gratifiant > misc.* > misc.transport.rail

RICO (12/12/2005, 20h34)
Décidémment à la sncf on cultive la différence ...

Morceaux chosis du "Monde" d'aujourd'hui :
"Le mouvement de grève des agents de conduite SNCF du RER D, commencé
voilà sept jours pour protester contre le service d'hiver, s'est étendu
dimanche 11 décembre au RER B et continue de perturber le trafic ..."
la ligne D du RER, qui transporte quelque 500 000 voyageurs par jour
...."
"Il n'y a pas de conditions de travail inhumaines pour les conducteurs
à la SNCF : un conducteur conduit 182 jours par an, c'est-à-dire un jour

sur deux, et pour une durée de service d'en moyenne six heures", a
souligné le directeur du Transilien, Thierry Mignauw."
"Une journée de sept heures paraît facile si vous commencez à 10 heures
et que vous finissez à 17 heures. Mais si vous la faites commencer à 3
heures du matin, elle devient très difficile, même si statistiquement
elle dure aussi sept heures", a expliqué Fabien Villedieu (SUD-Rail)."
cf


Eh oui travailler c'est difficile ...
mais la condition de nos braves cheminots est déjà bien avantagée au
regard de nombre de catégories de travailleurs, qu'il s'agisse des
chauffeurs routiers, ou des ouvriers d'usine qui travaillent également
la nuite, et il y en a bien d'autres ...
Imaginez que tout ce monde fasse pareil, France (et la sncf) déjà en
situation de faillite (80.000 euros de dette pour chaque français, celui
qui vient de naitre, et vous qui lisez ce post) ...

Quant on a la chance d'avoir si peu d'heures de travail, d'une retraite
bien avant tout le monde (ou presque), et autres avantages de santé par
ex, on pourrait pas apprendre à fermer sa gueule ... ou avoir le courage

de quitter cet emploi qui ferait d'eux les damnés du monde du travail ?

J'allais oublier, la "conclusion" de ce syndicaliste cheminot :
"On a fait d'énormes compromis, on est à plus de six jours de grève, on
a déjà perdu plus de 500 euros de salaires, on veut gagner quelque chose!",
a-t-il averti."

Une façon de donner raison à celles et ceux qui se plaignent d'etre pris
en otage ?

.... et puis, réclamer 500 euros pour finalement payer les jours de grève
il faut avoir un certain culot.
quel chéque le syndicat offrira t il aux usagers pouir leur propre
préjudice, à commerncer par la perte du paiement d'heures de travail ?

un dernier mot : les cheminots grévistes et leurs syndicalistes, ils n'ont
pas honte eu égard aux conditions de ttavail des employés du ce ?

alles je suis sur que sur ce ng ils s'en trouvera pour crier haut et fort que
tout ça c'est de la diffamation ...

R.
Rollover (12/12/2005, 20h40)
RICO wrote:

> alles je suis sur que sur ce ng ils s'en trouvera pour crier haut et fort que
> tout ça c'est de la diffamation ...
> R.


non pas de temps à perdre

troll --> plonk
RICO (12/12/2005, 21h16)
Rollover a écrit :

> RICO wrote:
> > alles je suis sur que sur ce ng ils s'en trouvera pour crier haut et fort que
> > tout ça c'est de la diffamation ...
> > R.

> non pas de temps à perdre
> troll --> plonk


mais votre réponse était tout à fait attendue ! :-)
et ne manquerai pas de faire ricaner dans biens des rédactions à commerncer bien
entendu par celle du "monde" amplement citée dans mon précédent post

merci d'apporter ainsi la brillante confirmation que vous êtes tout à fait
incapable de prendre le moindre recul et d'oeuvrer dans un sens positif pour le
service public
et que votre sens de l'équité et du procés ne dépasse pas celle de l'égologie de
mon chien. ... et encore est ce fort injurieux pour lui

je n'en attendais pas moins de vous

R.
facharrier (12/12/2005, 21h23)
Il y a une science humaine qui est peu développé, avec la logique
ultralibérale, c'est les facteurs humains. Pas ces braves agents de
l'ancien service public postal, mais plutôt un ensemble d'études
éffectuées par le corps médical, à la demande originelle de
l'Aéronautique, pour essayer de comprendre les causes humaines des
accidents d'avions....

