gratifiant > misc.* > misc.transport.urbain

RICO (12/12/2005, 11h28)
Décidémment à la sncf on cultive la différence ...

Morceaux chosis du "Monde" d'aujourd'hui :
"Le mouvement de grève des agents de conduite SNCF du RER D, commencé
voilà sept jours pour protester contre le service d'hiver, s'est étendu
dimanche 11 décembre au RER B et continue de perturber le trafic ..."
la ligne D du RER, qui transporte quelque 500 000 voyageurs par jour
...."
"Il n'y a pas de conditions de travail inhumaines pour les conducteurs
à la SNCF : un conducteur conduit 182 jours par an, c'est-à-dire un jour
sur deux, et pour une durée de service d'en moyenne six heures", a
souligné le directeur du Transilien, Thierry Mignauw."
"Une journée de sept heures paraît facile si vous commencez à 10 heures
et que vous finissez à 17 heures. Mais si vous la faites commencer à 3
heures du matin, elle devient très difficile, même si statistiquement
elle dure aussi sept heures", a expliqué Fabien Villedieu (SUD-Rail)."
cf


Eh oui travailler c'est difficile ...
mais la condition de nos braves cheminots est déjà bien avantagée au
regard de nombre de catégories de travailleurs, qu'il s'agisse des
chauffeurs routiers, ou des ouvriers d'usine qui travaillent également
la nuite, et il y en a bien d'autres ...
Imaginez que tout ce monde fasse pareil, France (et la sncf) déjà en
situation de faillite (80.000 euros de dette pour chaque français, celui
qui vient de naitre, et vous qui lisez ce post) ...

Quant on a la chance d'avoir si peu d'heures de travail, d'une retraite
bien avant tout le monde (ou presque), et autres avantages de santé par
ex, on pourrait pas apprendre à fermer sa gueule ... ou avoir le courage
de quitter cet emploi qui ferait d'eux les damnés du monde du travail ?

Hors sujet par rapport à la liste ?
Que nenni, car comment prétendre diminuer la place de la voiture en
ville
avec de telles atteintes au service public !

J'allais oublier, la "conclusion" de ce syndicaliste cheminot :
"On a fait d'énormes compromis, on est à plus de six jours de grève, on
a déjà perdu plus de 500 euros de salaires, on veut gagner quelque chose
!", a-t-il averti."

Une façon de donner raison à celles et ceux qui se plaignent d'etre pris
en otage ?

R.
arthur (12/12/2005, 13h18)
Et le boulanger comment il fait ???
d'abord il n'y a pas de convoi qui commence à trois heures du matin mais à
cinq et puis de cinq à onze c'est pas la Pérou !!!
vivement la réquisition !
A.

"RICO" <RICO> a écrit dans le message de news:
439D42D1.E6BFDAF9...
[..]
Sebastian (12/12/2005, 19h26)
arthur wrote:
> d'abord il n'y a pas de convoi qui commence à trois heures du matin mais à
> cinq et puis de cinq à onze c'est pas la Pérou !!!


ouais, mais c'est calculé avec le temps du
réveil+douche+déjeuner+trajettravail, donc ça fait bien 3h du mat :-)
et puis bientôt, ce sera des convois exceptionnels :-D
yoyo (13/12/2005, 12h01)
"RICO" <RICO> a écrit dans le message de news:
439D42D1.E6BFDAF9...
| Décidémment à la sncf on cultive la différence ...
|
| Morceaux chosis du "Monde" d'aujourd'hui :
| "Le mouvement de grève des agents de conduite SNCF du RER D, commencé
| voilà sept jours pour protester contre le service d'hiver, s'est étendu
| dimanche 11 décembre au RER B et continue de perturber le trafic ..."
| la ligne D du RER, qui transporte quelque 500 000 voyageurs par jour
| ..."
| "Il n'y a pas de conditions de travail inhumaines pour les conducteurs
| à la SNCF : un conducteur conduit 182 jours par an, c'est-à-dire un jour
| sur deux, et pour une durée de service d'en moyenne six heures", a
| souligné le directeur du Transilien, Thierry Mignauw."
| "Une journée de sept heures paraît facile si vous commencez à 10 heures
| et que vous finissez à 17 heures. Mais si vous la faites commencer à 3
| heures du matin, elle devient très difficile, même si statistiquement
| elle dure aussi sept heures", a expliqué Fabien Villedieu (SUD-Rail)."
| cf
|
|
| Eh oui travailler c'est difficile ...
| mais la condition de nos braves cheminots est déjà bien avantagée au
| regard de nombre de catégories de travailleurs, qu'il s'agisse des
| chauffeurs routiers, ou des ouvriers d'usine qui travaillent également
| la nuite, et il y en a bien d'autres ...
| Imaginez que tout ce monde fasse pareil, France (et la sncf) déjà en
| situation de faillite (80.000 euros de dette pour chaque français, celui
| qui vient de naitre, et vous qui lisez ce post) ...
|
| Quant on a la chance d'avoir si peu d'heures de travail, d'une retraite
| bien avant tout le monde (ou presque), et autres avantages de santé par
| ex, on pourrait pas apprendre à fermer sa gueule ... ou avoir le courage
| de quitter cet emploi qui ferait d'eux les damnés du monde du travail ?
|
| Hors sujet par rapport à la liste ?
| Que nenni, car comment prétendre diminuer la place de la voiture en
| ville
| avec de telles atteintes au service public !
|
| J'allais oublier, la "conclusion" de ce syndicaliste cheminot :
| "On a fait d'énormes compromis, on est à plus de six jours de grève, on
| a déjà perdu plus de 500 euros de salaires, on veut gagner quelque chose
| !", a-t-il averti."
|
| Une façon de donner raison à celles et ceux qui se plaignent d'etre pris
| en otage ?
|
| R.

