gratifiant > sci.* > sci.physique

Pentcho Valev (22/04/2016, 10h55)

"Microscope, le satellite français qui veut montrer qu'Einstein avait tort et valider la théorie des cordes (...) La mission de Microscope, dont le coût est estimé à 130 millions d'euros, est moins certaine d'être un succès. Mais si c'est le cas, elle pourrait révolutionner la physique actuelle. (...) "Si Microscope trouve une violation du principe d'équivalence, cela sera un moment très important dans l'évolution de la physique", relève le physicien Thibault Damour, professeur à l'IHES (Institut des hautes études scientifiques). "On saura que la théorie de la Relativité d'Einstein n'est pas une description complète de la gravitation, qu'il y a de nouvelles forces qui contribuent à celle-ci", poursuit-il.. "Cela ne voudra pas du tout dire que la théorie d'Einstein était complètement fausse. Juste qu'elle est un peu incomplète", ajoute-t-il. (....) "Si Microscope observe une violation du principe d'équivalence, cela renforcerait la théorie des cordes selon laquelle l'Univers possède des dimensions d'espace supplémentaires", affirme Thibault Damour au CNRS."

Au lieu de raconter des élucubrations et de jeter en l'air l'argent des contribuables, Thibault Damour doit répondre à une question simple :


"Considérons une fusée posée sur le sol terrestre, donc immobile dans un champ de gravitation. Déja, à cause du principe d'équivalence, la lumière tombe vers le bas avec la même accélération qu'un caillou, vue par un observateur immobile dans la fusée."


Cristian Bahrim: "If we accept the principle of equivalence, we must also accept that light falls in a gravitational field with the same accelerationas material bodies."

Thibault Damour ? C'est vrai ? Non ? Pourquoi non ? L'exéprience de Pound-Rebka l'a confirmé :


Albert Einstein Institute: "One of the three classical tests for general relativity is the gravitational redshift of light or other forms of electromagnetic radiation. However, in contrast to the other two tests - the gravitational deflection of light and the relativistic perihelion shift -, you donot need general relativity to derive the correct prediction for the gravitational redshift. A combination of Newtonian gravity, a particle theory oflight, and the weak equivalence principle (gravitating mass equals inertial mass) suffices. (...) The gravitational redshift was first measured on earth in 1960-65 by Pound, Rebka, and Snider at Harvard University..."


University of Illinois at Urbana-Champaign: "Consider a falling object. ITS SPEED INCREASES AS IT IS FALLING. Hence, if we were to associate a frequency with that object the frequency should increase accordingly as it falls to earth. Because of the equivalence between gravitational and inertial mass, WE SHOULD OBSERVE THE SAME EFFECT FOR LIGHT. So lets shine a light beam from the top of a very tall building. If we can measure the frequency shiftas the light beam descends the building, we should be able to discern how gravity affects a falling light beam. This was done by Pound and Rebka in 1960. They shone a light from the top of the Jefferson tower at Harvard and measured the frequency shift. The frequency shift was tiny but in agreementwith the theoretical prediction."

Donc, l'exéprience de Pound-Rebka a confirmé la VARIABLE vitesse de la lumière prédite par la théorie de l'émission de Newton. Thibault Damour ? Mais où est Thibault Damour, cet académicien honnête ? Ah, le voilà (avec Nathalie Deruelle et Jean-Philippe Uzan) :



Pentcho Valev
Pentcho Valev (25/04/2016, 02h40)

"Le tir du lanceur russe Soyouz, prévu à l'origine pour vendredi de Guyane française et reporté à deux reprises, a été de nouveau repoussé "à la suite d'une anomalie", a annoncé la société Arianespacepeu avant le lancement. "A la suite d'une anomalie observée pendant la chronologie du lancement VS14, le compte à rebours a été interrompu", a indiqué Arianespace dans un communiqué. Initialement prévu vendredi, le tir avait déjà dû être reporté à deux reprises en raison des conditions météorologiques. "La nouvelle date de lancement visée sera communiquée après les premières analyses de l'anomalie", a précisé la société. (...) Le satellite veut vérifier le principe d'"équivalence" entre gravitation et accélération sur lequel le célèbrephysicien a bâti sa théorie. Il va étudier le mouvement relatif de deux corps en réalisant une chute libre, avec une précision 100 fois meilleure que sur la Terre."

L'anomalie principale est que l'expérience, dans cette précision, n'a rien à voir avec la relativité d'Einstein. Plutôt, Thibault Damour a jeté en l'air 130 millions d'euros afin de fabriquer une vérification dela pseudo-théorie des cordes:


"Si Microscope observe une violation du principe d'équivalence, cela renforcerait la théorie des cordes selon laquelle l'Univers possède des dimensions d'espace supplémentaires", affirme Thibault Damour au CNRS. x

Pentcho Valev
Discussions similaires