gratifiant > misc.droit.all.* > misc.droit

Dlink (23/11/2006, 02h30)
Peut-on encore être précepteur en France ? Être instruit par un tiers à
la maison sans aller dans une école donc.

Je pose la question car je viens d'entendre que `Marie-Ségolène aurait
été aux affaires quand cet espace de liberté aurait été supprimé.
fda (23/11/2006, 03h12)
Dlink wrote:

> Peut-on encore être précepteur en France ? Être instruit par un tiers à
> la maison sans aller dans une école donc.


Le précepteur est instructeur, non instruit.? Enfin, il l'est au sens
passif, mais pas au sens actif. Saloperie de langue française ! Jamais
fiable quand on a besoin d'elle !

Être instruit par un tiers à la maison, voilà le principe même du
télé-enseignement (alias peut-être "enseignement à distance",
maintenant). Ou plus exactement, que tu bosses tout seul ou avec un
tiers, ils ne veulent pas le savoir, du moment que tu rends tes copies
dans les délais.

L'enseignement chez soi en totalité ou en partie était aussi la raison
d'être en principe du cours Hattemer, 52 rue de Londres, 75008.

> Je pose la question car je viens d'entendre que `Marie-Ségolène aurait
> été aux affaires quand cet espace de liberté aurait été supprimé.


Je crains que cete dame n'en soit plus exactement à une connerie près :-(
Dlink (23/11/2006, 03h17)
fda a écrit :
> Dlink wrote:
> Être instruit par un tiers à la maison, voilà le principe même du
> télé-enseignement (alias peut-être "enseignement à distance",
> maintenant). Ou plus exactement, que tu bosses tout seul ou avec un
> tiers, ils ne veulent pas le savoir, du moment que tu rends tes copies
> dans les délais.
> L'enseignement chez soi en totalité ou en partie était aussi la raison
> d'être en principe du cours Hattemer, 52 rue de Londres, 75008.


Je me disais bien qu'on allait me sortir ça.

Quelle était la définition du précepteur ?

Deux possibilités :

1) Je pense qu'il y avait une différence entre les cours approuvés et le
percepteur n'était pas nécessairement diplômé ou approuvé par l'État
(tout comme le parent peut enseigner à la maison sans être diplomé).

2) ou ce qui n'est plus permis c'est que le tiers vienne en personne à
la maison.
Colonial (23/11/2006, 06h32)
Dlink wrote:
> fda a écrit :
> Je me disais bien qu'on allait me sortir ça.
> Quelle était la définition du précepteur ?
> Deux possibilités :
> 1) Je pense qu'il y avait une différence entre les cours approuvés et
> le percepteur n'était pas nécessairement diplômé ou approuvé par
> l'État (tout comme le parent peut enseigner à la maison sans être
> diplomé).


mais l'Inspecteur de l'Education Nationale avait compétence pour s'assurer
que la tâche d'éducation était bien remplie. Ce qui ne veut pas dire qu'il
le faisait.
[..]
numero 6 (23/11/2006, 10h01)
Colonial wrote:

> mais l'Inspecteur de l'Education Nationale avait compétence pour
> s'assurer que la tâche d'éducation était bien remplie. Ce qui ne veut
> pas dire qu'il le faisait.


Pourquoi ce passé ?
C'est tounjours vrai, et les IEN sont en général très attentifs à ces
situations.
Jim CANADA (23/11/2006, 10h19)
"Dlink" <dlingdling> a écrit dans le message de news:
ek2q3l$ts3$1...
> Peut-on encore être précepteur en France ? Être instruit par un
> tiers à la maison sans aller dans une école donc.
> Je pose la question car je viens d'entendre que `Marie-Ségolène
> aurait été aux affaires quand cet espace de liberté aurait été
> supprimé.


Question déjà posée il y a quelque temps...
Dlink (23/11/2006, 10h25)
Jim CANADA a écrit :
> "Dlink" <dlingdling> a écrit dans le message de news:
> ek2q3l$ts3...
> Question déjà posée il y a quelque temps...


Et la réponse fut ? Un petit lien ?
Dupuis (23/11/2006, 10h37)
Dlink wrote:
> Peut-on encore être précepteur en France ? Être instruit par un tiers à
> la maison sans aller dans une école donc.
> Je pose la question car je viens d'entendre que `Marie-Ségolène aurait
> été aux affaires quand cet espace de liberté aurait été supprimé.


Oui, article L131-2 du code de l'éducation:

"L'instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements
ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou
l'un d'entre eux, ou toute personne de leur choix.
(...)"
Dlink (23/11/2006, 10h51)
numero 6 a écrit :
> Colonial wrote:
> Pourquoi ce passé ?
> C'est tounjours vrai, et les IEN sont en général très attentifs à ces
> situations.


