gratifiant > rec.* > rec.jardinage

Pascale (26/07/2003, 13h39)
Olivier 59 <olivier59> a écrit le message
news:BB480934.F99%olivier59 :

> Là, même avec la meilleure volonté du monde, je ne peux pas te suivre.


Évidemment, c'est faire la promotion de l'incivisme et de l'égoïsme : je
pollue, je gaspille, et après moi l'apocalypse.
JRP (26/07/2003, 16h12)
jide <jice.jidepasdepub> wrote (écrivait) :

> Si on se refere aux pelouses de gazon par exemple des golfs, il a
> raison, c'est une veritable catastrophe , gaspillage d'eau, pollution
> massive aux nitrates , j'en sais quelque chose depuis qu'on a mis le
> hola au golf voisin.
> Mais il ne faut pas confondre avec la prairie que beaucoup de
> pavillons s'efforcent d'obtenir comme terrain de jeu des momes, espace
> a chaises longues et mise en valeur des fleurs ,et autres activites
> peu polluantes! Et c'est a mon avis, un jardinage parfaitement
> respectable


Bonjour. C'est une vision équilibrée du problème. Les vastes étendues
des terrains de golf, soustraites au commun des mortels et réservées aux
riches (en schématisant) me hérissent un peu et me rendraient plutôt
gauchiste :-)
Mais le terrain de jeu des momes et les chaises longues, c'est tout à
fait cela, ainsi que la mise en valeur de ce qui entoure. C'est le
plaisir de millions de gens, pas de tous et c'est bien normal, mais un
petit aspect des jardins tout à fait banal. Je n'avais jamais lu ou
entendu auparavant autant de verbiage et de sectarisme sur quelque chose
qui semblait aller de soi, d'où l'agacement (que je regrette finalement,
parce qu'inutile).

Quant à ma tondeuse, elle n'est plus sortie depuis le mois de Mai. C'est
tout sec, mais je m'habitue et commence à trouver cela assez rigolo,
parce que l'aspect est inhabituel. Je sors l'appareil photo, comme après
une grosse chute de neige. Malheureusement il y a beaucoup de gens qui
n'en sont pas à philosopher et moraliser sur le gazon. Je viens de faire
un tour à velo dans la vallée, les maïs dans le bas près de la rivière
mesurent plus de 2 m, ils ont la nappe phréatique pas loin. Plus haut
(5O m à peine sur un coteau) les plants n'ont pas plus 1,2 m, ils
commencent à jaunir, la récolte sera faible. D'autres céréales ont été
récoltées depuis longtemps. Quant aux cultures maraîchères, tout ce qui
n'est pas près de la rivière semble plutôt compromis. Et aujourd'hui ça
continue : 35°, un air chaud et lourd, pas de pluie certaine prévue
avant demain, mais les orages vont plutôt sur les cimes et il n'est pas
sûr que l'eau accepte de descendre au sud de la Savoie. On commence à
voir sur la route des chariots de fourrage pour les bêtes, grave, grave.

La diversité des points de vue est aussi grande que celle des intérêts
particuliers (mes excuses pour la phrase creuse) :-)
natacha (26/07/2003, 16h57)
"Olivier 59" <olivier59> a écrit dans le message de news:>
>> Au faite c'est quoi une pelouse de gazon? :o)

> Ah, en voilà une question intéressante. J'ai sorti le tome 4 du Grand
> Larousse pour l'occasion :


Argh! Franchement T'aurais pas du . Pas de lumbago ? Pas d'allergie à la
poussière ? :-o)

> "Pelouse :
> 1. Terrain couvert d'herbe maintenue rase par des fauches fréquentes.
> 2. Herbe qui couvre ce terrain.
> 3. Prairie basse constituée de graminées de taille inférieure à 10 cm (en
> basse altitude, la pelouse est maintenue par le fauchage et le broutage
> intensif. En montagne et dans les régions arctiques, on trouve des
> pelouses climatiques)."


Kézako! pelouses climatiques
EN Cévennes Pelouse prononcer svp : pélouzeu = bogue de châtaigne ;-)
> Donc, une pelouse *de gazon*, c'est une pelouse dans laquelle on ne
> trouve que du gazon [= ray-grass (de l'anglais "ray", ivraie ; et
> "grass", herbe), fétuque et agro-machin (-stide ?)], mais il peut y
> avoir des pelouses de trèfle, de pissenlit, de chiendent, etc. Une
> question que je me pose quand même, c'est si ça doit forcément se
> limiter à des graminées. Question de nuance entre pelouse et couvre-sol
> j'imagine.