Me demande si leurs greves a repetition ne vont pas tuer le service
public....

Le droit de greve est precieux, tres precieux et abusant de la sorte (oui
y'a pas d'autres mots) les syndicats sont entrain de le banaliser, pire
encore de le rendre impopulaire....

Faites attention, y'a user (ce qui est legitime...) et abuse.... (j'ai
toujours pas digere les 45 jours de greve POUR RIEN a la RTM...)
arthur (17/12/2005, 00h54)
+ la petite fantaisie à madame avant le départ de la maison

"Sebastian" <sebastian.nospam.guillet> a écrit dans le message
de news:b975
[..]
Sebastian (17/12/2005, 01h32)
arthur wrote:
> + la petite fantaisie à madame avant le départ de la maison

cela ne fait pas partie des acquis sociaux. l'église s'est opposée :-D
Henry (22/12/2005, 18h28)
> Et le boulanger comment il fait ???

Le boulanger, métier dont la pénibilité est certes avérée, il se lève tous
les jours à la même heure. Très tôt, mais lui au-moins, bénéficie d'un
rythme de vie. Le 3x8 aussi, c'est correctement rythmé...

> d'abord il n'y a pas de convoi qui commence à trois heures du matin mais à
> cinq


Toi, tu le prends à cinq heures, ton train. Sans voir ce qu'il se passe
avant (forcément, tu dors...). Mais avant justement, il aura fallu passer un
temps certain à vérifier les systèmes de sécurité, le freinage, etc
(certaines de ces tâches incombent aux conducteurs, d'où une prise de
service qui a souvent lieu 1h avant la première activité de "conduite"
proprement dite...) et à le sortir du dépôt jusqu'à son point d'origine en
exploitation commerciale (c'est pas nécessairement à côté...).

> et puis de cinq à onze c'est pas la Pérou !!!


Hier : 17h - 22h (dodo à 800 bornes de la baraque...)
Aujourd'hui : 7h30 - 15h
Demain 3h30 - 11h30 (pareil)
Demain encore : 21h - 4h
Et réveil à 4h le jour de Noël, génial, non ?

Alors non, une journée prise séparément, c'est pas le Pérou (encore que cela
dépend tellement de la nature du service effectué et du contexte...), tout
en sachant qu'un conducteur n'a aucune excuse . C'est par contre la manière
dont s'enchaînent les journées de travail qui est épuisante. C'est pas
inhumain, c'est simplement dur et assez usant. Je ne travaille pas sur la
ligne D, mais je comprends que les gars se plaignent des dégradations des
conditions de travail, en particulier ceux venus ou restés pour les
"avantages" de la banlieue (horaires un peu plus potables qu'ailleurs).
Quant à Mignauw, il ferait bien de se demander si son comportement n'est pas
en contradiction avec le code de déontologie distribué à tous les agents il
y a quelques temps...

Voilà. Tout ça pour dire qu'un peu d'empathie serait la bienvenue. Des deux
côtés.
Marcel S (22/12/2005, 20h15)
Henry a écrit :
[..]
> y a quelques temps...
> Voilà. Tout ça pour dire qu'un peu d'empathie serait la bienvenue. Des deux
> côtés.

