inshape, premier sur Hades, premier en tout.
Et je sais que tu trépignes d'impatience de pouvoir affirmer que tu astoujours été le premier défenseur de la console Atari.
Bon, pas le premier souscripteur mais ça tu le cachera sous le tapis.

Attention : quand une fille te dit d'un air gêné "tu es trèsrapide pour le sexe", c'est pas un compliment.

> Mais le portage sur
> une machine actuelle (ATARI VCS) serait probablement très spectaculaire.


Au lieu de parler au conditionnel, tu pourrais tout simplement essayer non ?
Vu que la VCS est un PC sous Linux, tu pourrais même t'avancer pour éviter d'avoir à demander de l'aide pour cause de compilateur noncompatible.

> > Pas la rapidité.

> Il l'est devenu.


Non. Les machines sont plus rapide. Ton soft n'est pas devenu plus rapide par magie. Il n'est rien devenu du tout.

> Tu as des critères de jugement actuels, pour un logiciel d'autrefois..


Certes, mais si ton soft est "plus rapide sur des machines plus rapide", onpourrait s'attendre à ce qu'il soit plus ergonomique sur des machinesplus ergonomiques.

> Est-ce que tu as remarqué que François Rabelais parle une langue
> incompréhensible ? Ça s'appelle du "vieux français", que parlent
> aujourd'hui encore les québécois ! C'est un auteur français majeur.


Incompréhensible ???

Et je suppose qu'accoler "auteur français majeur" à ta démonstration n'a aucune vocation à laisser entendre que tu serais toi-même un auteur français majeur pour Atari ?
Francois LE COAT (02/01/2019, 17h19)
Salut,

pascal écrit :
> C'est impressionnant comme tu as été le premier partout.


Bien oui je suis auteur de logiciels, et ça tu ne le comprendras jamais.
Je suis bien plus impliqué que ne l'est un utilisateur, comme tu l'es.

ATARIstiquement vôtre =)
pascal WIJSBROEK (02/01/2019, 23h51)
Le mercredi 2 janvier 2019 16:19:21 UTC+1, Francois LE COAT a écrit :

> Bien oui je suis auteur de logiciels, et ça tu ne le comprendras jamais.


Ah. Nouvelle théorie. Jusqu'à présent ce que je ne pouvais pas comprendre se cantonnait aux subtilités de la programmation, mais maintenant je ne peux pas comprendre que tu sois auteur de logiciels.

Ca progresse.

> Je suis bien plus impliqué que ne l'est un utilisateur, comme tu l'es.


En vertu de quoi ? Un utilisateur est au contraire au dessus des contraintes inhérentes à ta fonction. Je ne souffre pas du syndrome "tout ce que je fais est bien" par exemple.
pehache (03/01/2019, 13h13)
Le 01/01/2019 à 17:18, Arachide a écrit :
> Le 01/01/2019 à 14:30, Francois LE COAT a écrit :
> Toi qui aime les références à Windows : c'est exactement ce qu'on
> reprochait au monde PC à une époque. Les logiciels n'exploitaient pas
> les ressources des machines existantes et nous semblaient mal
> programmés. Sauf qu'avec l'augmentation régulière de puissances des
> machines, ils devenaient exploitables.


Je ne pense pas que les logiciels PC étaient plus mal programmés que
d'autres. Sur toutes les plateformes on trouve des softs mal
programmés/optimisés, mais il ne faut pas en faire une généralité.
pehache (03/01/2019, 13h18)
Le 01/01/2019 à 18:05, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> Arachide écrit :
> Certainement pas. Mais dès le début, je connaissais le Basic Sinclair,
> et l'assembleur Z80.


C'est bine, mais quel est le rapport ?

> J'ai décidé que j'écrirai Eurêka 2.12 en langage
> C, avec un peu d'assembleur 68000. C'est à dire que je savais que mon
> travail ne serait pas perdu, quoi qu'il arrive.


