gratifiant > linux.debian.user.french

roger.tarani (29/12/2018, 12h50)
Question bête :
le concept de discussion autour de Debian est super utile, mais le mode email me semble un peu "dépasséé.
En plus, il génère un flux important par rapport à des "posts de blog" (oui, rien n'est blanc ou noir : un site qui tourne tout le temps consomme des ressources aussi).
Ensuite, il faut analyser les différents messages, ce qui n'est pas toujours facile quand les discussions sont pointuees et découpées.

En plus, j'ai compris que des personnes faisaient périodiquement le ménage dans les messages.

Avez-vous pensé à migrer vers un forum de discussion avec notification sans email ?
On pourrait imaginer qu'en fin de page du sujet discuté, un résumé pratique soit réalisé par celui qui a posé la question, afin de capitaliser l'expérience et de faciliter la vie aux autres personnes qui rencontrent le même problème.
Pouvez-vous m'expliquer un peu plus le fonctionnement de ce lieu de discussion qu'est la Liste Debian France ?
Je suis loin d'en connaître tous les détails.

Je viens de découvrir par exemple la discussion suivante :

Ça répond en partie à ma question, mais elle reste valable pour ce qui est d'alimenter un tel site (et pourquoi pas un post plutôtqu'email ?)
Pierre Malard (29/12/2018, 13h20)
ET si on laissait les 2 systèmes qui, quoi que vous en pensiez, ont chacun leurs avantages et inconvénients même si l?un d?entre eux vous semble ? dépassé.

De quoi avons nous besoin lorsqu?on a une question à propos de quelque chose à propos de Débian ?
d?une réponse immédiate ou pertinente ?
Immédiate certainement pour le demandeur mais, personnellement je perd suffisamment de temps en recherche gogol avec des réponses «à la con » de personnes ne connaissant rien pour me dire que la pertinence est véritablement un critère pour éviter de perdre du temps.
D?autre part, il y a aussi le problème de synchronisation entre le moment de la demande et celle de la réponse. Il y a aussi l?indexation et le temps de recherche? Comment sont indexés les sites de blog ? quels critères de recherche sont possible ?
Enfin, il y a le problème de l?historique. Combien de temps est-ce historisé ?

Pour finir, même si vous n?aimez pas les listes de diffusion, aussi bien on trouve facilement avec une recherche avec un moteur le fil de discussion de la liste Debian, autant ce n?est pas aussi immédiat avec les blogs multiples, variés et souvent ? avariés.

Alors, comme je suis certain que vous avez autant d?arguments pour les blogs que j?en ai pour les listes, pourquoi ne pas laisser les 2

Bonne année
[..]
Ph. Gras (29/12/2018, 14h00)
Salut la liste,

> Question bête :
> le concept de discussion autour de Debian est super utile, mais le mode email me semble un peu "dépasséé.
> En plus, il génère un flux important par rapport à des "posts de blog" (oui, rien n'est blanc ou noir : un site qui tourne tout le temps consomme des ressources aussi).
> Ensuite, il faut analyser les différents messages, ce qui n'est pas toujours facile quand les discussions sont pointuees et découpées.
> En plus, j'ai compris que des personnes faisaient périodiquement le ménage dans les messages.
> Avez-vous pensé à migrer vers un forum de discussion avec notification sans email ?
> On pourrait imaginer qu'en fin de page du sujet discuté, un résumépratique soit réalisé par celui qui a posé la question, afin de capitaliser l'expérience et de faciliter la vie aux autres personnes qui rencontrent le même problème.


certains systèmes de listes (cf. mailman) proposent une option d'abonnement permettant de ne recevoir
qu'un seul message dans la journée, récapitulant tous les sujets abordés.

Les questions que tu poses sont pertinentes, et des réponses ont déjàété envisagées.

Mais le choix est fonction des objectifs relatifs au trafic des promoteurs d'une liste, et non de l'impossibilité
ou de la méconnaissance pour faire autrement.

Bonne journée,

Ph. Gras
Christophe Gallaire (29/12/2018, 15h10)
Bonjour,

C'est un peu curieux de s'inscrire sur une liste de diffusion (debian ou
autre) par mail et de dire aux utilisateurs de cette liste que cette
manière d'échanger est dépassée, qu'un autre mode de communication serait
plus adapté. Pourquoi ? Je saisis mal l'intention...

