gratifiant > sci.* > sci.psychologie

Jacques Lavau (26/09/2003, 14h21)
Michel BACQUE wrote:

> Je vous conseille fr.soc.complots pour ce faire.


Ou de l'insulte considérée comme un des beaux arts...

-- Les morts ne témoignent pas. Moi si, jusqu'à présent.
Et cela, les imposteurs et les faussaires le détestent, le détestent, le
détestent, mais le détestent !..
.. . .
-- Jacques Lavau (retirer les anti et les spam pour le courriel)
herpskwerps (26/09/2003, 15h27)
dans l'article 3f742f57$0$20952$7a628cd7, le 26/09/03
14:21, Jacques Lavau à Nolavauspamjac@cleube_internaite.efferre on peut lire
:

> Michel BACQUE wrote:
>> Je vous conseille fr.soc.complots pour ce faire.

> Ou de l'insulte considérée comme un des beaux arts...


C'est dommage que vous preniez les choses ainsi.

Quand on écoute essayer de ne pas être susceptible, car la susceptibilité
nous empêche d'entendre ce qui pourrait être intéressant, par contre, quand
on parle essayer de ne pas être blessant, car la personne blessée n'entendra
pas ce qui pourrait être intéressant pour elle.

C'est moralisateur à crever, mais ça m'a déjà aidé, ça peut en aider
d'autres qui sait ?
Orpheligne (26/09/2003, 22h18)
Jacques Lavau :

>Dans ces dysfonctionnements de l'administration judiciaire, c'est moi
>qui ai intérêt à décoincer l'enterrement correctionnel. En rendant le
>scandale public en même temps que de nombreux autres scandales de même
>facture.


Franchement, je crois qu'on a compris votre position.
Evidence (26/09/2003, 23h33)
Jacques Lavau <lavaujac> a écrit dans le message :
3f718c9f$0$20952$7a628cd7...

Re

Et là, le lapsus grammatical peut avoir sa signification "primale"...

> Comme toutes les autres guerres civiles, la guerre des sexes est d’abord
> une guerre aux enfants, et c’est ce qu’elle tient le plus à camoufler.
> Parce que ses chèfes et ses militantes font d’abord la guerre à leur
> propre enfance, à leur propre impuissance quand elles étaient
> maltraitées.


Vous avez remarqué que ce n'est qu'écrit, qu'AU féminin ?
et puis là, d'un coup, d'un seul...

Comme dans toutes les autres guerres civiles, ils/elles
> projettent à l’extérieur des persécutions qu’ils/elles ont stockées tout
> au fond de leur mémoire, et dont ils/elles tiennent par dessus tout à ne
> rien savoir et à ne rien comprendre.


Ca se généralise...

Et c'est là que je me confirme comme j'aime bien les premiers jets dans
l'écriture... ils ont aussi leurs significations...

:-)
[..]
Orcim (02/10/2003, 09h46)
Les Leger sont en fête et saintegrrrr nous dit :
>> Sur les 120 000 divorces prononcés chaque année, la mère obtient la
>> garde principale des enfants plus de huit fois sur dix.

> Si vous recherchez vraiment, vous verrez surtout que dans plus de 8
> cas sur 10 le père ne la demande même pas, la garde.... (86%, si mes
> souvenirs sont bons). Alors ils ont plusieur un fort taux de
> réussite, en l'occurence.


Ca c'est un peu court...
A quoi bon demander la garde ?
A part des frais, ça ne sert à rien du tout à moins d'une mère
particulièrement dangereuse pour l'enfant ce qui, convenons-en est assez
rare...
A part pour engraisser un avocat, le combat est voué à l'échec et puis, à
quoi bon se servir du gamin comme objet de lutte ?

Mais tout ça, c'est la fautes aux deux parents le plus généralement,
incapables de mettre de côté leurs griefs (qui le plus souvent n'ont plus
lieu d'être sitôt séparés), généralement, chacun pense à ses problème et se
fout complètement de l'enfant...

@+
Orcim (02/10/2003, 09h55)
Les Leger sont en fête et Höyryvirtahepo nous dit :
> Je n'avais jamais imaginé que les sentiments de la mère réclamant son
> demi-enfant, contre celle qui est prête à tout lacher pour que
> l'enfant reste en un seul morceau, seraient un jour décrits comme
> étant l'amour - même perverti.


On décrit bien l'amour de la mère comme étant obligatoire et celui du père
facultatif...

@+
Sans nom (02/10/2003, 16h05)
"Orcim" <orcim> a écrit dans le message de
news:fls5
> Les Leger sont en fête et Höyryvirtahepo nous dit :
> On décrit bien l'amour de la mère comme étant obligatoire et celui du père
> facultatif...


Ah bon ? Ou donc avez-vous eu cette information ?
Orcim (02/10/2003, 16h53)
Les Leger sont en fête et Sans nom nous dit :

>> On décrit bien l'amour de la mère comme étant obligatoire et celui
>> du père facultatif...