Sauf que comme tu l'as écrit de façon non portable, tu n'arrives plus à
le compiler avec les compilos actuels. Sacrée pérennité...

> C'était lent,


On choisit le C et l'assembleur justement parce que ce sont des langages
efficaces pour les perfs, et toi tu arrives à en faire des trucs lents.
Bravo.

> mais je
> savais que je me lançais dans une oeuvre de longue haleine. C'est à
> dire que je ne pourrai apprécier mon travail que longtemps après. Je
> savais que ce que je faisais était pérenne.


méga LOL

> Mais il m'est arrivé aussi de désespérer de la lenteur de Eurêka 2.12 =)
> Ça ne m'arrive plus. Je souhaite bien du courage aux ATARIstes qui n'ont
> encore accès qu'à des machines lentes. Je l'ai toujours dit, ma quête a
> toujours été de voir tourner Eurêka 2.12 le plus rapidement possible.
> C'est la raison pour laquelle je reste attaché à l'informatique ATARI.


Traduction : je suis un piètre programmeur, donc je suis obligé de
compter sur les évolutions du hardware pour que mes programmes tournent
correctement.
pehache (03/01/2019, 13h20)
Le 02/01/2019 à 10:01, Francois LE COAT a écrit :
>> Tes boîtes de dialogue manquent d'un bouton "Annuler". Quand on s'est
>> trompé, impossible de revenir en arrière.

> Bonne remarque. Je n'y ai pas toujours pensé.


C'est vrai qu'en 30 ans ça n'a pas trop laissé de temps pour peaufiner
Eureka.
pehache (03/01/2019, 13h58)
Le 02/01/2019 à 11:31, Francois LE COAT a écrit :
> Les utilisateurs historiques ne me l'ont pas fait remarquer. Mais
> parce qu'à l'époque, tous les logiciels étaient lents. Il n'y avait
> pas les machines d'aujourd'hui, qui sont très réactives, pour comparer.


A t'entendre il était impossible de faire un logiciel rapide il y a 30
ans, ce qui est évidemment une ânerie. De tous temps on a programmé en
s'adaptant aux capacités des machines. Sauf toi apparemment.

> L'accélération ne serait que marginale. Ça serait un effort considérable
> pour un résultat pas nécessairement significatif.


0,25s au lieu de 20s, c'est une accélération marginale ?? Juste 100 fois
plus rapide, hein.

> Mais le portage sur
> une machine actuelle (ATARI VCS) serait probablement très spectaculaire.


Et un iMac Pro avec un Xeon 18 coeurs, je ne te dis pas.

>> mais alors quel est ton critère principal?
>> Pas la rapidité.

> Il l'est devenu.


Non, les machines le sont devenues. Ton programme est intrinsèquement
lent et sans doute très mal optimisé.

>> Pas l'ergonomie.

> C'est un critère contemporain. L'ergonomie évolue, comme les modes.


N'importe quoi, une fois de plus. L'interface graphique actuelle a été
pour l'essentiel codifiée par Apple au début des années 80 pour le
grand-public (en reprenant des travaux académiques, d'Engelbart
notamment) et rien n'a fondamentalement changé depuis. le macOS actuel,
Windows, les bureaux Linux, le TOS, AmigaOS, etc, tous reprennent ces
principes généraux.

Contrairement à tu affirmes pour te dédouaner du fait que ton soft
n'était pas ergonomique en 1987 et l'est toujours pas, il n'y a pas
d'effet de mode en la matière.

>> Pas le partage.

> Eurêka 2.12 est accessible en ligne depuis le 1er avril 1996. Avant
> cela, il était diffusé par STMag, Pressimage, le minitel etc.


Et son code n'est toujours pas libéré, ce qui est piquant pour un
soit-disant défenseur du logiciel libre.

>> Il reste les fonctionnalités de ton logiciel, mais difficiles à trouver
>> et décourageantes car les actions prennent beaucoup de temps.