Cet enseignement nous est donné dès que l'on aspire à une fonction
de navigant technique. Il en ressort pas mal de chose mais la plus
importante est que l'homme est au centre du systême et principal
"ratrappeur d'emmerdes".

Mais on est pas au top tous les jours et effectivement les horaires
décalés et variables sont parmi les pires rythmes que l'on puisse
infliger. A subir ce traitement, on fatigue assez vite et surtout
nerveusement. Ceci peut avoir des conséquences sociales et familiales
importantes, qui viennent " en rajouter".....

J'ai la "chance" de connaitre ces différentes fonctions, initialement
en formation de conduite à la SNCF, puis copilote et commandant de
bord. Il faut une bonne dose de résistance, et l'on n'est jamais à
l'abri des pépins de la vie quotidienne.

Sauf que dans un avion, on est toujours à deux pilotes dans le poste.
On me retorquera que piloter nécessite plus d'attention.

FAUX , de plus les responsabilités humaines sont les mêmes.

Arretons donc de systématiquement critiquer les conducteurs de train,
qui sont seuls en cabine, quand on ne connait pas leur métier et leur
contraintes....certes ce n'est pas le bagne mais un metier qui
nécessite toute attention, la faute peut avoir des conséquences trés
graves.

Et ceux qui s'en foutent de ses données, se fracassent réguliérement
contre des voitures avec leur poids lourds. Voilà l'application
ultalibérale et ses conséquences.

Je confirme aussi que de multiplier les mouvements va plus desservir le
monde cheminot que le servir... et surtout que partisan de l'ouverture
du marché au Fret, je ne peut être taxé de syndicaliste notoire.

A toutes fins utiles, je conseille à toute personne interressé de
consulter les ouvrages thématiques des facteurs humains, disponibles
dans toutes bonne librairie aéronautique.

Bon courage. Fabrice
facharrier (12/12/2005, 21h43)
Désolé pour les autres nombreux postes liés à la sécurité, je les
connais moins mais le raisonnement qui s'applique est le même.

la différence importante me semble être une plus grande régularité
dans les rythmes des metiers postés...

Fabrice
le ventadour (13/12/2005, 00h01)
Mais sans prendre la défense des cheminots ou quoi. Pourquoi toujours les
dénigrer qd ils font grêve et qu'ils coutent aux contribuables etc etc....
selon les dires de certains ici ?.... Par contre on ne dit jamais rien sur
les militaires qui ont la retraite plus tôt que les cheminots et ont plus
d'avantages qu'eux et qui coûtent aussi aux contribuables sans oublier bien
sûr les avantages des hommes politiques qui eux décrochent le
ponpon....C'est vrai c'est normal de payer pr un ministre qui n'en fiche pas
une.......no comment.
<facharrier> a écrit dans le message de news:
1134416620.852626.288310...
Désolé pour les autres nombreux postes liés à la sécurité, je les
connais moins mais le raisonnement qui s'applique est le même.

la différence importante me semble être une plus grande régularité
dans les rythmes des metiers postés...

Fabrice
oderf obel (13/12/2005, 00h36)
> Par contre on ne dit jamais rien sur
> les militaires qui ont la retraite plus tôt que les cheminots et ont plus
> d'avantages qu'eux et qui coûtent aussi aux contribuables


Ils sont payés pour mourir pour la Patrie, est-ce aussi la fonction de
ton boulot ?
William JONES (13/12/2005, 00h45)
Bonsoir,

"oderf obel" <nonospam> a écrit dans le message de news:
439dfb73$0$7582$626a54ce...
|> Par contre on ne dit jamais rien sur
| > les militaires qui ont la retraite plus tôt que les cheminots et ont plus
| > d'avantages qu'eux et qui coûtent aussi aux contribuables
|
| Ils sont payés pour mourir pour la Patrie, est-ce aussi la fonction de
| ton boulot ?

