gratifiant > sci.* > sci.physique

Pentcho Valev (30/11/2016, 00h31)
Plagiat: les copier-coller du physicien Étienne Klein



Pentcho Valev
Pentcho Valev (30/11/2016, 11h05)
Le dirigeant des einsteiniens en France :




"Le physicien en physique théorique, docteur en philosophie des sciences, grand spécialiste de la notion du temps, vulgarisateur de génie et pédagogue d'exception Etienne Klein apporte un éclairage puissant et pertinent dans chacune de ses conférences. [...] Pour allerplus loin, Etienne Klein nous explique une expérience par la pensée abordée dans le cadre de la relativité d'Einstein au début du XXe siècle. La conclusion de son exposé est la suivante :

Pour que le principe de causalité soit respecté, il est nécessaire que deux conditions soient réunies :

- aucune information ne peut voyager plus vite que la lumière,

- aucun objet matériel ne peut voyager plus vite que la lumière.

Si l'une de ces conditions n'était pas vérifiée, il serait possible d'observer une ampoule s'allumer avant que la cause de son allumagene se soit produite, ce que nous refusons.

La vitesse de la lumière est une limite absolue d'après le principe de causalité." [fin de citation]

Bravo, Etienne Klein, physicien en physique théorique, docteur en philosophie des sciences, grand spécialiste de la notion du temps, vulgarisateur de génie et pédagogue d'exception, etc ! Musique pour vous:


The Godfather Waltz - Henry Mancini Orchestra

Pentcho Valev
Pentcho Valev (30/11/2016, 16h01)
La "science" d'Étienne Klein et des autres apprentis sorciers :


"Pour la plupart des commentateurs, le jumeau voyageur B a effectivement moins vieilli que son frère sédentaire A. Pour les autres, les deux jumeaux ont conservé le même âge ou le problème est sans signification. La controverse tourne autour du fait que, du point de vue de la Relativité restreinte, les situations des jumeaux ne sont pas symétriques : A coïncide avec un seul repère galiléen (en général celui de la Terre, idéalisé comme inertiel, pour l'occasion) pendant toute la durée du voyage, tandis que B effectue un demi-tour et coïncide ainsi avec au moins deux repères galiléens successifs. Cette différence fait que la relativité restreinte s'applique différemment à l'un et à l'autre, notamment à cause de l'accélération permettant le retour de B, en provoquant un changement de repère galiléen. Si, pendant la partie du voyage à vitesse constante, B vieillit moins vite que A, il se pourrait qu'il vieillisse plus vite durant les phases d'accélération. On relève 54 points de vue sur le paradoxe, émis entre 1905 (Einstein) et 2001 (Hawking)."


Jacques Maritain, Oeuvres complètes, Volume 3, p. 285: "Il ne reste plus alors qu'à avouer que la théorie [d'Einstein], si l'on donnait une signification ontologiquement réelle aux entités qu'elle met en jeu, comporterait des absurdités; entièrement logique et cohérente comme système hypothético-déductif et synthèse mathématique des phénomènes, elle n'est pas, malgré les prétensions de ses partisans, une philosophie de la nature, parce que le principe de la constance de la vitesse de la lumière, sur lequel elle s'appuie, ne peut pas être ontologiquement vrai." p. 300: "La science, même la plus mélangée d'hypothétique et de probable, même la moins élevée en intellectualité, la science est chose bonne en elle-même, et qui détient une étincelle divine. On a vu toutefois ce qu'elle peut produire, lorsqu'elle est employée par l'homme, en fait de ruines matérielles et de destructions sanglantes. Les désastres qu'en usant d'elle les apprentis sorciers peuvent provoquer dans l'ordre de l'esprit, pour être invisibles, ne sont pas moins énormes."



Pentcho Valev
Discussions similaires