La nation octroie aux cheminots des compensations en remerciement de ce
qu'elle leur demande comme effort. Donc, moi je ne les considère pas comme
privilégiés. La nation demande ce type d'effort aux routiers mais ne leur
permet pas d'avoir les compensations des cheminots. Grosse injustice.

Par contre, je ne connais pas le rythme de travail des administratifs de la
SNCF.

Néanmoins il faut que les cheminots se rebellent de manière moins bordélique
et soient solidaires des autres citoyens notamment en pénalisant leurs
patrons et moins les usagers.
Bonnes fêtes.
William JONES (22/12/2005, 22h04)
Bonsoir,

"Marcel S" <marcel.sebastinief____> a écrit dans le message de news:
BFD0ABE9.3018C%marcel.sebastinief____...

[...]

| La nation octroie aux cheminots des compensations en remerciement de ce
| qu'elle leur demande comme effort. Donc, moi je ne les considère pas comme
| privilégiés. La nation demande ce type d'effort aux routiers mais ne leur
| permet pas d'avoir les compensations des cheminots. Grosse injustice.
|
| Par contre, je ne connais pas le rythme de travail des administratifs de la
| SNCF.
|
| Néanmoins il faut que les cheminots se rebellent de manière moins bordélique
| et soient solidaires des autres citoyens notamment en pénalisant leurs
| patrons et moins les usagers.

As-tu des suggestions concernant un mouvement de protestation qui dérangerait l'employeur sans nuire
au transport des voyageurs ?
Jean Toulet (23/12/2005, 02h20)
"William JONES" <william.jones> a écrit dans le message de news:
kFDqf.78884$vH6.4782167...
> As-tu des suggestions concernant un mouvement de protestation qui dérangerait l'employeur sans nuire
> au transport des voyageurs ?


Assurer le transport gratuitement, par exemple ;o)))

Jean Toulet
Erwan David (23/12/2005, 10h39)
"Jean Toulet" <jtoulet1> écrivait :

> "William JONES" <william.jones> a écrit dans le message de news:
> kFDqf.78884$vH6.4782167...
>> As-tu des suggestions concernant un mouvement de protestation qui

> dérangerait l'employeur sans nuire
>> au transport des voyageurs ?

> Assurer le transport gratuitement, par exemple ;o)))


William avait oublié une condition : et légal.
Ta proposition c'est du vol et les cheminoits qui le feraient
risqueraient la prison.
Jean Toulet (23/12/2005, 11h37)
"Erwan David" <erwan> a écrit dans le message de news:
m2fyokb423.fsf...

> > Assurer le transport gratuitement, par exemple ;o)))

> William avait oublié une condition : et légal.
> Ta proposition c'est du vol et les cheminoits qui le feraient
> risqueraient la prison.


1- J'avais pris soin de mettre un smiley pour *bien* montrer que je faisais
de l' humour,

2- Pourquoi, quand les personnels d'autoroute font grève en laissant tout le
monde passer aux péages, n'y a-t-il jamais eu d'inculpation pour vol et - a
fortiori - de mise en taule? Quelle différence avec le train?

Jean Toulet - QuiVoudraitComprendre
William JONES (23/12/2005, 22h18)
Bonsoir,

"Jean Toulet" <jtoulet1> a écrit dans le message de news:
43abc504$0$13657$636a15ce...
|
| "Erwan David" <erwan> a écrit dans le message de news:
| m2fyokb423.fsf...
|
| > >
| > > Assurer le transport gratuitement, par exemple ;o)))
| >
| > William avait oublié une condition : et légal.
| > Ta proposition c'est du vol et les cheminoits qui le feraient
| > risqueraient la prison.
| >
|
| 1- J'avais pris soin de mettre un smiley pour *bien* montrer que je faisais
| de l' humour,
|
| 2- Pourquoi, quand les personnels d'autoroute font grève en laissant tout le
| monde passer aux péages, n'y a-t-il jamais eu d'inculpation pour vol et - a
| fortiori - de mise en taule? Quelle différence avec le train?
|

