gratifiant > sci.* > sci.psychologie

Tobias (25/09/2003, 16h33)
jr wrote:

> Free :
> Et touche, si mes calculs sont exacts, une personne sur dix milliards
> dont il a dû en exister une dizaine depuis l'aube des temps et il y a
> une grosse chance sur deux qu'on ait un contemporain dans ce cas. Vous
> avez du bol, c'est moi!


Par contre, pas de chance pour vous. Je ne fais que compatir à votre
empathie profonde.

Tobias
Tobias (25/09/2003, 17h12)
Jacques Lavau wrote:

> Pour la guerre des sexes ? Sondage :
> 1 - Je suis pour la guerre des sexes.
> 2 - Je suis contre la guerre des sexes, mais je ne ferai rien.
> 3 - L'action contre la guerre des sexes m'intéresse.
> 4 - Je ne suis pas concerné(e).
> 5 - Il faut supprimer l'auteur du sondage. Il en sait trop.


2...pour l'instant

Ben c'est en venant ici, par curiosité, par chômage aussi, en poussant un
peu jusqu'au site des CdG (tiens comme l'autre qui n'en était pas
forcément...féministe), que j'ai pris conscience que certain(e)s, avaient
presque l'air de souhaiter ce type de conflit, en ayant par exemple des
réactions du type de celles qu'elles combatent. Ensuite en regardant un peu
les sites québéquois, je me suis carrément fais peur.

Bilan, je cherche un peu plus du boulot, et je me dis que le militantisme,
qui renvoie dos à dos femmes et hommes, n'est qu'ultraminoritaire. Même ici
où normalement il devrait y avoir un certain déséquilibre provocant du coup
des batailles rangées, beaucoup montrent plus une volonté d'équité entre
les sexes, que des velléités "sexistes".

Tobias

lurk, lurk, lurk
Jacques Lavau (25/09/2003, 17h48)
saintegrrrr wrote:

[..]
> Si vous recherchez vraiment, vous verrez surtout que dans plus de 8 cas sur
> 10 le père ne la demande même pas, la garde.... (86%, si mes souvenirs sont
> bons). Alors ils ont plusieur un fort taux de réussite, en l'occurence.


Cette réplique de propagande, nous l'avons lue des dizaines de fois.
Elle est du même ordre de sincérité que le truc à Faurisson : "Les
chambres à gaz n'ont jamais existé"...

Les avocat(e)s ont le monopole sur les divorces. Ils/elles font tout
leur possible pour dissuader le père de tenter de réclamer quoi que ce
soit pour ses enfants, lui faisant valoir que le préjugé des magistrats
et magistrates est si épais, que non seulement il n'obtiendra rien pour
ses enfants, mais que de plus il en subira les représailles du dit
magistrat, ou de ladite magistrate, par exemple sur le plan financier.

De même que le père qui veut porter au pénal les attestations
mensongères que les bonnes femmes se font entre elles, selon l'article
441-7 du Nouveau Code Pénal, a automatiquement tous les avocats de ce
barreau-là contre lui. Eux, ils connaissent bien leurs magistrats, ils
savent ce secret de Polichinelle que le/la ministère public est une
misandre, qui bloque systématiquement toutes les plaintes en
non-représentation d'enfants, toutes les plaintes en faux-témoignage,
toutes les plaintes en attestations mensongères...

Et si ce naïf de père insiste encore pour faire respecter la loi, son
avocat(e) dispose encore d'autres moyens de représailles, comme être
absent(e) à l'audience où il/elle est indispensable en vertu du
monopole, cacher les ordonnances rendues, cacher ses conclusions, faire
des conclusions ou des plaidoiries totalement opposées à son client,
déguiser ou camoufler le but et les conditions de l'audience...
etc.

Si j'ai écrit : "Comme toutes les autres guerres civiles, la guerre des
sexes corrompt les institutions, et asservit les services de l’état et
de la société à ses buts de guerre", ce n'est pas par hasard, mais bien
parce que j'ai été acculé par les faits, à le constater.
Gwenaelle (25/09/2003, 17h51)
Jacques Lavau wrote:

> Cette réplique de propagande, nous l'avons lue des dizaines de fois.
> Elle est du même ordre de sincérité que le truc à Faurisson : "Les
> chambres à gaz n'ont jamais existé"...


Hum vous ne croyez pas que vous y allez UN PEU fort quand meme ???
herpskwerps (25/09/2003, 18h15)
dans l'article 3f730e5e$0$20942$7a628cd7, le 25/09/03
17:48, Jacques Lavau à lavaujac on peut lire :
[..]
Höyryvirtahepo (25/09/2003, 22h12)
"saintegrrrr"

> Si vous recherchez vraiment, vous verrez surtout que dans plus de 8 cas sur
> 10 le père ne la demande même pas, la garde.... (86%, si mes souvenirs sont
> bons).