> Ah bon ? Ou donc avez-vous eu cette information ?


Prenez n'importe quelle bible ou loi...

@+
Evidence (02/10/2003, 19h40)
Orcim <orcim> a écrit dans le message :
blhj2s$kod$2...
> Les Leger sont en fête et Sans nom nous dit :
> >> On décrit bien l'amour de la mère comme étant obligatoire et celui
> >> du père facultatif...

> > Ah bon ? Ou donc avez-vous eu cette information ?

> Prenez n'importe quelle bible ou loi...


Je pense franchement que la bible n'a fait que reprendre les bases
fondamentales de la Nature... elle n'a rien inventé... surtout que c'est
juste que l'histoire d'un peuple et non pas une loi quelconque...

Les "vrais versets bibliques de la Vie", si on puis dire, sont à lire dans
l'observation attentive du fonctionnement affectif et social des animaux...
[..]
Eole (02/10/2003, 20h19)
le 2/10/03 19:40, dans l'article blhnpa$g3k$1, la belle
Evidence à chevdefxy nous confiait :

> Je pense franchement que la bible n'a fait que reprendre les bases
> fondamentales de la Nature... elle n'a rien inventé... surtout que
>c'est
> juste que l'histoire d'un peuple et non pas une loi quelconque...


N'est-ce pas ce qu'on appelle en philosophie la "loi naturelle" ?

Eole
--------------------------------------------
" La meilleure façon de prendre les autres c'est de les prendre tels qu'ils
croient être et ensuite de les laisser tranquilles" (William Faulkner)
Evidence (02/10/2003, 21h20)
Eole <eole64> a écrit dans le message :
BBA2388F.5487%eole64...
> > Je pense franchement que la bible n'a fait que reprendre les bases
> > fondamentales de la Nature... elle n'a rien inventé... surtout que
> >c'est
> > juste que l'histoire d'un peuple et non pas une loi quelconque...

> N'est-ce pas ce qu'on appelle en philosophie la "loi naturelle" ?


Et oui, reste à savoir pourquoi l'humain perçoit l'harmonie de la Nature
comme quelquechose de dogmatique...

Pourquoi se sent-il le besoin de se "décaler" par rapport à l'harmonie
naturelle ?

Sinon, hé, Mr Eole, faudrait pas trop y prendre goût hein ? ;-)
[..]
Eole (03/10/2003, 09h10)
le 2/10/03 21:20, dans l'article blhtl8$mbu$1, l'internaute
Evidence à chevdefxy nous disait à peu près ce qui suit :

> Sinon, hé, Mr Eole, faudrait pas trop y prendre goût hein ? ;-)


Déjà ?

;o)
Orcim (03/10/2003, 10h59)
Les Gérard, Candide et Blanche sont en fête et Evidence nous dit :
> Je pense franchement que la bible n'a fait que reprendre les bases
> fondamentales de la Nature... elle n'a rien inventé... surtout que
> c'est juste que l'histoire d'un peuple et non pas une loi
> quelconque...
> Les "vrais versets bibliques de la Vie", si on puis dire, sont à lire
> dans l'observation attentive du fonctionnement affectif et social des
> animaux...


N'oublie pas que nous parlions d'amour (maternel ou pas, peu importe)...
La bible (ou autres) décrivent comme obligatoire quelque chose
d'incontrôlable, c'est une aberration...
Certes, 9 mois de cohabitation ça crée des liens mais n'implique pas
l'amour, il est là ou pas...
Il faut cesser de croire qu'une mère (un père) qui n'aime pas ses enfants
est un monstre, elle (il) devient monstrueux quand il les fait souffrir,
nuance...
L'amour peut venir de n'importe qui d'autre (la haine aussi) sans que
personne n'en soit "coupable"...

@+
Orcim (03/10/2003, 11h01)
Les Gérard, Candide et Blanche sont en fête et Evidence nous dit :

> Et oui, reste à savoir pourquoi l'humain perçoit l'harmonie de la
> Nature comme quelquechose de dogmatique...
> Pourquoi se sent-il le besoin de se "décaler" par rapport à l'harmonie
> naturelle ?


On retrouve très souvent le sacrifice des plus faibles, dans la nature,
doit-on utiliser la crutauté pour vivre ensemble ?

@+
Gwenaëlle (03/10/2003, 11h27)
Orcim wrote:

> Les Gérard, Candide et Blanche sont en fête et Evidence nous dit :
> On retrouve très souvent le sacrifice des plus faibles, dans la nature,
> doit-on utiliser la crutauté pour vivre ensemble ?


Certains ultra-libéraux (comme le ministre français Mer) vous justifierons
ainsi les pires inégalités de ce monde, arguant qu'elles sont "naturelles".

Discussions similaires