Exactement ! Mais je voudrais parler ici de sujets que je connais mieux, de par ma profession : les
transports par bus.
Lorsque des chauffeurs de bus ont décrété le tarif zéro il y a quelques années, les contrôleurs ont
préféré rester cachés, histoire de ne pas avoir de problèmes, à la fois avec les clients ravis de ne
pas devoir payer, et avec les chauffeurs qui les auraient accusés de briseurs de grève. Je l'ai déjà
dit : si 100 % de chauffeurs font le tarif zéro, que fait le patron ? Il les vire tous ? Et qui
sortira avec les bus demain ? Il en vire quelques-uns, pour l'exemple ? Alors la grève n'est pas
finie, et elle risque de devenir la grève totale !
Autre type de grève : la grève du zèle. Véhicule pas en ordre ? On ne sort pas ! Un camion garé en
double file, et le chauffeur doit mordre sur une ligne blanche pour passer ? On attend derrière, vu
qu'à l'écolage on apprend qu'une ligne blanche c'est un mur. D'ailleurs à certains endroits il est
physiquement impossible de passer sans franchir l'une ou l'autre ligne blanche. On attend, et
l'ordre de la Direction de passer quand même n'abolit pas le code de la route pour autant !
Eventuellement la police peut ordonner le passage, et dans une grande ville les flics vont devoir
courir d'un bout à l'autre !
Alexandre Kampouris (23/12/2005, 22h39)
William JONES wrote:

> Autre type de grève : la grève du zèle. Véhicule pas en ordre ? On ne sort pas ! Un camion garé en
> double file, et le chauffeur doit mordre sur une ligne blanche pour passer ? On attend derrière, vu
> qu'à l'écolage on apprend qu'une ligne blanche c'est un mur.


À Berlin les autobus attendent que les conn^W bagnolards qui ont laissés
leur cochonnerie sur la voie réservée se barrent. Ça semble marcher. Si
je faisais ça sur les pistes dites "cyclables" je serais encore en train
d'attendre...

Autre technique observée très dernièrement : un chauffeur a carrément
bloqué la rue entière (trois voies) en y immobilisant son véhicule à 45
degrés afin que les passagers puissent en descendre en toute sécurité.
Le terminus qu'il devait atteindre en tournant à 90 degrés était occupé
par un véhicule de livraison. Les totomobilistes ont attendus le temps
qu'il a fallu.

Ce n'était pas une grève du zèle, mais le quotidien. Il faudra que je
leur demande un jour s'ils ont reçus des instructions écrites, ou si
c'est un consensus entre machinistes.

D'ailleurs à certains endroits il est
> physiquement impossible de passer sans franchir l'une ou l'autre ligne blanche. On attend, et
> l'ordre de la Direction de passer quand même n'abolit pas le code de la route pour autant !
> Eventuellement la police peut ordonner le passage, et dans une grande ville les flics vont devoir
> courir d'un bout à l'autre !


Alexandre
Stephane Fontaine (24/12/2005, 01h39)
Salut ! Le Thu, 22 Dec 2005 19:15:53 +0100, Marcel S écrivait:

> La nation octroie aux cheminots des compensations en remerciement de ce
> qu'elle leur demande comme effort. Donc, moi je ne les considère pas comme
> privilégiés. La nation demande ce type d'effort aux routiers mais ne leur
> permet pas d'avoir les compensations des cheminots. Grosse injustice.


Euh, je ne sais pas de quelle façon la nation demande ça aux routiers...

Le transport routier est entièrement libéralisé, les patrons font ce
qu'ils veulent, les routiers font ce que les patrons veulent, y compris
rouler par tous temps, et à toute heure, parce qu'ils savent que s'ils
abdiquent quelqu'un d'autre prendra leur place.

Par contre, au niveau ferroviaire, c'est encore une entreprise d'Etat, ou
qui agit de cette façon dans les faits, qui décide quoi faire faire à
ses agents. Ceux-ci font savoir que les roulements sont pénibles car
aléatoires, et tiennent à la compensation que l'Etat garantissait
autrefois pour ce travail ardu, à savoir principalement une pension très
jeune.

Le métier de grill-man dans un fast-food est également un métier ardu,
4h par jour et t'es sur les genoux (je l'ai fait), sauf qu'il ne demande
aucune qualification. Il y a dans ce secteur énormément
d'embauches/débauches, principalement chez les étudiants qui
travaillent peu d'heures par jour pour payer leurs études.

Si ça pouvait être aussi facile dans le chemin de fer, ça se saurait :
malheureusement les métiers sont très techniques, demandent un niveau de
qualification élevé, donc le même schéma ne peut s'appliquer...

Après avoir dispensé une longue formation à un agent, l'exploitant
aimerait "rentabiliser" cette formation le plus longtemps possible, et
désire donner cette formation à un minimum d'agents vu que sa durée
coûte. Cela exclut une polyvalence qui pourrait être très bénéfique
dans le mileu du ferroviaire, et c'est fort dommage...

Discussions similaires