Il y a une parabole assez rigolotte dans la Bible, à ce propos, qui est à
l'origine de l'expression "jugement de Salomon".
saintegrrrr (25/09/2003, 22h41)
"Höyryvirtahepo" <akahhr> a écrit dans le message de news:
W_Hcb.257986$P03.48284221...
> "saintegrrrr"
> > Si vous recherchez vraiment, vous verrez surtout que dans plus de 8 cas

> sur
> > 10 le père ne la demande même pas, la garde.... (86%, si mes souvenirs

> sont
> > bons).


> Il y a une parabole assez rigolotte dans la Bible, à ce propos, qui est à
> l'origine de l'expression "jugement de Salomon".


;-) Oui, c'est ça, bien sûr, ça doit être l'amour (on se demande bien à quel
point l'amour peut être perverti à ce point...).
Jacques Lavau (26/09/2003, 00h49)
saintegrrrr wrote:

[..]
> Si vous recherchez vraiment, vous verrez surtout que dans plus de 8 cas sur
> 10 le père ne la demande même pas, la garde.... (86%, si mes souvenirs sont
> bons). Alors ils ont plusieur un fort taux de réussite, en l'occurence.


Un cadavre ne peut rien pour ses enfants, seul un père encore en vie le
peut.

Ne pas oublier l'assassinat, furtivement fait, comme moyen de s'assurer
de la toute-puissance sur les enfants, et de la jouissance de la
totalité des biens communautaires. Ma regrettablement toujours épouse en
a manigancé plusieurs. Les premières façons n'étaient pas réalistes, pas
correctement renseignées, quoique pénibles à vivre, et fort dommageables
pour les enfants. La dernière en date de ces tentatives d'assassinats,
était fort dangereuse, et c'est pure baraka si ma vie ne s'est pas
terminée ce samedi 18 juillet 1998, sous les voitures qui foncent sur la
D6. Il était habilement combiné, ce sabotage de frein.

Ce qui change l'échelle d'un fait-divers et trahit un fait de société,
c'est l'ampleur des complicités "par solidarité féminine",
l'empressement à fournir des faux témoignages, la joie de nuire, la joie
de calomnier, l'empressement à assurer l'impunité des faux témoins et de
leur commanditaire...

L'empressement judiciaire à vider le Code Pénal de son contenu, en
pratique...
(Extrait du chapitre : Le cadre légal de la maltraitance familiale
sournoise)

3.1.1. Article 221-3 NCP (Nouveau Code Pénal) : du meurtre avec
préméditation.
Le meurtre commis avec préméditation constitue un assassinat. Il est
puni de la réclusion criminelle à perpétuité.

3.1.2. Article 223-1 NCP : de la mise en danger d’autrui.
Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de
blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité
permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation
particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le
règlement est puni d’un an d’emprisonnement et de 100 000 F d’amende.

3.1.3. Article 121-4 et 121-5 NCP : de la tentative de crime.
Art. 121-4 : Est auteur de l’infraction la personne qui :
1) Commet les faits incriminés
2) Tente de commettre un crime ou, dans les cas prévus par la loi,
un délit.
Art. 121-5 : La tentative est constituée dès lors que, manifestée par un
commencement d’exécution, elle n’a été suspendue ou n’a manqué son effet
qu’en raison de circonstances indépendantes de la volonté de son auteur.

3.1.4. Article 121-7 NCP : de la complicité.
Est complice d’un crime ou d’un délit la personne qui sciemment, par
aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation.
Est également complice la personne qui par don, promesse, menace, ordre,
abus d’autorité ou de pouvoir aura provoqué à une infraction ou donné
des instructions pour la commettre.

Article 441-7 du Nouveau Code Pénal :
.... est puni d'un an d'emprisonnement et de 100 000 F d'amende le fait :
1° D'établir une attestation ou un certificat faisant état de faits
matériellement inexacts ;
2° De falsifier une attestation ou un certificat originairement sincère ;
3° De faire usage d'une attestation ou d'un certificat inexact ou falsifié.
Les peines sont portées à trois ans d'emprisonnement et à 300 000 F
d'amende lorsque l'infraction est commise en vue de porter préjudice au
Trésor Public ou au patrimoine d'autrui.

Pffft ! Lettre morte désormais que tout cela. On n’arrête pas le progrès.

