gratifiant > misc.droit.all.* > misc.droit

Globus (15/10/2005, 00h58)
Bonjour a tous.

si un homme met une femme enceinte.

Est il normal que si la femme refuse d'assumer les charges du futur bébé
elle ai le choix d'avorter et peut décider ainsi de ne pas à avoir à
supporter les charges du futur bébé alors que l'homme lui n'a aucune
possibilité de refuser d'avoir à supporter les charges du futur bébé même si
la femme l'a trompé pour qu'il la mette enceinte ?

Bien sur, l'homme ne peut pas obliger une femme à avorter. Mais l'égalité
entre homme et femmes n'imposerait elle pas que l'homme ai une possibilité
"d'avortement juridique" lui permettant, comme la femme, d'avoir le choix de
ne pas avoir à assumer les charges du futur bébé ?
Ulrika Lolliot (16/11/2005, 18h11)
"Globus" <globus123> a écrit dans le message de
news:55ce
[..]
> entre homme et femmes n'imposerait elle pas que l'homme ai une possibilité
> "d'avortement juridique" lui permettant, comme la femme, d'avoir le choix de
> ne pas avoir à assumer les charges du futur bébé ?


je pense que si l'homme n'est pas le géniteur il n'a aucune obligation à
reconnaître l'enfant et assumer les charges financières de son éducation,
non ?
Mais s'il est le géniteur, alors je suis d'accord sur le principe.

D'un autre côté il n'est pas difficile pour l'homme, ne serait-ce que pour
les MST, de mettre un préservatif. Et puis c'est un peu facile de coucher à
droite à gauche en laissant la femme seule assumer les conséquences, un
avortement n'est pas une partie de plaisir.

Mais, pour aller dans votre sens, il peut y avoir effectivement des cas
d'abus de confiance lorsque le couple est dans une relation durable et que
l'homme compte sur la femme pour la contraception, puisqu'à part le
préservatif, qui est assez contraignant, il n'y pas de contraception
masculine. Dans ce cas il est effectivement injuste que l'homme n'ait pas
d'autre choix que d'accepter le bébé qu'il n'a pas voulu.
InKLy (16/11/2005, 19h03)
Ulrika Lolliot a écrit :
[..]
> préservatif, qui est assez contraignant, il n'y pas de contraception
> masculine. Dans ce cas il est effectivement injuste que l'homme n'ait pas
> d'autre choix que d'accepter le bébé qu'il n'a pas voulu.


Il est aussi injuste que la femme puisse avorter même si l'homme désire
l'enfant..
Discussions similaires