gratifiant > misc.droit.all.* > misc.droit

Philippe (18/11/2019, 00h16)
Slt,



Du coup je me suis mie le Gendarme de saint Tropez, c?est de l?humour, Louis est inquiet pour sa fille, l?humour n?est il pas dire la vérité avec légèreté ?

Alors si j'ai bien tout lu Freud, hum, le monde aurait deux problèmes : le cul et le fric.
Sachant que tout le monde a un cul, occupons-nous du fric ! Non, parce que le cul, on n'a pas le droit, hein ? Oh ! la la ! C'est sale, hein ? D'abordc'est sale et c'est vulgaire ! C'est vulgaire le cul ! Beurk !
La bite, les couilles, beurk ! C'est sale, c'est vulgaire ! On n'a pas le droit hein ! Et pourtant regardez... Et c'est pas des gros mots...
Cul, c'est pas un gros mot en fait ! Prenez lavement par exemple : c'est pas un gros mot lavement. Et puis c'est dans le cul, c'est de la merde, ça sort, c'est dégueulasse ! Y vous rentre de l'eau... Pfft... J'te raconte pas l'état du carrelage après...
Fistule, c'est pas un gros mot. Ça coule, c'est du pus, c'est dégueulasse. C'est dégueulasse !
C'est comme convergence, concupiscence, c'est pas des gros mots.
Uranus, orbite, tout çà... c'est pas des gros mots ! On a le droit de les dire. Vous pouvez les dire et tout !
Vis-à-vis des m?urs, alors là c'est très curieux !
On a des idées sur le cul là... et on a des m?urs là...On n'est pas emmerdé ! Ah oui !
Alors que maintenant y a des gonzesses en plus, c'est des libérées tout ça... zzz...
Alors t'as des gonzesses qu'arrivent en minijupes, le genre : " J'avais plein air, je me suis habillée comme ça."
Ben, heu ! Tu la regardes, t'as des yeux ébouriffés, tout ça.. T'es prêt à lui grimper aux rideaux ! Ben heu! La gonzesse, rien qu'avec les yeux elle t'arrache la chemise... Hé hé hé, etpuis tu peux pas y toucher ! T'es là, planté avec ton slip " couilles croisées de Playtex ". Tu vois ? Et tu peux pas bouger là sans compter que ça tasse hein ? ça tasse...
Moi, j'ai un camarade de couleur qui est très avantagé. Pas un Français hein ! Non, non, un Noir. Il est embêté avec. A chaque fois qu'il bande, il s'assomme. Hein... Passe une gonzesse, vlafff ! Il est emmerdé !
Dans les bals masqués, il s'habille en pompe à essence, alors ça va, comme ça il est peinard. Il est peinard ! Ouais ! il se met le tuyau sous l'bras et hop là ! Non, parce qu'en feuille de vigne, ilsfont pas sa taille hein ! Remarquez ça veut rien dire hein, la grosseur de la bite hein ? Moi je m'suis renseigné parce que j'en ai une petite, moi ! J'y ai demandé aux gonzesses, alors elles m'ont dit : " Non, non, mon vieux, c'est rien. Te casse pas, dors va, c'est rien "
Non, non, paraît que ça sert à rien les grosses bites. D'ailleurs je vous ferai remarquer que c'est pas ceux qui ont les plus grandes oreilles qui entendent le mieux, hein ! Et d'autre part c'est pas ceux qui courent le plus vite qui sont les plus pressés non plus. Voyez-vous ? Non, ce que je voulais dire, c'est que le sexe n'est pas une maladie. En fait Freud a écrit beaucoup parce que Freud écrivait beaucoup àsa mère. Chère maman, la la la. y a un mec, il lui a dit : " Vous pouvez me signer une décharge ? "
Il a dit : " Faut que j'remonte un peu mon stylo parce que là... c'estun petit peu en panne ! "
Non. Parce qu'y avait la solution des camps de nudisme... Vous savez ? Les camps de nudisme. Tous à poil.
- Bonjour ! Pfrouttt...
- Ça va ? Pfrouttt...
- C'est la nature.
- Non ! Moi, c'est les haricots...