Christophe

Le sam. 29 déc. 2018 à 13:44, <roger.tarani> a écrit:
[..]
aishen (29/12/2018, 16h00)
c'est super une liste pas comme c'est twit machin et compagnie lol

Le 29/12/2018 à 11:44, roger.tarani a écrit :
[..]
roger.tarani (29/12/2018, 16h40)
Merci pour votre retour.

C'est bien le ET, d'avoir le choix.
Et aussi de connaître toutes les options, et d'en imaginer d'autres.
Aujourd'hui email et mise en ligne des messages : c'est bien.
Au fait, est-il possible d'accéder à la liste par un site comme celui-ci ?
?
D'ailleurs qui le publie ? Est-ce Liste Debian France ?
Il n'y a rien de curieux à poser une question à propos d'un endroit et de son fonctionnement, d'autant que je suis abonné depuis seulement 04/2017. Qui sait, mes remarques peuvent peut-être déclencherune discussion constructive ou l'envie de mettre en oeuvre une idée déjà discutée à ce sujet pour résoudre un problème connu ou oublié (par habitude).

Quand j'ai franchi le pas vers Linux, je suis resté longtemps tout seul face à ma machine Debian, à trouver un tas d'âneries rarement à jour sur le web (généralement, le contexte est très amputé), et ne pas trop savoir où poser des questions aux gens qui connaissaient Debian.
Alors la Liste Debian France je lui dit d'abord : merci !
Gabriel Moreau (29/12/2018, 16h40)
> C'est un peu curieux de s'inscrire sur une liste de diffusion (debian ou
> autre) par mail et de dire aux utilisateurs de cette liste que cette
> manière d'échanger est dépassée, qu'un autre mode de communication
> serait plus adapté. Pourquoi ? Je saisis mal l'intention...


Ah la jeunesse ;-)

> le concept de discussion autour de Debian est super utile, mais le
> mode email me semble un peu "dépasséé.


Absolument pas. Le courriel est un format encore très utile de nos
jours. D'ailleurs, une grosse partie du développement du noyau Linuxse
fait encore par ce moyen la.

> En plus, il génère un flux important par rapport à des "posts de
> blog" (oui, rien n'est blanc ou  noir : un site qui tourne tout le
> temps consomme des ressources aussi).


Stop aussi à la dictature du http(s)...

> Ensuite, il faut analyser les différents messages, ce qui n'est pas
> toujours facile quand les discussions sont pointuees et découpées.


Le sujet est en partie là pour cela.

> En plus, j'ai compris que des personnes faisaient périodiquement le
> ménage dans les messages.


Comme tout système, il subit les pourriels... Mais au moins, on n'a pas
à s'inscrire via un mot de passe, pas de captcha...

> Avez-vous pensé à migrer vers un forum de discussion avec
> notification sans email ?


Le mieux est éventuellement d'aller sur les forums de DLFP
(). Pourquoi refaire ce qui marche très bien à coté.
D'ailleurs, je pense qu'un grand nombre de personne sur cette liste sont
aussi sur ce site.

> On pourrait imaginer qu'en fin de page du sujet discuté, un résumé
> pratique soit réalisé par celui qui a posé la question, afin de
> capitaliser l'expérience et de faciliter la vie aux autres personnes
> qui rencontrent le même problème.


Ce n'est pas un problème de format mais de temps et de vouloir.
Normalement, il devrait être de tradition de finir une discutions via un
courriel ayant le même sujet mais commençant par [RESOLU]. Cependant,
comme la Ntiquette, c'est au bon vouloir des personnes.

> Pouvez-vous m'expliquer un peu plus le fonctionnement de ce lieu de
> discussion qu'est la Liste Debian France ?
> Je suis loin d'en connaître tous les détails.


> Ça répond en partie à ma question, mais elle reste valable pour ce
> qui est d'alimenter un tel site (et pourquoi pas un post plutôt
> qu'email ?)


