gratifiant > comp.os.* > comp.os.linux.configuration

Bebert (13/01/2020, 16h17)
Bonjour
J'ai acquit ce petit objet fantastique.
J'ai réalisé le montage, l'installation de Raspbian, les branchements
nécessaires, Internet, l'écran, le clavier et la souris..
C'est tout bon...
Oui, mais...
J'ai donc accès à Internet, comme je suis en réseau domestique-petite
entreprise, et comme avec mes autres Micros, qu'ils soient sous Windows ou
Linux, j'ai pensé aller sur mon réseau voir un autre PC sur lequel j'ai
un dossier "logiciels"...
Je n'ai pas réussi.
J'ai suivi sur le bureau la logique des icones, mais j'abouti à une
"injurebox"...
Sur les explications du site et des sites annexes de Raspberry j'ai du mal à
trouver un exemple s'appliquant à mon cas...
Ce n'est pas que cela soit primordial (j'ai la même chose sur un disque
nomade) mais ce n'est pas satisfaisant...
On te dit que monter et se servir de ce "PC" est à la porté de tous, c'est
vrai, mais après l'utilisation "fine" n'est pas si simple. (comme tout ce
qui est Linux)
Aurai-je du choisir une autre variante de Linux, pas Raspbian?

Donc je vous ai fait part de mon expérience, si vous avez des conseils dans
votre besace...

B.
PS. je n'ai pas essayé d'installer le SSH...
Il faut d'abord que je comprenne...
Marc SCHAEFER (13/01/2020, 16h37)
Bebert <vb.63spam> wrote:
> entreprise, et comme avec mes autres Micros, qu'ils soient sous Windows ou
> Linux, j'ai pensé aller sur mon réseau voir un autre PC sur lequel j'ai
> un dossier "logiciels"...


Partager, mais avec quel protocole ?

- partage de fichiers WebDAV ?
- partage de fichiers SSH ?
- montage NFS ?
- montage Microsoft SMB ?

Il se peut que le logiciel nécessaire ne soit pas installé. Je n'ai pas
trop d'expérience dans le GUI Linux et je ne sais pas trop quels
packages sont nécessaires pour être compatible avec les partages
Microsoft (pour faire le contraire, soit exporter le fs Linux
sous Microsoft, il s'agit du package samba).

Peut-être quelqu'un de la liste a déjà utilisé un rasbian en GUI et
a déjà pu faire un montage SMB ?

En attendant, voici un tutorial pour accéder à des partages Microsoft depuis
raspbian (en anglais), avec la ligne de commande:



> J'ai suivi sur le bureau la logique des icones, mais j'abouti à une
> "injurebox"...


C'est encore mieux de nous dire l'erreur.

> Aurai-je du choisir une autre variante de Linux, pas Raspbian?


Il se peut que d'autres variantes ait déjà certains packages préinstallés.
jp willm (13/01/2020, 20h44)
Bonjour,

Le 13/01/2020 à 15:17, Bebert a écrit :
> Bonjour
> J'ai acquit ce petit objet fantastique.
> J'ai réalisé le montage, l'installation de Raspbian, les branchements
> nécessaires, Internet, l'écran, le clavier et la souris..
> C'est tout bon...
> Oui, mais...
> J'ai donc accès à Internet, comme je suis en réseau domestique-petite
> entreprise, et comme avec mes autres Micros, qu'ils soient sous Windows
> ou Linux, j'ai pensé aller sur mon réseau voir un autre PC sur lequel j'ai
> un dossier "logiciels"...


Voici mes notes de 2014, peut-être qu'elles te seront utiles :

Partager un dossier du Raspi via Samba
Il faut d?abord installer le paquet SAMBA (protocole de partage sur Windows)


sudo apt-get install samba
Une fois fait, le Raspberry apparait dans le réseau Windows MAIS on ne
peut rien faire !
Pour cette exemple; j?ai créer un dossier sur le bureau du Raspi (via
SFTP ou la connexion accès à distance).
sudo mkdir /home/pi/Raspberry

Avec des droits CHMOD à 777 afin qu?il soit modifiable via le réseau
sudo chmod -R 777 /home/pi/Raspberry

Pour partager ensuite ce dossier, il faut intervenir sur le fichier de
configuration SAMBA du raspberry
sudo nano /etc/samba/smb.conf ou gksu leafpad /etc/samba/smb.conf

