gratifiant > sci.* > sci.maths

Mohwali Awamar (24/09/2012, 16h28)
Considérons une droite (D1) d’un plan euclidien. Une expérience de
pensée consiste à essayer de poser la pointe (point) d’un compas sur
la droite (D1).
1) Une certitude est d’affirmer (du fait que la pointe du compas est
supposée incarner la dimension nulle) que, dans tous les cas, on
tombe soit d’un coté de la droite (D1) soit de l’autre. Ce qui
conduit, jusqu’à un ordre quelconque, à la calculabilité du nombre Pi.
2) Une autre certitude est d’affirmer que, dans tous les cas, on tombe
exactement sur la droite (D1). Ce qui, par la magie du passage à la
limite, conduit au nombre Pi (Pi dans son unicité).Dans cette deuxième
certitude, il s’agit de la simultanéité entre le cercle point et le
carré sans confins. Un carré dont la somme des longueurs de deux
cotés égale la longueur de la diagonale (il n’y a pas d’infini plus
grand qu’un autre infini). Le cercle point somme l’infinité de
dimensions.
Mohwali Awamar
Mohwali Awamar (27/09/2012, 18h44)
On 24 sep, 16:28, Mohwali Awamar <amphysique2> wrote:
[..]
> grand qu’un autre infini). Le cercle point somme  l’infinité de
> dimensions.
> Mohwali  Awamar


Le résultat selon lequel les cercles sont dans le même rapport que
leurs rayons, résultat que permet la méthode d’exhaustion n’a de sens
que dans la mesure où une constante mathématique est telle à n’importe
quelle précision. Y compris la précision zéro. Dans ce contexte, le
nombre Pi qui correspond à une précision infinie est une incohérence
mathématique tout autant que l’infini auquel il est associé. Définir
ce nombre comme le rapport constant de la circonférence d’un cercle
sur son diamètre, c’est ignorer l'omniprésense probabiliste.
Mohwali Awamar
YBM (28/09/2012, 01h11)
Le 27.09.2012 18:44, Mohwali Awamar a écrit :
> On 24 sep, 16:28, Mohwali Awamar <amphysique2> wrote:
> Le résultat selon lequel les cercles sont dans le même rapport que
> leurs rayons, résultat que permet la méthode d’exhaustion n’a de sens
> que dans la mesure où une constante mathématique est telle à n’importe
> quelle précision. Y compris la précision zéro. Dans ce contexte, le
> nombre Pi qui correspond à une précision infinie est une incohérence
> mathématique tout autant que l’infini auquel il est associé. Définir
> ce nombre comme le rapport constant de la circonférence d’un cercle
> sur son diamètre, c’est ignorer l'omniprésense probabiliste.
> Mohwali Awamar


Non.
Mohwali Awamar (28/09/2012, 10h15)
On 28 sep, 01:11, YBM <ybm...@nooos.fr.invalid> wrote:
> Le 27.09.2012 18:44, Mohwali Awamar a écrit :
> Non.- Masquer le texte des messages précédents -

Voilà bien un argument puissant!
Mohwali Awamar
Discussions similaires