C'est une liste de diffusion et non un site. Il est tout à fait possible
de récapituler une conversation et de faire alors un journal sur DLFP
par exemple. Les deux modes d'expressions sont parfaitement
complémentaires. Globalement, je trouve que les courriels de cette liste
partent moins en gros troll que de nombreux sites web. Bref, le rapport
information / bruit n'est pas si mauvais que cela ;-)

A+

gaby
jipegefree (29/12/2018, 17h10)
Bonjour,
Le 29/12/2018 à 15:34, roger.tarani a écrit :
> Merci pour votre retour.
> C'est bien le ET, d'avoir le choix.
> Et aussi de connaître toutes les options, et d'en imaginer d'autres.
> Aujourd'hui email et mise en ligne des messages : c'est bien.
> Au fait, est-il possible d'accéder à la liste par un site comme celui-ci ?
> ?
> D'ailleurs qui le publie ? Est-ce Liste Debian France ?
> Il n'y a rien de curieux à poser une question à propos d'un endroit et de son fonctionnement, d'autant que je suis abonné depuis seulement 04/2017. Qui sait, mes remarques peuvent peut-être déclencher une discussion constructive ou l'envie de mettre en oeuvre une idée déjà discutée à ce sujet pour résoudre un problème connu ou oublié (par habitude).
> Quand j'ai franchi le pas vers Linux, je suis resté longtemps toutseul face à ma machine Debian, à trouver un tas d'âneriesrarement à jour sur le web (généralement, le contexte esttrès amputé), et ne pas trop savoir où poser des questions aux gens qui connaissaient Debian.
> Alors la Liste Debian France je lui dit d'abord : merci !

Pour consulter la liste par sujet il y a ... les archives de la liste où
les messages peuvent être affichés par date, par fil, par sujetet par
auteur. Un seule limite (si c'en est une) c'est présenté mois par mois :



et "You can search the Debian mailing lists
<https://www.debian.org/MailingLists/> archives using the form below." y
compris les listes francophones :



Amicalement,
jipege
Gaëtan Perrier (29/12/2018, 17h50)
Salut,

Perso je préfère les listes aux forum. Pour moi c'est plus simpleest efficace
qu'un forum.
Mais si tu veux des forum sur debian pas besoin de tuer cette liste il en
existe déjà:




etc.

D'ailleurs je remarque qu'en général sur un sujet bien souvent ily a une liste
qui existe et qui "fédère" alors qu'avec les forum on en trouve une multitude
qui au final éparpillent l'info où obligent à s'inscrire à tous ce qui est très
pénible.
D'ailleurs je ne suis inscris sur aucun forum debian.
Pour finir en me basant sur les forum que je fréquente parce qu'il n'ya pas de
liste existante je constate qu'il y a souvent des guerres de personnes que l'on
ne trouve que rarement sur les listes.

Cordialement,
Sébastien Dinot (29/12/2018, 18h20)
Bonjour,

Le questionnement est intéressant et je vais apporter ma petite pierre
à l'édifice.

Pour commencer, je précise que je suis un « vieux » et que du coup,
à titre personnel, les listes de diffusion me conviennent tout à fait.
Mais force est de constater leurs limites :

1. La publication et l'indexation des archives d'une liste de diffusion
ont toujours été une plaie. Il existe bien des outils permettant de
transformer les archives d'une liste de diffusion en site statique,
mais le résultat est austère et incommode. Du coup, bien souvent, les
seules personnes qui ont réellement accès aux échanges sont celles
qui étaient abonnées au moment où cet échange a eu lieu (et qui
conservent précieusement leurs archives).

À contrario, les sites web sont de facto publiés et leur contenu est
facilement indexable par des moteurs de recherche (ils sont conçus
pour cela). Si le site web intègre son propre moteur de recherche,
offrant des fonctions avancées (recherche par tag, catégorie, titre,
contenu, auteur, date, etc.), il devient possible de faire des
recherches très ciblées et le site devient une véritable base de
connaissances.

2. Le mail est à l'origine un format textuel pur (dont le présent mail,
rédigé via Emacs, est un bon exemple). C'est léger à tous les sens du
terme : peu de kilo-octets à stocker et à transférer, mais des
possibilités de mise en forme très limitées.

À contrario, avec un rendu HTML, les possibilités de mise en page
explosent. Il devient par exemple possible de présenter du code
source sous une forme correctement indentée et colorisée, utilisant
une police à chasse fixe alors que le reste du texte utilise une
police plus compacte et agréable à lire.

