gratifiant > sci.* > sci.psychologie

R.V. Gronoff (30/01/2006, 12h32)
Présentation de l’éditeur
La France est - avec l’Argentine- le pays le plus freudien du monde. A
l’étranger, la psychanalyse est devenue marginale.
Quarante auteurs parmi les meilleurs spécialistes du monde ouvrent un
débat nécessaire. Pourquoi refuser en France le bilan critique que tant
d’autres nations ont dressé avant nous ?
Le livre noir de la psychanalyse dresse le bilan d’un siècle de
freudisme. Un ouvrage international de référence pour tous ceux qui
s’intéressent à l’humain et au psychisme.

Biographie de l'auteur
Mikkel Borch-Jacobsen, philosophe, historien de la psychanalyse et
professeur à l'Université de Washington. Jean Cottraux, psychiatre des
hôpitaux, directeur de l'Unité de traitement de l'anxiété au CHU de
Lyon. Didier Pleux, docteur en psychologie, directeur de l'Institut
français de thérapie cognitive. Jacques Van Rillaer, professeur de
psychologie à l'Université de Louvain-la-Neuve, Belgique.

Vlad Defives (30/01/2006, 12h45)
In article <43ddeb54$0$289$626a14ce>,
regis.gronoff says...
>Présentation de l’éditeur
>La France est - avec l’Argentine- le pays le plus freudien du monde. A
>l’étranger, la psychanalyse est devenue marginale.
>Quarante auteurs parmi les meilleurs spécialistes du monde ouvrent un
>débat nécessaire. Pourquoi refuser en France le bilan critique que tant
>d’autres nations ont dressé avant nous ?


Prends ta ritaline mon bon Gronoff !
FB (30/01/2006, 13h08)
R.V. Gronoff wrote:

Il y a mieux depuis le 6 janvier :
"Le dossier Freud
Enquête sur l¹histoire de la psychanalyse"

Mikkel Borch-Jacobsen et Sonu Shamdasani

Et en préparation pour une sortie prévue le 17 juillet :
L'inceste : Pour ou Contre
La FAQ "L'inceste, la pedophilie et la loi francaise" de
fr.sci.Psychanalyse a lancé un indispensable débat : Le mot "inceste"
est-il plus tabou que l'acte lui même ?
Un des initiateurs de cette FAQ, jr et foldingo, célèbre par sa
chronique, prolongent et approfondissent dans ce nouveau livre
l'argumentation qui n'était qu'esquissée dans Le Trou noir, sur
la base de recherches effectuées depuis plusieurs années dans les
archives de usenet.
Les plus beaux plaidoyers de fr.sci.Psychanalyse en 6 volumes.

FB
hynapak (30/01/2006, 14h42)
"R.V. Gronoff" <regis.gronoff> a écrit dans le
message de news:14ce
> Présentation de l'éditeur
> La France est - avec l'Argentine- le pays le plus freudien du monde. A
> l'étranger,
> la psychanalyse est devenue marginale.
> Quarante auteurs parmi les meilleurs spécialistes du monde


"Spécialistes" ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha
ha ha ha ha ha
enrico.riboni (30/01/2006, 18h17)
R.V. Gronoff wrote:
> Présentation de l'éditeur
> La France est - avec l'Argentine- le pays le plus freudien du monde. A
> l'étranger, la psychanalyse est devenue marginale.


Ah bon ?

> Quarante auteurs parmi les meilleurs spécialistes du monde ouvrent un
> débat nécessaire. Pourquoi refuser en France le bilan critique que tant
> d'autres nations ont dressé avant nous ?


Ah ?

> Le livre noir de la psychanalyse dresse le bilan d'un siècle de
> freudisme. Un ouvrage international de référence pour tous ceux qui
> s'intéressent à l'humain et au psychisme.


Voir un excité du bénitier et des icônes faire la pub pour un
bouquin ne denne pas exactement envie de se précipier à l'acheter.
;-)

Enrico
Vesee Bill (30/01/2006, 18h29)
> R.V.Gronoff écrit:

[..]
> cognitive. Jacques Van Rillaer, professeur de psychologie à l'Université de
> Louvain-la-Neuve, Belgique.
>


Tu l'as lu? parce que moi oui :').
Franchement cet ouvrage dessert la cause qu'il voulait défendre.
Dommage; il est plus que temps que la grande imposture de la
psychanalyse prenne fin.
Oui, oui, je sais, je dénie et je refoule :').
abourick (30/01/2006, 18h41)
R.V. Gronoff wrote:
[..]
> Lyon. Didier Pleux, docteur en psychologie, directeur de l'Institut
> français de thérapie cognitive. Jacques Van Rillaer, professeur de
> psychologie à l'Université de Louvain-la-Neuve, Belgique.


