gratifiant > rec.media.* > rec.photo.materiel

Jdd (01/01/1970, 02h00)
benoit (Benoît) Wrote in message:
> En anglais again :


J'ai un peu de mal à comprendre l'intérêt de ce truc. S'il a un
compteur de clip, c'est un tout autre type de capteur...

Jdd
Jdd (01/01/1970, 02h00)
Jdd <Jdd> Wrote in message:
> benoit (Benoît) Wrote in message:> En anglais again :


Je réponds à Benoît ici car sur ma tablette je n'ai pas le bouton
de réponse sur son post

J'ai compris les explications, mais pas comment par miracle ils
arrivent à compter le nombre de dépassements...

Un compteur ça a une taille, s'il en faut un par pixel...

Jdd
Benoît (19/10/2019, 22h50)
En anglais again :



En bref : Les capteurs comptent le nombre de fois qu'ils ont
« débordés », trop de photons. Si un capteur reçoit trop de photons
(trop de lumière), il repart à 0 en comptant 1, si ça recommence il
repasse à 0 en comptant 2. Résultat : adieu les zones cramées par
surexposition.

Bon, c'est encore en labo, mais ça nous réserve des surprises pour les
capteurs à venir ; et les photos qu'on fait.
Benoît (04/11/2019, 00h57)
Jdd <Jdd> wrote:

> benoit (Benoît) Wrote in message:
> > En anglais again :

> J'ai un peu de mal à comprendre l'intérêt de ce truc. S'il a un
> compteur de clip, c'est un tout autre type de capteur...


Ce que j'ai compris, ou crû comprendre :)

Si tu as des zones « cramées » sur une image c'est que le capteur est
arrivé à 100% de photons sur ces pixels. Ok ?

Si, à chaque fois que tu as un pixel qui arrive à 100%, tu le vides et
tu notes que tu l'as vidé : ton capteur passe à une limite de 200% avant
de « cramer » à nouveau, et tu continues... à chaque fois qu'un capteur
est arrivé à saturation tu le vides et tu lui donnes un point de plus.

Une fois que l'image est prise, tu as des capteurs à, admettons, 150% et
d'autres à 10% (très sombre). Tu balances une formule de calcul,
non-linéaire, qui fait que le 150 tu le ramènes à 100, mais le 10 tu n'y
touches pas, ou très très très peu (et le 1 y bouge pas :)

Prenons un morceau de caoutchouc en forme de triangle équilatéral de 1M
de côté, en bas c'est large et c'est 100% noir, en haut, à 1m, c'est la
pointe et c'est blanc 100%. Ok ?

Tu prends une photo « normal » et tout rentre dans le triangle, pas de
problème. Tu commences à avoir trop de lumière (150% par ex.), tu dois
tirer et allonger ton triangle à 1,5m pour contenir toutes les valeurs.
Ok ?

Maintenant il faut faire rentrer ça dans le triangle de départ qui fait
1m de long. Ok ?

Si tu prends un triangle élastique et que tu tires sur une pointe, il va
s'allonger, mais pas de façon linéaire : en bas ça ne bouge quasiment
pas et plus tu te rapproches de la pointe plus ça se décale. Ok ? Je
parie que c'est une formule mathématique de second degré, donc avec un
variable au carré (puissance 2). Tu appliques cette formule en sens
inverse et ton 1,5m va revenir à 1m. Ok ?

Deuxième tentative d'exemple, le contre-exemple : Si tu as 150 au lieu
de 100 et que tu baisses tout de 50, tu as beaucoup de noir qui va
pointer son nez (tout ce qui était gris 50 devient gris 0). C'est pas le
bon truc. Tu peux aussi tout baisser d'un tiers : 150->100, 100->66,
50->33... le problème est que le gris « moyen » est à 80 et si tu fais
ça tu as un gris moyen à 53 : très, très sombre. Ok ?

P.S. J'ai mis f.s.m. en copie, car là il y aura certainement des gens
nettement meilleurs que moi pour :
- Mieux justifier et expliquer mes dires ;
- Donner la formule de calcul idoine.
Benoît (04/11/2019, 13h05)
Jdd <Jdd> wrote:

> Jdd <Jdd> Wrote in message:
> > benoit (Benoît) Wrote in message:


> En anglais again :
> Je réponds à Benoît ici car sur ma tablette je n'ai pas le bouton
> de réponse sur son post
> J'ai compris les explications, mais pas comment par miracle ils
> arrivent à compter le nombre de dépassements...
> Un compteur ça a une taille, s'il en faut un par pixel...


Moi, c'est comment ils savent que ça déborde.
ddore (05/11/2019, 00h36)
>
>> J'ai un peu de mal à comprendre l'intérêt de ce truc. S'il a un
>> compteur de clip, c'est un tout autre type de capteur...

> Ce que j'ai compris, ou crû comprendre :)


Moi, ce que j'ai pu comprendre, c'est que lorsqu'on arrive a saturation au
niveau d'un pixel, on reprend (reset) une image complète (one shoot) en
modifiant l'exposition de façon a ne pas cramer les hautes lumières. Bien
sûr, les zone sombres seront bouchées.
Benoît (05/11/2019, 01h39)
ddore <email> wrote:

> Moi, ce que j'ai pu comprendre, c'est que lorsqu'on arrive a saturation au
> niveau d'un pixel, on reprend (reset) une image complète (one shoot) en
> modifiant l'exposition de façon a ne pas cramer les hautes lumières. Bien
> sûr, les zone sombres seront bouchées.


Si tu satures un pisel et que tu enregistres l'images, tu as des données
pour les autres et tu les utilises.
Discussions similaires