3. Je déteste faire des fautes d'ortographe et commettre d'autres
coquilles agaçantes. Pour autant, ma viligance est régulièrement
prise à défaut et je peste a posteriori. Pour ce qui est des fautes
d'ortographe, j'ai appris à être pragmatique : la plupart des
lecteurs ne les verront même pas. Mais parfois, l'oubli d'un mot peut
rendre un texte incompréhensible ou une erreur dans des instructions
peut avoir de fâcheuses conséquences. Dans ce cas, pas le choix, je
dois envoyer un second message, rectifiant le premier.

À contrario, le contenu d'un site web peut être modifié à loisir.

4. S'abonner à une liste de diffusion, c'est se condamner à recevoir
ensuite tous les échanges qui y circulent. Lorsqu'on éprouve un réel
intérêt pour un sujet, ce n'est pas un problème (je suis abonné
à certaines listes depuis 20 ans et je n'ai pas l'intention de me
désabonner). Mais lorsque l'inscription est juste motivée par un
besoin de support ponctuel, c'est plus ennuyeux.

Les forums modernes permettent de choisir le périmètre et la
fréquence des notifications. On peut ainsi n'être notifié que
contributions aux conversations auxquelles on a participé ou
relatives à un thème donné. On peut ne recevoir qu'une synthèse
quotidienne ou hebdomadaire des échanges. etc. C'est confortable.

NB : Notez que j'ai bien conscience de la limite de cette stratégie :
pour qu'un forum fonctionne correctement, des contributeurs doivent
accepter d'être notifiés de tous les échanges qui y circulent et ce,
avec une faible latence pour être réactifs.

Ce sont là les quatre défauts qui me viennent spontanément à l'esprit,
mais je suis certain que je pourrais en trouver d'autres sans pinailler.

Force est d'ailleurs de constater que les listes de diffusion perdent en
audience (et donc en trafic) ces dernières années. Sur l'une des listes
auxquelles je suis abonné, le nombre de messages échangés a été divisé
par trois en trois ans alors que, dans le même temps, le nombre de
contributeurs a plus que doublé !

Or, les gens n'échangent pas moins aujourd'hui qu'hier. S'ils
n'utilisent pas les listes de diffusion, c'est donc qu'ils utilisent
d'autres vecteurs.

Ces vecteurs sont nombreux (réseaux sociaux, sites communautaires,
blogs, etc.), mais le concurrent historique de la liste de diffusion est
le forum. Or, en la matière, des outils tels que StackOverFlow ou
Discourse ont réinventé le concept (en fait, c'est surtout StackOverFlow
qui l'a repensé et fait naitre des alternatives libres telles que
Discourse ou Flarum). Et je pense que les gens qui se mettent à utiliser
sérieusement l'un ou l'autre ont bien du mal ensuite à se satisfaire des
listes de diffusion.

De mon côté, lassé par Sympa et Mailman d'un côté, faisant le constat
ci-dessus de l'autre, j'ai récemment déployé une instance de Discourse
pour le projet Orekit :



Les développeurs et utilisateurs d'Orekit, pas tous convaincus au
départ, ont rapidement adopté l'outil. Mais la grande surprise a été que
le remplacement des listes de diffusion par ce forum a sensiblement
intensifié les échanges. Pour que la sauce prenne, j'avais juste veillé
à ce que les principaux développeurs adoptent le mode « mailing list » :
ils reçoivent une copie par mail de chaque message posté sur le forum.

Le déploiement de Discourse est relativement récent (4 mois), mais je
pense que personne ne songerait aujourd'hui à revenir en arrière. Il me
reste juste à déployer une instance de Dovecot pour pouvoir activer dans
Discourse la fonction « reply by email » et satisfaire tout le monde.

Du coup, je suis en train de déployer Discourse pour le projet
Orfeo-Toolbox. Le forum sera mis en production début janvier et les
listes de diffusion seront closes dans les mois suivants.