Question de goût et de gazon!
T'as le bras assez long pour récupérer le tome 2 du grand Larousse
Ta définition de gazon is so british :o)

Natacha
'Un gazon trop long sera interprété comme un signe de négligence, l'indice
d'une surcharge de travail, d'une maladie passagère ou d'un deuil familial.
Pis encore, une preuve de paresse. La pelouse est un véritable champ du
signe". B.Arcand
natacha (26/07/2003, 17h13)
"Denis Durand" <denisd_31> a écrit dans le
> Je crois inutile de discuter sémantique, ça éloigne du coeur du sujet.
> C'est une technique qu'utilisent savament certains communiquants,
> ça évite de parler du fond en focalisant le discours sur la forme.
> Natacha, je ne pense pas que c'était ton but ...


Just a joke! :-)
J'espèrais trouver un texte sur la pelouse , raté ! mais .....
Mais je suis tombée sur un petit échange entre Serge Bouchard et Bernard
Arcand
Un peu d'herbe ?
Bicher bien !


Natacha
'Les promeneurs qui respectent la pelouse sont des êtres dominés. Ils
refusent d'admettre que la pensée humaine demeure tout aussi sauvage que
les herbes de la préhistoire. '
B.Arcand
Denis Durand (26/07/2003, 17h38)
"natacha" <priviet> a écrit dans le message de news:

> 'Un gazon trop long sera interprété comme un signe de négligence, l'indice
> d'une surcharge de travail, d'une maladie passagère ou d'un deuil familial.
> Pis encore, une preuve de paresse. La pelouse est un véritable champ du
> signe". B.Arcand

T'as bien fait de la citer celle là, elle n'y est pas dans ton lien :


le "champ du signe", c'est joli !

Amitiés
Denis Durand (26/07/2003, 17h53)
"natacha" <priviet> a écrit dans le message de news:
bfu5qv$a93$1...
[..]
> refusent d'admettre que la pensée humaine demeure tout aussi sauvage que
> les herbes de la préhistoire. '
> B.Arcand

Ah extra, merci d'avoir partagé ce pur moment de bonheur.
Ils savent s'amuser au Quebec !

Amitiés
Catherine B (26/07/2003, 18h04)
Bonjour,

natacha a écrit :

> J'espèrais trouver un texte sur la pelouse , raté ! mais .....
> Mais je suis tombée sur un petit échange entre Serge Bouchard et
> Bernard Arcand
> Très intéressant l'échange, merci :-)


SERGE BOUCHARD
"Ce serait une insulte et un sacrilège que de laisser nos morts sous une
pelouse mal entretenue. Il n'est rien de plus abandonné qu'un cimetière
à l'abandon..."

Cela me fait penser à toutes mes photos de cimetières. Les plus vivants
(dans les pays de l'Est) sont ceux que nous appellerions "abandonnés.
De l'herbe, des fleurs sauvages partout, mais un banc lumineux en
branches de bouleau blanc grossièrement assemblées et un bocal de verre
avec 2 branches suffisaient à faire ressentir la présence de la personne
qui venait s'asseoir ici pour parler avec "son" mort.
Dan (26/07/2003, 18h48)
natacha <priviet> wrote:

> "Olivier 59" <olivier59> a écrit dans le message de news:
> >> Je me souviens d'ailleurs d'un long article sur les "méfaits du gazon"

> ---Tilt ! moi aussi c'est : Le Gazon et Dieu
> > Tiens, je le remets pour le coup:

> --- Me too
> Dieu : Saint François, toi qui a de grandes connaissances au sujet de la ....


T'aurais pas d?... te v'l? en intergalactique accentu? aussi, du coup
:o)

Dan
Olivier 59 (26/07/2003, 19h25)
natacha a écrit :

>>> Je me souviens d'ailleurs d'un long article sur les "méfaits du gazon"

> ---Tilt ! moi aussi c'est : Le Gazon et Dieu
> Dieu : Saint François, toi qui a de grandes connaissances au sujet de la
> nature et du jardin, peux-tu me dire ce qui se passe sur terre ? Qu'est-il
> arrivé aux pissenlits, aux violettes, aux chardons et autres merveilles
> que j'ai créées dans la nuit des temps ? (etc., etc.)


Ah oui, pas mal aussi celui-là. Je l'avais traduit le mieux possible mais
j'ai dû laisser passer quelques nuances.

De temps en temps, pour rigoler (ou pleurer, c'est selon), je vais faire un
petit tour sur un forum US consacré au gazon (eh oui ! un forum rien que
pour ça, tu te rends compte). La dernière discussion en date qui m'a frappé
était intitulée "Kill! kill!" (qu'on pourrait traduire par "À mort ! à mort
!"), un type qui voulait exterminer le moindre brin d'herbe qui perçait à
travers les lames de sa terrasse en bois. Le pire, c'est que ceux qui
répondaient étaient parfaitement zen et faisaient tout pour l'aider. Là, on
atteint des sommets, ou plutôt des gouffres.
vousici (26/07/2003, 20h35)
JRP a *crit :
> jide <jice.jidepasdepub> wrote (écrivait) :
> Bonjour. C'est une vision équilibrée du problème. Les vastes étendues
> des terrains de golf, soustraites au commun des mortels et réservées aux
> riches (en schématisant) me hérissent un peu et me rendraient plutôt
> gauchiste :-)


ouaip. Salopard de riches qui mettent des désherbants partout
avec les guêpes, zou
et que ça crépite
nom de Zeus (anti dieu du golf rapport à son club pas droit)
vousici (26/07/2003, 20h46)
Olivier 59 a *crit :