C'est un autre genre. Y a un avantage. C'est le mec qui arrive devant une gonzesse. Il dit : " Je vous aime ! " Elle dit :
" Je vois, monsieur. Oui, ça, je vois ! "
Non, parce que maintenant y a des trucs. C'que je disais à ma femme l'autre jour. Parce qu'on parle des fois de ça aussi pendant les repas.... J'disais à ma femme : " C'est vrai, on a des relations sexuelles, mais elles viennent pas souvent hein ! Hein ? " Alors l'autre jour, je rentre, y avait un mec dans le plumard. Alors je commence à gueuler ! Elle me dit : " Gueule pas hein ! Regarde comment y fait déjà hein ! Parce que... "
Et alors on a des gosses. Ils vont à l'école, maintenant y a des cours d'éducation sexuelle à l'école ! On leur apprend à toucher la bite et tout hein ! L'autre jour, il venait pas dîner. J'suis allé voir dans les chiottes. J'ai dit : " Bon, quand t'auras fini tes devoirs, tu viens parce que..." ça va pas ça ! Ça va pas... Ah non ! Et puis encore, la bite ça va hein ! La bite ça va encore. Mais alors la merde hein ! Oh ça, faut pas hein !
Tu rentres du boulot, tu dis : " Oh j'ai bien bossé aujourd'hui ! " Ça tout le monde le dit. Bon, ça va. Tu sors des chiottes tu dis :
" Oh ben, j'ai bien chié hein !"
Oh non, ça va pas là, oh non ! Oh non" Y a des trucs on n'a pas le droit hein ! On est drôlement emmerdés ! Oh oui, parce que fautdire que ça a toujours été considéré comme une maladie la bite. Parce que c'était des histoires. On disait tout le temps :
" Oh ben des fois... dans l'désert... les mecs, les légionnaires,ils sont coincés ! Ils courent après les chèvres... tout ça... les petites chèvres comme ça... Mêêêh !!!... y a pas de mais, allez hop là ! "
C'est ça aussi qui fait, ça change tout ! Ben oui ! Puis moi avecles gonzesses, j'ai pas de chance ! A chaque fois que je tombe sur une, ouc'est elle, ou c'est moi qui est marié !
Chaque fois c'est pareil ! Ah oui !
Et puis y a les aguicheuses. Les gonzesses qui arrivent (Deux sifflets.), avec des p'tits nichons mignons :
" Bonjour, ça va ? "
Tan-tan, tan-tan, Igor Barrère présente... Et puis après elles se barrent ! Bon alors ! Je lui fous l'feu moi ? Non ! Non, ça va pas ça !
Les filles... je tiens à vous le dire :
" Con promis, chose due. "
Attention, c'est comme la bonne femme qui gueulait chez l'épicier :
" Mon mari me fait cocue ! "
L'autre lui dit :
" Vous avez du bol, moi, il me fait partout !", alors c'est pour vous dire ! Ah non ! Ça va pas !
J'voudrais vous rappeler avant de vous quitter tranquille...
J'voudrais vous rappeler la célèbre phrase de Confucius, dans sa grande bonté :
" Dans la vie, c'est vrai, il n'y a pas que le cul. Il y a aussi la bite ettoutes les couilles. "
Merci Confucius !

Est-ce que de dire cela serait encore légal ?

?
Philippe
Philippe (18/11/2019, 08h46)
Le dimanche 17 novembre 2019 23:16:49 UTC+1, Philippe a écrit :
[..]
> " Dans la vie, c'est vrai, il n'y a pas que le cul. Il y a aussi la bite et toutes les couilles. "
> Merci Confucius !
> Est-ce que de dire cela serait encore légal ?


Je me demande si dans ces histoires de violence conjugale la réponse judiciaire est (?) toujours approprié, et Madame la ministre qui ne se pose pas du tout la question se plaint de la qualité de la preuve :



Bon je répond à cela que c?est l?égalité de traitement de tous un chacun qui doit être recherché pour que plus de personnes est confiance dans la justice au jour d?aujourd?hui beaucoup pense que force est à l?argent !

?
Philippe
Discussions similaires