Il me semblait utile de vous faire part de mon retour d'expérience qui
peut vous être utile dans d'autres contextes. Maintenant, je vous
rassure, je n'ai l'intention ni de vous harceler pour basculer sur
Discourse, ni de me désabonner de cette liste. Je vous l'ai dit en
introduction. Je suis un vieux, je fais mon affaire du mail « plain
text ». :)

A++, Sébastien
Christophe Gallaire (29/12/2018, 18h30)
Bonsoir,

Je n'ai jamais écrit qu'il était curieux de s'interroger sur le
fonctionnement de la liste mais... qu'il est curieux de s'inscrire sur une
liste de diffusion et de dire à ses utilisateurs que ce mode de
communication est dépassé. Ce qui n'est pas exactement la même chose. Mais
bon... Passons.

Christophe

Le sam. 29 déc. 2018 à 17:35, <roger.tarani> a écrit:
[..]
roger.tarani (29/12/2018, 19h30)
Tu as écrit : "il est curieux de s'inscrire sur une liste de diffusionet de dire à ses utilisateurs que ce mode de communication est dépassé."
Ton propos _semble_ dirigé vers ma possible outrecuidance à l'égard de cette vénérable liste et des abonnés.

J'ai écrit : " Il n'y a rien de curieux à poser une question à propos d'un endroit et de son fonctionnement."
Mon propos est dirigé vers la compréhension du système en place.

Je n'ai donc pas écrit que tu as écrit : "Il est curieux de s'interroger sur le fonctionnement de la liste". Ça c'est moi qui l'ai écrit parce que le sujet est intéressant. Et tu as manifestement pensé que c'était mon propos.

Et je ne suis pas en train d'écrire que tu as écris que j'ai écrit que tu as écrit que... c'est bien la récursivité mais il faut que ça s'arrête à un moment !
;-)

Au fait, peut-être pourrais-tu plutôt exposer ton opinion et ton expérience sur le sujet ?

----- Original Message -----
From: "Christophe Gallaire" <zamasp>
To: "debian-user-french" <debian-user-french>
Sent: Saturday, December 29, 2018 5:23:02 PM
Subject: Re: Fonctionnement de la liste Debian

Bonsoir,

Je n'ai jamais écrit qu'il était curieux de s'interroger sur le fonctionnement de la liste mais... qu'il est curieux de s'inscrire sur une liste de diffusion et de dire à ses utilisateurs que ce mode de communication est dépassé. Ce qui n'est pas exactement la même chose. Mais bon... Passons.

Christophe

Le sam. 29 déc. 2018 à 17:35, < roger.tarani > a écrit :

Merci pour votre retour.

C'est bien le ET, d'avoir le choix.
Et aussi de connaître toutes les options, et d'en imaginer d'autres.
Aujourd'hui email et mise en ligne des messages : c'est bien.
Au fait, est-il possible d'accéder à la liste par un site comme celui-ci ?
?
D'ailleurs qui le publie ? Est-ce Liste Debian France ?

Il n'y a rien de curieux à poser une question à propos d'un endroit et de son fonctionnement, d'autant que je suis abonné depuis seulement 04/2017. Qui sait, mes remarques peuvent peut-être déclencherune discussion constructive ou l'envie de mettre en oeuvre une idée déjà discutée à ce sujet pour résoudre un problème connu ou oublié (par habitude).

Quand j'ai franchi le pas vers Linux, je suis resté longtemps tout seul face à ma machine Debian, à trouver un tas d'âneries rarement à jour sur le web (généralement, le contexte est très amputé), et ne pas trop savoir où poser des questions aux gens qui connaissaient Debian.
Alors la Liste Debian France je lui dit d'abord : merci !
roger.tarani (29/12/2018, 19h50)
Merci pour cette exposé constructif
(et je ne suis pas en train de dire que ceux des autres ne le sont pas ! :-D )

J'ai pu expérimenter Discourse sans savoir que c'était Discourse (on reconnaît le style sur )
C'est surtout très pratique et efficace pour publier du code, des lignes de commandes.
Quand c'est résolu, un clic suffit pour le signaler.
Avec le mode notification du navigateur, plus besoin de recevoir d'emails.
Pour ma part, idéalement, je préférerais une API pour aller interroger le site comme je l'entends. Je n'ai aucun notification sur mon téléphone et franchement ça vous change la vie, essayez une journée...