mode GRONOFF
Ah ! La psychanalyse ! On dit qu'elle ne marche qu'avec les gens assez
riches pour payer l'analyste, assez intelligents pour faire semblant de
comprendre son langage abscons et assez cons pour s'imaginer qu'il y a
quelque chose à comprendre.
mode GRONON

La meilleure critique de Freud que j'ai lue est celle de René Girard qui
montre comment il passe très près de la compréhension du désir mimétique
mais échoue à le décrire de manière objective et finit par sombrer dans la
mythification.
NieMaNikogoWdomu (31/01/2006, 00h33)
hynapak wrote:

Je me permet de citer certains passages de ce site pour répondre, dans
le sens du débat, pas uniquement de la critique. Et ceci sans savoir si
vous/tu en etes/es l'auteur.

>


Préambule:

"Les quelques rares auteurs qui ne sont pas américains viennent tous de
pays acquis à l'idéologie ultra libérale. (Grande Bretagne, Australie
etc…) "
La psychanalyse insiste sur la liberté du "patient" ou de l'"analysant".
Est ce antagoniste du liberalisme? Au contraire ! Les psychanalystes
sont un des meilleurs exemples d'un libéralisme appliqué! C'est
d'ailleurs précisé plus loin " Les "french scholars" dénoncent surtout
la collusion de la psychanalyse et du capitalisme"

"Chere" psychanalyse, où tout un chacun, sans diplôme imposé par un état
interventionniste peut enfin s'appliquer a faire le bonheur de ses
semblables, et surtout de son portefeuille, et cela sans contrainte de
résultat. J'aimerai un jour voir un parallèle entre les gynecos obligés
d'arrêter de pratiquer pour cause d'assurance responsabilité et les
psychanalystes irresponsables.

Pourquoi cet acharnement sur le fait que bcp des auteurs soient
américains au passage? Est ce lié à la surreprésentation des TCC dans ce
livre?
Je suis d'accord que ça n'est pas le lieu, que ça n' rien a faire dans
le livre! Il suffisait d'écrire un livre noir sur la psychanalyse, pas
de proposer autre chose.

"Penser sans Freud" ... Citation : "Le livre noir ne parvient pas à
démontrer que la totalité de la pensée freudienne est fausse"
^^^^^^^^
Non effectivement, ils ne prennent pas tous les points un par un de la
théorie, mais des le début réussissent a démontrer le bidonnage sur les
hysteriques et la théorie de la séduction. L'édifice traumatique
s'effondre, qu'accorder désormais au refoulé?
En dehors de cet aspect "totalité", la démarche présentée comme
scientifique et didactique, parce que Freud est tres lisible, tombe a l'eau.
L'influence de patients est totalement contraire a l'éthique de la
psychanalyse "J'ai une idée sur le pourquoi de votre symptome, laisser
vous aller, c'est moi qui décide" - C'est l'idéal du moi de l'analyste
dans toute sa splendeur, tres proche de l'égo-psycho américaine, ce qui
nous ramène aux TCC : Freud cognitiviste avant l'heure?

"Vivre sans Freud" c'est certainement le lot des milliers de gens...
En France, quiconque a eu de la philo en terminale est au courant de la
seconde topique, de l'oedipe..... Effectivement on peut parler de
millier de gens qui n'en ont jamais entendu parler, mais de millions qui
ont du bosser dessus ! La contamination n'est effectivement pas
consciente mais voulu par les 68ards qui ont pris le pouvoir dans le
savoir !

Quant a l'épisode "Odile Jacob" : la je suis completement d'accord, ce
qu'il y a dans ce livre n'est pas nouveau, il y a un beau battage
médiatique, commercial. Ceci dit, il n'est pas choquant que ça soit les
mêmes (américains) qui soit cités puisque ce sont eux qui ont fait le
"dig-in"

"Si l'on pouvait définir cette "école française" qui critiquait déjà la
psychanalyse quand certains des auteurs du Livre noir y "croyaient"
encore, " je crois que ca resume bien un état d'esprit des auteurs qui
ont bouffé du Freud et du Lacan en fac. Ils sont tombés de haut il y a
quelques années sur le terrain et grace aux livres de Bénesteau et des
US men. Je suis en licence3 (de psycho a Rennes, et Lacan et Freud
tiennent le haut du pavé. Mais sous les coups de boutoir, il y a une
inflexion tres nette de la puissance des psychalystes dans les jeux de
pouvoirs universitaires. Est-ce lié?