Là, on découvre qu'il s'agit d'un fait de société, d'une pourriture en
profondeur. Les avocats du barreau de (censuré) ont très bien compris ce
message fort : tous les faux témoignages, toutes les attestations
mensongères ont l'impunité garantie en matière (anti)familiale.

Je suis vivant, je suis réfugié. Je n'ai sauvé que ma vie. Le plus grand
massacre réalisé, il l'est sur l'état mental de nos enfants.
Mais qu'importe, n'est-ce pas ? On ne fait pas d'omelettes de pères sans
casser des enfants ! L'essentiel restant de s'assurer la toute-puissance
sur cette ressource précieuse : les enfants ; de les tenir en
domestication jusqu'à sa mort.

-- Les morts ne témoignent pas. Moi si, jusqu'à présent.
Et cela, les imposteurs et les faussaires le détestent, le détestent, le
détestent, mais le détestent !..
.. . .
-- Jacques Lavau (retirer les anti et les spam pour le courriel)
herpskwerps (26/09/2003, 08h22)
dans l'article 3f737112$0$20950$7a628cd7, le 26/09/03
00:49, Jacques Lavau à Nolavauspamjac@cleube_internaite.efferre on peut lire
[..]
> était fort dangereuse, et c'est pure baraka si ma vie ne s'est pas
> terminée ce samedi 18 juillet 1998, sous les voitures qui foncent sur la
> D6. Il était habilement combiné, ce sabotage de frein.


J'espère que jacques Lavau est un pseudo, sinon vous etes en train d'accuser
publiquement votre femme de tentatives d'assassinat.

Je ne sais pas s'il y a des endroits pour faire ce genre de déclarations,
mais sûrement pas ici.

Il est évidemment impossible à quiconque ici, de savoir si vous dites la
vérité ou non, ni de la nature réelle ou imaginaire de ce que vous dites,
mais ce qui est sûr c'est que des copains à vos enfants ou vos enfants
eux-mêmes, ou des amis à vous ou à votre femme, peuvent accéder à ce forum;
je trouve donc vraiment irresponsable d'étaler ainsi des problèmes aussi
graves sur la place publique.

Plusieurs de vos postes indiquent que vous etes à bout de nerfs, ça arrive
aux meilleurs, faites-vous aider.
Höyryvirtahepo (26/09/2003, 08h30)
"saintegrrrr"

> "Höyryvirtahepo" <akahhr> a écrit dans le message de news:
> W_Hcb.257986$P03.48284221...

à
> > l'origine de l'expression "jugement de Salomon".

> ;-) Oui, c'est ça, bien sûr, ça doit être l'amour (on se demande bien à quel
> point l'amour peut être perverti à ce point...).


Je n'avais jamais imaginé que les sentiments de la mère réclamant son
demi-enfant, contre celle qui est prête à tout lacher pour que l'enfant
reste en un seul morceau, seraient un jour décrits comme étant l'amour -
même perverti.
Orpheligne (26/09/2003, 11h36)
Jacques Lavau :

(...)

Monsieur Lavau. Je peux concevoir que cela vous soulage de venir ici
écrire vos soucis.

C'est pénible pour tout le monde, mais bon, espérons que cela puisse vous
aider à évoluer.

Gardez-vous cependant de vous mettre hors la loi. C'est là, que vous le
vouliez ou non, une limite à ce que vous pouvez écrire ici. Vous ne pouvez
pas insulter les gens, au risque de vous faire supprimer votre accès
internet. Vous ne pouvez pas non plus faire étalage de la vie privée de
votre famille. Celle-ci pourrait, à juste titre, s'en indigner, et se
retourner contre vous, juridiquement, pour ces mots que vous avez écrits.
Jacques Lavau (26/09/2003, 12h40)
Orpheligne wrote:

> Monsieur Lavau. Je peux concevoir que cela vous soulage de venir ici
> écrire vos soucis.
> C'est pénible pour tout le monde, mais bon, espérons que cela puisse vous
> aider à évoluer.
> Gardez-vous cependant de vous mettre hors la loi. C'est là, que vous le
> vouliez ou non, une limite à ce que vous pouvez écrire ici. Vous ne pouvez
> pas insulter les gens, au risque de vous faire supprimer votre accès
> internet. Vous ne pouvez pas non plus faire étalage de la vie privée de
> votre famille. Celle-ci pourrait, à juste titre, s'en indigner, et se
> retourner contre vous, juridiquement, pour ces mots que vous avez écrits.


Dans ces dysfonctionnements de l'administration judiciaire, c'est moi
qui ai intérêt à décoincer l'enterrement correctionnel. En rendant le
scandale public en même temps que de nombreux autres scandales de même
facture.