Du coup, avec votre expérience de la Liste Debian France et de sa culture, que penseriez-vous des modalités suivantes :
- un membre ouvre un sujet (topic) sur une instance Discourse
- un membre adresse un email à l'adresse habituelle debian-user-french et un module de l'instance Discourse l'analyse et crée automatiquement un sujet (2-3 règles de syntaxe minimalistes et hop ; et en option du MD pour ceux qui veulent une mise en page automatique)
- le membre choisit de recevoir les notifications qu'il veut :
par emails : aucun | juste si on lui répond | s'il y a un nouvel échange sur le sujet
par la page web (oblige à avoir une page web ouverte et d'êtreconnecté
par une API : comme ça il interroge exactement selon ses règles
Maintenant, je vous rassure, c'est juste une discussion.
Qui sait, elle pourrait servir à d'autres qui hésitent entre un mode liste, un mode web et un mode mixte email/web.
Je crois au mixte qui permet de satisfaire tout le monde.

----- Original Message -----
From: "Sébastien Dinot" <sebastien.dinot>
To: "Liste Debian" <debian-user-french>
Sent: Saturday, December 29, 2018 5:10:46 PM
Subject: Re: Fonctionnement de la liste Debian

Bonjour,

Le questionnement est intéressant et je vais apporter ma petite pierre
à l'édifice.

Pour commencer, je précise que je suis un « vieux » et que du coup,
à titre personnel, les listes de diffusion me conviennent tout à fait.
Mais force est de constater leurs limites :

1. La publication et l'indexation des archives d'une liste de diffusion
ont toujours été une plaie. Il existe bien des outils permettant de
transformer les archives d'une liste de diffusion en site statique,
mais le résultat est austère et incommode. Du coup, bien souvent, les
seules personnes qui ont réellement accès aux échanges sont celles
qui étaient abonnées au moment où cet échange a eu lieu (et qui
conservent précieusement leurs archives).

À contrario, les sites web sont de facto publiés et leur contenu est
facilement indexable par des moteurs de recherche (ils sont conçus
pour cela). Si le site web intègre son propre moteur de recherche,
offrant des fonctions avancées (recherche par tag, catégorie, titre,
contenu, auteur, date, etc.), il devient possible de faire des
recherches très ciblées et le site devient une véritable base de
connaissances.

2. Le mail est à l'origine un format textuel pur (dont le présentmail,
rédigé via Emacs, est un bon exemple). C'est léger àtous les sens du
terme : peu de kilo-octets à stocker et à transférer, mais des
possibilités de mise en forme très limitées.

À contrario, avec un rendu HTML, les possibilités de mise en page
explosent. Il devient par exemple possible de présenter du code
source sous une forme correctement indentée et colorisée, utilisant
une police à chasse fixe alors que le reste du texte utilise une
police plus compacte et agréable à lire.

3. Je déteste faire des fautes d'ortographe et commettre d'autres
coquilles agaçantes. Pour autant, ma viligance est régulièrement
prise à défaut et je peste a posteriori. Pour ce qui est des fautes
d'ortographe, j'ai appris à être pragmatique : la plupartdes
lecteurs ne les verront même pas. Mais parfois, l'oubli d'un mot peut
rendre un texte incompréhensible ou une erreur dans des instructions
peut avoir de fâcheuses conséquences. Dans ce cas, pas le choix, je
dois envoyer un second message, rectifiant le premier.

À contrario, le contenu d'un site web peut être modifié à loisir.

4. S'abonner à une liste de diffusion, c'est se condamner à recevoir
ensuite tous les échanges qui y circulent. Lorsqu'on éprouve un réel
intérêt pour un sujet, ce n'est pas un problème (je suis abonné
à certaines listes depuis 20 ans et je n'ai pas l'intention de me
désabonner). Mais lorsque l'inscription est juste motivée par un
besoin de support ponctuel, c'est plus ennuyeux.

Les forums modernes permettent de choisir le périmètre et la
fréquence des notifications. On peut ainsi n'être notifiéque
contributions aux conversations auxquelles on a participé ou
relatives à un thème donné. On peut ne recevoir qu'une synthèse
quotidienne ou hebdomadaire des échanges. etc. C'est confortable.

NB : Notez que j'ai bien conscience de la limite de cette stratégie :
pour qu'un forum fonctionne correctement, des contributeurs doivent
accepter d'être notifiés de tous les échanges qui y circulent et ce,
avec une faible latence pour être réactifs.