> De temps en temps, pour rigoler (ou pleurer, c'est selon), je vais faire un
> petit tour sur un forum US consacré au gazon (eh oui ! un forum rien que
> pour ça, tu te rends compte). La dernière discussion en date qui m'a frappé
> était intitulée "Kill! kill!" (qu'on pourrait traduire par "À mort ! à mort
> !"), un type qui voulait exterminer le moindre brin d'herbe qui perçait à
> travers les lames de sa terrasse en bois. Le pire, c'est que ceux qui
> répondaient étaient parfaitement zen et faisaient tout pour l'aider. Là, on
> atteint des sommets, ou plutôt des gouffres.


chacun sa maladie mentale
mais lui apparemment avait une raison, un besoin d'ordre dans un lieu précis
moi je comprend
toi pas
y a pas des guêpes à trucider dans le coin ?
Olivier 59 (26/07/2003, 22h09)
vousici a écrit :

> Olivier 59 a *crit :
> chacun sa maladie mentale
> mais lui apparemment avait une raison, un besoin d'ordre dans un lieu précis
> moi je comprend
> toi pas


Non, effectivement, et ça me ferait même devenir aussi intolérant que lui
mais dans l'autre sens. Et puis le titre - "Kill, kill" - m'a vraiment
frappé : le gars est en GUERRE contre trois brins d'herbe, difficile de
faire plus futile et plus... plus grave en fait.
JRP (27/07/2003, 08h40)
Olivier 59 <olivier59> wrote (écrivait) :

> Non, effectivement, et ça me ferait même devenir aussi intolérant que lui
> mais dans l'autre sens. Et puis le titre - "Kill, kill" - m'a vraiment
> frappé : le gars est en GUERRE contre trois brins d'herbe, difficile de
> faire plus futile et plus... plus grave en fait.


Bonjour. Le fait qu'il y ait des excités, des farfelus, des extrémistes
sur ce problème comme sur d'autres (beaucoup plus graves) ne nous étonne
pas. Quand cela ne va pas plus loin que des déclarations futiles, bof !
Chacun suit sa route.
Amicalement
JRP (27/07/2003, 11h45)
Olivier 59 <olivier59> wrote (écrivait) :

> J'avais lu un truc à ce sujet mais je n'arrive pas à remettre la main
> dessus. Ça parlait des "pelouses d'altitude" au Népal, des plantes genre
> Gaultheria procumbens qui tapissaient des rhodos (exemple incertain et au
> hasard, je ne sais pas si Gaultheria procumbens pousse en altitude au
> Népal). Bref, tout ça pour dire que ça avait fait tilt et radicalement
> changé la définition que j'avais jusqu'alors du mot pelouse. En fait, ça se
> rapprocherait plus de l'idée de couvre-sol.


Bonjour. Il y a une fiche sur Gaultheria procumbens, une éricacée :


..htm

J'en ai dans mon jardin. C'est assez joli, faisant des petites boules
rouge vif, les feuilles jeunes sont vert-clair, puis deviennent vert
foncé avant de brunir. Décrit comme couvre-sol éventuel, mais n'a pas
l'air de pousser bien vite. En fait chez moi j'en ai perdu deux qui se
sont desséchés subitement. Peut-être par manque d'eau. Aussi d'après un
conseil reçu, par un sol non adéquat. Il faudrait un sol légèrement
acide. Sur les pieds restants j'ai fait une rigole circulaire avec une
bonne dose de terre de bruyère, et cela semble profiter là où j'en ai
mis. Il est dit qu'il faut maintenir la terre humide (important ces
temps-ci). Si quelqu'un a des conseils pour le maintien de ces petites
plantes, je suis preneur car je n'ai pas beaucoup de succès.

L'espèce est connue comme médicinale (douleurs, rhumatismes). Les
feuilles dégagent une odeur quand on les froisse (salicylate de
méthyle).
Vignaud-Saunois (27/07/2003, 13h18)
"Olivier 59" <olivier59> a écrit dans le message de news:
BB496E13.1040%

> Je suis assez d'accord dans l'ensemble, à part un détail qui a son
> importance : j'ai lu (et c'est tout doucement en train de se vérifier chez
> moi) qu'elle s'accomodait assez bien d'une relative sécheresse une fois
> installée.


en Bretagne, Normandie ou dans le Nord
peut-être

Discussions similaires