Sur ces 20 dernières années :
1. combien de militaires tombés au champ d'honneur ? Je ne compte pas les mercenaires de la Légion
dans ce chiffre.
2. combien d'agents SNCF morts dans l'exercice de leurs fonctions ?
3. Combien d'agents SNCF morts prématurément, usés par leur boulot ?
Stanislas de Kertanguy (13/12/2005, 00h54)
oderf obel <nonospam> wrote:

> > Par contre on ne dit jamais rien sur
> > les militaires qui ont la retraite plus tôt que les cheminots et ont plus
> > d'avantages qu'eux et qui coûtent aussi aux contribuables

> Ils sont payés pour mourir pour la Patrie,


La plupart de ceux qui sont morts pour la Patrie n'etaient pas payes.
oderf obel (13/12/2005, 01h05)
> Sur ces 20 dernières années :
> 1. combien de militaires tombés au champ d'honneur ? Je ne compte pas les mercenaires de la Légion
> dans ce chiffre.


Trop facile de les exclure...

> 2. combien d'agents SNCF morts dans l'exercice de leurs fonctions ?


Depuis quand un agent SNCF est payé pour mourir dans l'excercice de ses
fonctions comme un militaire ?

> 3. Combien d'agents SNCF morts prématurément, usés par leur boulot ?


Chiffre invérifiable, comme pour les autres professions.
oderf obel (13/12/2005, 01h06)
> La plupart de ceux qui sont morts pour la Patrie n'etaient pas payes.

Aucun rapport donc avec le métier de militaire ;-p
Stanislas de Kertanguy (13/12/2005, 01h25)
oderf obel <nonospam> wrote:

> > 2. combien d'agents SNCF morts dans l'exercice de leurs fonctions ?

> Depuis quand un agent SNCF est payé pour mourir dans l'excercice de ses
> fonctions comme un militaire ?


Un militaire est paye pour servir, pas pour mourir. Il accepte le damger
de mourir en mission mais n'est pas paye pour cela. Vous avez une
vision, soit particulierement cynique, soit particulierement pessimiste,
soit particulierement fantaisiste du metier de militaire!
Stanislas de Kertanguy (13/12/2005, 01h25)
oderf obel <nonospam> wrote:

> > La plupart de ceux qui sont morts pour la Patrie n'etaient pas payes.

> Aucun rapport donc avec le métier de militaire ;-p


Sur cette butte là y'avait pas d'gigolettes
Pas de marlous ni de beaux muscadins
Ah, c'était loin du moulin d'la galette,
Et de Paname qu'est le roi des pat'lins

Ce qu'elle en a bu, du beau sang cette terre
Sang d'ouvrier, sang de paysan,
Car les bandits, qui sont cause des guerres
N'en meurent jamais on n'tue qu'les innocents

etc, etc...

Votre smiley est parfaitement deplace.
oderf obel (13/12/2005, 02h47)
> Un militaire est paye pour servir, pas pour mourir. Il accepte le damger
> de mourir en mission mais n'est pas paye pour cela. Vous avez une
> vision, soit particulierement cynique, soit particulierement pessimiste,
> soit particulierement fantaisiste du metier de militaire!


Par ce qu'un militaire part en mission avec la fleur au bout du famas ?
Drôle de vision de l'armée !

"La mission est sacrée, tu l'exécutes jusqu'au bout dans le respect des
lois, des coutumes de la guerre et des conventions internationales
et si besoin, au péril de ta vie."

Comprendra qui l'a connu, qui l'a vécu...
oderf obel (13/12/2005, 02h51)
> Sur cette butte là y'avait pas d'gigolettes
> Pas de marlous ni de beaux muscadins
> Ah, c'était loin du moulin d'la galette,
> Et de Paname qu'est le roi des pat'lins
> Ce qu'elle en a bu, du beau sang cette terre
> Sang d'ouvrier, sang de paysan,
> Car les bandits, qui sont cause des guerres
> N'en meurent jamais on n'tue qu'les innocents
> etc, etc...


Je préfère de loin la Marseillaise au drapeau rouge, pardon "la butte
rouge" !

> Votre smiley est parfaitement deplace.


Tout comme votre première reflexion.

Discussions similaires