Al Capone n'est pas tombé sur les meurtres si nombreux, pas sur les
corruptions de policiers et de magistrats, non. Il est tombé sur ses
impôts. Le seul point incorruptible à l'époque aux Etats, c'est qu'il
fallait payer des impôts. Al Capone n'en avait jamais payé. Une fois
qu'on l'eut coffré pour ses impôts, on a pu délier les langues des
témoins des vrais crimes et des plus gros délits.

Nous sommes de nombreux pères à constater l'enterrement correctionnel de
nos plaintes au correctionnel. Cet étouffement a des contours nettement
sexistes. Nous sommes de nombreux pères à constater que ce culte de la
toute-puissance matronale, notamment cette impunité garantie aux faux
témoignages, aux rumeurs calomniatrices, aux accusations mensongères, a
des effets désastreux sur nos enfants. Et aussi sur les enfants et
petits-enfants de nos voisins. Les mêmes causes produisent les mêmes
effets...

Si l'administration judiciaire dysfonctionne si gravement, si
systématiquement, alors on doit constater la carence de l'état. Nous
sommes une république assez riche pour se payer un porte-avions
nucléaire qui ne marche pas, une société assez frivole pour couvrir d'or
les saltimbanques télévisés et les jeux du Cirque, mais pas assez
responsable pour former et payer en nombre suffisant, contrôler et
encadrer ses magistrats. Trop frivole pour dépister et assister les
enfants et adolescents en détresse.

Thomas Jefferson en avait déjà écrit un mot ou deux, il me semble, des
droits et devoirs des citoyens face aux carences des princes ? Ne
serait-ce pas vers 1776 ?

A part cela, "Orpheligne", c'est la troisième fois que vous me
menacez. Une habitude chez vous ? C'est cela, selon vous, la science en
psychologie ?

On traitera ultérieurement de l'immaturité dramatique des professions de
santé mentale, de leur culte de la passivité et de l'irresponsabilité,
et de leurs arrêts catastrophiques de la pensée.

-- Les morts ne témoignent pas. Moi si, jusqu'à présent.
Et cela, les imposteurs et les faussaires le détestent, le détestent, le
détestent, mais le détestent !..
.. . .
-- Jacques Lavau (retirer les anti et les spam pour le courriel)
Sans nom (26/09/2003, 13h26)
"Jacques Lavau" <Nolavauspamjac@cleube_internaite.efferre> a écrit dans le
message de news:3f737112$0$20950

(...)

Article 227-24 du code pénal

(Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22
septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002)

Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que
ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère violent ou
pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité
humaine, soit de faire commerce d'un tel message, est puni de trois ans
d'emprisonnement et de 75.000 F d'amende lorsque ce message est susceptible
d'être vu ou perçu par un mineur.

Lorsque les infractions prévues au présent article sont soumises par la voie
de la presse écrite ou audiovisuelle, les dispositions particulières des
lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la
détermination des personnes responsables.
Michel BACQUE (26/09/2003, 13h37)
Jacques Lavau vraute :

> A part cela, "Orpheligne", c'est la troisième fois que vous me
> menacez. Une habitude chez vous ? C'est cela, selon vous, la
> science en psychologie ?


Orpheligne n'a jamais menacé personne ici, vous pas plus qu'un
autre.

> On traitera ultérieurement de l'immaturité dramatique des
> professions de santé mentale, de leur culte de la passivité et de
> l'irresponsabilité, et de leurs arrêts catastrophiques de la
> pensée.


Je vous conseille fr.soc.complots pour ce faire.
Eole (26/09/2003, 14h06)
dans l'article 3f7417a8$0$20953$7a628cd7, Jacques
Lavau à Nolavauspamjac@cleube_internaite.efferre a écrit le 26/09/03 12:40 :

> On traitera ultérieurement de l'immaturité dramatique des professions de
> santé mentale, de leur culte de la passivité et de l'irresponsabilité,
> et de leurs arrêts catastrophiques de la pensée.


Pour l'instant je note que vous faites une généralité d'un comportement que
vous avez constaté, ou inventé, à votre égard.
Ceci dit j'aurais tendance à vous croire. J'ai pu voir l'aveuglement de
certains des meilleurs psy de ma ville face au harcèlement moral que m'a
imposé pendant quelques années un pervers narcissique.

Eole
--------------------------------------------
" La meilleure façon de prendre les autres c'est de les prendre tels qu'ils
croient être et ensuite de les laisser tranquilles" (William Faulkner)

Discussions similaires