J'arrete la car je m'apercoit que le débat est long, qu'il y a bcp de
chose a dire et a apporter, et que le forum n'est pas le meilleur lieu !

"Une critique complète du Livre noir demanderait des dizaines et des
dizaines de pages," et une critique de la critique autant ;)
pulgglup (31/01/2006, 14h46)
Goret Neuneu (31/01/2006, 14h49)
....et pulgglup d'ajouter:
>


Mais oui mon lapin, on connaît: l'auteur de ce site poste sur ce forum.

Allez donc voir à Athènes si j'y suis.
Bibi Fricotin (31/01/2006, 15h11)
copié collé
"La psychanalyse qui n'existe que dans et par la parole est devenue la
bête à abattre. Les campagnes les plus féroces se déchaînent
contre elle avec une telle violence qu'il faut en saisir les vraies
raisons. Il ne s'agit pas d'intérêts corporatistes et de compétition
commerciale visant à éliminer les quelques milliers de psychanalystes
qui exercent encore leur métier. Il s'agit de réduire et d'éliminer
le dernier territoire où on défend la liberté de la parole. On peut
observer que la psychanalyse a été interdite par toutes les
dictatures. Je n'appartiens à aucune école, association, clan ou
milieu psychanalytique. J'observe simplement la société dans laquelle
je vis et j'ai conscience que si
la psychanalyse devait disparaître, comme risque aussi de disparaître
la liberté de la presse, alors la parole serait vraiment perdue.
J'ai cependant confiance dans la force de la parole et Aldous Huxley
nous a montré le chemin. Tant qu'il existera de l'humain, la parole
pourra resurgir et donner envie d'échanger. Internet avec ses forums
de discussion et l'explosion récente des « blogs », ces journaux
intimes accessibles à tous, ce qui est paradoxal, montrent que
l'espoir n'est pas vain. Retrouvez le plaisir de la parole. Parlez pour
exister, pour moins souffrir. Sachez parler d'amour, raconter des
histoires, déclamer de la poésie. Parce que parler, c'est toujours
s'adresser à un autre et que l'on n'est pas humain quand il n'y a pas
d'échange".
Edouard Zarifian. Le goût de vivre. retrouver la parole perdur. Ed.
Odile Jacob. p.198
Bibi Fricotin (31/01/2006, 21h18)
"La psychanalyse qui n'existe que dans et par la parole est devenue la
bête à abattre. Les campagnes les plus féroces se déchaînent
contre elle avec une telle violence qu'il faut en saisir les vraies
raisons. Il ne s'agit pas d'intérêts corporatistes et de compétition
commerciale visant à éliminer les quelques milliers de psychanalystes
qui exercent encore leur métier. Il s'agit de réduire et d'éliminer
le dernier territoire où on défend la liberté de la parole. On peut
observer que la psychanalyse a été interdite par toutes les
dictatures. Je n'appartiens à aucune école, association, clan ou
milieu psychanalytique. J'observe simplement la société dans laquelle
je vis et j'ai conscience que si
la psychanalyse devait disparaître, comme risque aussi de disparaître
la liberté de la presse, alors la parole serait vraiment perdue.
J'ai cependant confiance dans la force de la parole et Aldous Huxley
nous a montré le chemin. Tant qu'il existera de l'humain, la parole
pourra resurgir et donner envie d'échanger. Internet avec ses forums
de discussion et l'explosion récente des « blogs », ces journaux
intimes accessibles à tous, ce qui est paradoxal, montrent que
l'espoir n'est pas vain. Retrouvez le plaisir de la parole. Parlez pour
exister, pour moins souffrir. Sachez parler d'amour, raconter des
histoires, déclamer de la poésie. Parce que parler, c'est toujours
s'adresser à un autre et que l'on n'est pas humain quand il n'y a pas
d'échange.
Le goût de vivre. Edouard Zarifian"
pulgglup (31/01/2006, 21h22)
R.V. Gronoff a écrit :

R.V. Gronoff (31/01/2006, 21h27)
pulgglup a écrit :
> R.V. Gronoff a écrit :
>


Je ne suis pas catho.

Vous ne niez pas la thèse de l'ouvrage.

Merci.
R.V. Gronoff (31/01/2006, 21h48)
Goret Neuneu a écrit :

> Allez donc voir à Athènes si j'y suis.


Athènes est très bien, le chœur de la cathèdrale est exceptionnel
(dirigé par Lycourgos Angelopoulos).

Discussions similaires