Vous savez sans doute qu'aux États-Unis les résultats des enfants
éduqués à la maison sont supérieurs à ceux des élèves des écoles
publiques et qu'il n'y a pas de différence statistique entre les
résultats scolaires enfants éduqués à la maison dans des États très
restrictifs, pardon "très attentifs à ces situations" , et ceux plus qui
laissent plus de libertés aux parents.

Pas sur la version française :


Mais ici :



Proponents of heavier requirements argue that they are a necessity in
order to achieve the societal goal of having an educated public who are
prepared to participate in democratic society. There are no scientific
studies, however, that indicate heavier requirements produce better
results. In general, standardized test scores in states with high
requirements are no better than in states with lower requirements,
casting doubt on the wisdom of placing high requirements on
homeschooling since higher requirements create higher administrative costs.

Bref les inspecteurs laissent planer une menace, coûtent cher, sans que
cela ait en effet positif détectable sur un grand nombre d'élèves. En
fait, je pense que cela décourage des parents (et c'est en partie la
raison des contrôles et des visites, surtout chez les parents un peu
"originaux" au niveau politique ou religieux).
Dlink (23/11/2006, 11h47)
Dupuis a écrit :
> Dlink wrote:
> Oui, article L131-2 du code de l'éducation:
> "L'instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements
> ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou
> l'un d'entre eux, ou toute personne de leur choix.
> (...)"


Merci. Donc on n'impose aucune restriction quant à ce tiers (pas de
qualification) ? Les frais de ce précepteur sont-ils déductibles d'impôts ?
numero 6 (23/11/2006, 17h19)
Dlink wrote:

> Vous savez sans doute qu'aux États-Unis les résultats des enfants
> éduqués à la maison sont supérieurs à ceux des élèves des écoles
> publiques


Non, mais je crois que les écoles publiques américaines sont dans une grande
misère.

> Bref les inspecteurs laissent planer une menace, coûtent cher, sans
> que cela ait en effet positif détectable sur un grand nombre
> d'élèves. En fait, je pense que cela décourage des parents (et c'est
> en partie la raison des contrôles et des visites, surtout chez les
> parents un peu "originaux" au niveau politique ou religieux).


???
La loi permet l'enseignement à domicile, et prévoit un contrôle. Je prétends
que, en tout cas dans la Drôme que je connais, ce contrôle est effectué
sérieusement.
Colonial (23/11/2006, 20h40)
numero 6 wrote:
> Dlink wrote:
> Non, mais je crois que les écoles publiques américaines sont dans une
> grande misère.
> ???
> La loi permet l'enseignement à domicile, et prévoit un contrôle. Je
> prétends que, en tout cas dans la Drôme que je connais, ce contrôle
> est effectué sérieusement.


Si c'est effectivement le cas, c'est très bien comme çà... mais ce n'est pas
le cas dans tous les départements.
Zozo (23/11/2006, 22h05)
Vous viendrait-il à l'idée de demander la dédiction des frais d'essence si
vous utilisez votre propre véhicule pour porter votre lettre au lieu des
services postaux ?
Ou le remboursement de votre rendez-vous chez le guérisseur à la place d'une
consultation chez le médecin ?
Réfléchissez un peu à la notion de vie en société au lieu de voir votre
petit cas particulier ...
Zozo

"Dlink" <dlingdling> a écrit dans le message de news:
ek3qn3$2m3$1...
[..]
Dlink (23/11/2006, 22h09)
Zozo a écrit :
> Vous viendrait-il à l'idée de demander la dédiction des frais d'essence si
> vous utilisez votre propre véhicule pour porter votre lettre au lieu des
> services postaux ?
> Ou le remboursement de votre rendez-vous chez le guérisseur à la place d'une
> consultation chez le médecin ?
> Réfléchissez un peu à la notion de vie en société au lieu de voir votre
> petit cas particulier ...


Bon dieu, que vous êtes con et arrogant.

Quand vous éduquez vos enfants à la maison vous épargnez de l'argent à
l'État, vous payez pourtant des impôts à l'État pour ce travail que vous
prenez à votre charge.

Il est donc normal qu'on vous rembourse ces impôts et qu'on vous paie
pour le travail utile que vous effectuez plutôt que l'Éducation nationale.

> Zozo


Oui, vous êtes un zozo.
Laurent GARNIER (24/11/2006, 11h05)
fda a écrit :

> Je crains que cete dame n'en soit plus exactement à une connerie près :-(


Bof : l'idee de l'ecole obligatoire a ete estime comme "interressante"
par le depute president de la commission d'enquete les sectes (Georges
Fenech) hier sur Europe1. C'est un depute UMP.

Comme quoi, la connerie est sans doute ce qu'il y a de mieux partage par
nos hommes/femmes politique.

Discussions similaires