Ce sont là les quatre défauts qui me viennent spontanément à l'esprit,
mais je suis certain que je pourrais en trouver d'autres sans pinailler.

Force est d'ailleurs de constater que les listes de diffusion perdent en
audience (et donc en trafic) ces dernières années. Sur l'une des listes
auxquelles je suis abonné, le nombre de messages échangés a été divisé
par trois en trois ans alors que, dans le même temps, le nombre de
contributeurs a plus que doublé !

Or, les gens n'échangent pas moins aujourd'hui qu'hier. S'ils
n'utilisent pas les listes de diffusion, c'est donc qu'ils utilisent
d'autres vecteurs.

Ces vecteurs sont nombreux (réseaux sociaux, sites communautaires,
blogs, etc.), mais le concurrent historique de la liste de diffusion est
le forum. Or, en la matière, des outils tels que StackOverFlow ou
Discourse ont réinventé le concept (en fait, c'est surtout StackOverFlow
qui l'a repensé et fait naitre des alternatives libres telles que
Discourse ou Flarum). Et je pense que les gens qui se mettent à utiliser
sérieusement l'un ou l'autre ont bien du mal ensuite à se satisfaire des
listes de diffusion.

De mon côté, lassé par Sympa et Mailman d'un côté,faisant le constat
ci-dessus de l'autre, j'ai récemment déployé une instance deDiscourse
pour le projet Orekit :



Les développeurs et utilisateurs d'Orekit, pas tous convaincus au
départ, ont rapidement adopté l'outil. Mais la grande surprise a été que
le remplacement des listes de diffusion par ce forum a sensiblement
intensifié les échanges. Pour que la sauce prenne, j'avais juste veillé
à ce que les principaux développeurs adoptent le mode « mailing list » :
ils reçoivent une copie par mail de chaque message posté sur le forum.

Le déploiement de Discourse est relativement récent (4 mois), mais je
pense que personne ne songerait aujourd'hui à revenir en arrière.Il me
reste juste à déployer une instance de Dovecot pour pouvoir activer dans
Discourse la fonction « reply by email » et satisfaire tout le monde.

Du coup, je suis en train de déployer Discourse pour le projet
Orfeo-Toolbox. Le forum sera mis en production début janvier et les
listes de diffusion seront closes dans les mois suivants.

Il me semblait utile de vous faire part de mon retour d'expérience qui
peut vous être utile dans d'autres contextes. Maintenant, je vous
rassure, je n'ai l'intention ni de vous harceler pour basculer sur
Discourse, ni de me désabonner de cette liste. Je vous l'ai dit en
introduction. Je suis un vieux, je fais mon affaire du mail « plain
text ». :)

A++, Sébastien
Sebastien CHAVAUX (29/12/2018, 20h00)
Bonsoir,

J'avais auparavant l'habitude des forums, les listes sont venues pour
moi bien après et seulement pour des projets que je suis de prés.

Je fais exactement comme un forum, je lis les sujets et ceux qui
m'attirent, je les lis et pour les autres je les supprime ou seulement
les laisse de coté et c'est mon courrielleur qui s'en charge après x jours.

Je sais que les archives sont disponibles sur Debian.org, je ne vais que
rarement là-bas, en tout cas en ce qui concerne les listes.

Pareil, les listes me permettent de ne pas sortir de ma zone de confort,
c'est à dire que si j'ai besoin de chercher un sujet qui m'intéresse, je
fais la recherche depuis mon courrielleur et non sur un site.

Je sais que mon message n'est pas trop utile pour le coup, bonne soirée.

Cordialement Seb
Christophe Gallaire (29/12/2018, 20h10)
Il n'empêche que tu as bien écrit que la liste de diffusion est un moyen
dépassé, non ? Tu l'as bien écrit en préambule de ton mail et tu l'as bien
adressé ce mail sur la liste, non ? Ben... Je trouve ça curieux.... Et pour
le moins maladroit. Mais bon... Passons. Mon opinion ? Cette liste Debian
me va très bien. J'y suis inscrit de longue date. Comme quelqu'un l'a dit,
le sujet me permet de filtrer et de lire ce qui peut m'intéresser.

Bonne soirée,

Christophe

Le sam. 29 déc. 2018 à 20:20, <roger.tarani> a écrit:
[..]

Discussions similaires