> Tu as des critères de jugement actuels, pour un logiciel d'autrefois.
> Est-ce que tu as remarqué que François Rabelais parle une langue
> incompréhensible ? Ça s'appelle du "vieux français", que parlent
> aujourd'hui encore les québécois !


N'importe quoi. Tu es aussi nul en histoire/géo qu'en info, apparemment.

> C'est un auteur français majeur.


Sans aucun doute. Mais lire ses textes originaux réclame pas mal
d'effort pour un francophone actuel, même si c'est un exercice amusant.
En pratique on le lit en général "traduit" en français moderne.

> Riemann est daté de 1991. Eurêka 2.12 est daté du 02/1987. À l'époque,
> j'avais un 1040STf avec un écran monochrome, une NECP2200, et le langage
> LATTICE C, sur disquettes. On parle de l'antiquité ! Je me suis projeté
> dans le futur, avec un projet de mathématiques novateur pour l'époque.


blablabla...

J'ai cité le cas d'un grapheur que j'utilisais sur Mac Plus (donc
comparable à un ST d'origine) vers 1988-1990, et qui ne mettait
certainement pas 20 secondes à tracer une simple courbe dans mon souvenir.

Je peux aussi citer que vers 1985 je m'amusais à faire de l'affichage 3D
(oh, hyper simpliste, juste en fil de fer) sur un C64 (donc bien moins
puissant qu'un ST), et je n'ai pas un souvenir particulier de lenteur
pour calculer une image (pour des objets avec une centaine de points).

Si on veut bien y réfléchir, pour calculer et afficher une courbe -même
avec 2/3 fonctions trigo- avec une centaine de points, il n'y aucune
raison que ça prenne 20 secondes sur un 68030 + FPU... C'est même
complètement délirant : le FPU du TT est censé délivrer 352kFLOPS
(source wikipedia), soit largement de quoi calculer toute la courbe en 1
seconde.

Même sur un 68000 à 8MHz sans FPU, 20 secondes ça parait trop.
pehache (03/01/2019, 13h59)
Le 02/01/2019 à 16:19, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> pascal écrit :
>> C'est impressionnant comme tu as été le premier partout.

> Bien oui je suis auteur de logiciels,


Non : auteur de un logiciel (sans "s").

> et ça tu ne le comprendras jamais.
> Je suis bien plus impliqué que ne l'est un utilisateur, comme tu l'es.


Si on écrit (mal) un logiciel, du coup on est premier partout ?
Francois LE COAT (04/01/2019, 19h45)
Salut,

pascal écrit :
>> Bien oui je suis auteur de logiciels, et ça tu ne le comprendras jamais.

> Ah. Nouvelle théorie. Jusqu'à présent ce que je ne pouvais pas comprendre se cantonnait aux subtilités de la programmation, mais maintenant je ne peux pas comprendre que tu sois auteur de logiciels.


À moins d'être auteur de logiciel soi-même, il est impossible de
comprendre ce que ça représente. Je suis aussi un auteur d'articles
scientifiques, et à moins d'être soi-même auteur, il est impossible
de comprendre ce que ça représente. Tout cela nécessite un très
long apprentissage, qu'il est impossible de se le représenter à moins
d'en avoir soi-même l'expérience.

Umberto Eco utilise une très belle métaphore pour traduire cela ...
« Sur les épaules des géants ». C'est un auteur que j'aime beaucoup,
et dont je suis en train de lire le dernier livre, posthume =)

Il faut que tu acceptes qu'il y a des choses qui te seront à jamais
inaccessibles. Comme par exemple, comprendre l'écriture d'un soft.

Il ne s'agit pas d'une "théorie", tel que tu désignes les choses que
tu ne comprends pas. Il s'agit d'expérience. Car pour comprendre
certaines choses, il faut en avoir eu un intérêt précoce, et poursuivre
cet intérêt tout au long de sa vie. Un peu comme jouer de la musique.

Tu comprends ?

ATARIstiquement vôtre =)

Discussions similaires