Dans la rubrique « global settings », bien veiller à ce que le nom du
groupe soit bien le même que sur votre Windows (par défaut workgroup)

Dans la rubrique « Autentification », Il faut remplacer : #security=user
par security=share (ôter le #)
Mais comme n'accède pas depuis un poste windows, j'ai juste décommenté
security=user

Au cas où, j'ai ajouté sur raspbian les utilisateurs sensés se connecter
sur ce répertoire partagé (mais était-ce utile ?=
sudo adduser user_name

Puis, dans la rubrique « share definitions »,  ajouter les lignes
suivantes à la fin du fichier (path indique le chemin du disque externe):

[nom qui apparaitra dans le partage]
path = /media/data/seagate
browseable = yes
writable = yes
read only = no
guest ok = yes
force user = pi (mettre votre login de connexion au raspi)

Ctrl+X, O, entrer pour quitter nano en validant

Redémarrer SAMBA
sudo /etc/init.d/samba restart

Retourner dans le partage de Windows et actualiser.
Le dossier RaspBian devrait apparaitre dans le partage RASPBERRYPI.
On pourrait sécuriser un peu le truc en créant un groupe d?utilisateurs
et rajouter dans le fichier smb.conf, à la suite du partage :
force group = le_groupe
Cas des disque-dur monté
Un disque-dur monté dans Linux à des droits par défaut à 755,
insuffisant donc pour être gérable via le réseau.
Impossible de changer ses droits, via chmod, s?il n?est pas démonté MAIS
rien n?empêche de créer dedans, via mkdir, un dossier et de lui
attribuer des droits à 777
Jo Engo (13/01/2020, 23h31)
Le Mon, 13 Jan 2020 15:17:59 +0100, Bebert a écrit :

> l'installation de Raspbian


Y a-t-il moyen d'installer une pure debian ? Il y a certains trucs qui me
déplaise dans raspbian notamment l'utilisateur pi sjnma
Marc SCHAEFER (14/01/2020, 10h56)
Jo Engo <yl> wrote:
> Y a-t-il moyen d'installer une pure debian ? Il y a certains trucs qui me
> déplaise dans raspbian notamment l'utilisateur pi sjnma


Un raspberry pi c'est quand même partiellement propriétaire, donc le
travail d'adaptation à une vraie Debian risque d'être assez complexe,
voire impossible suivant les licences.

La page (en anglais)
mentionne qu'actuellement `There is no support for it in the Debian kernels
yet' (*). Et pour les versions précédentes, `they require a non-free binary
blob to boot'.

Donc je pense que si cette plateforme propriétaire est retenue, le
meilleur choix est raspbian, basé Debian.

Toutefois, pour faire des systèmes embarqués sans GUI, il y a d'autres
solution: moi je préfère p.ex. les pcengines (apu2); c'est 100% supporté
Debian. Et avec écrans il existe certainement d'autres solutions, à
comparer en fonction des critères `libres, non libre' ou d'autres
critères (communauté, type de déploiement, etc).

(*) mais quand il y en aura un, il sera sans binary blob.
Jo Kerr (14/01/2020, 11h58)
Bebert vient de nous annoncer :

> Aurai-je du choisir une autre variante de Linux, pas Raspbian?


Avec le Pi4, des variantes d'Ubuntu sont validées:
Jo Engo (15/01/2020, 09h52)
Le 14/01/2020 à 09:56, Marc SCHAEFER a écrit :
> pcengines (apu2);


ça a l'air très bien mais c'est un peu plus cher, non ?
Marc SCHAEFER (15/01/2020, 12h44)
Jo Engo <yl> wrote:
> Le 14/01/2020 à 09:56, Marc SCHAEFER a écrit :
>> pcengines (apu2);

> ça a l'air très bien mais c'est un peu plus cher, non ?


Environ 4x plus cher qu'un raspi 3.

Mais c'est pas par défaut avec un GUI. Idéal pour un routeur embarqué,
un AP WiFi / GSM ou de la surveillance industrielle, voire même certaines
applications performantes (4 core, accélérateur chiffrement AES).

Et les schémas sont disponibles.
Bebert (15/01/2020, 19h54)
Merci,
Je vais essayer de faire qquechose..avec ce "tuto"
B.

"jp willm" <nicole.jeanpaul.willm> a écrit dans le message de
news:svi1
[..]
Discussions similaires