gratifiant > rec.media.* > rec.cinema.discussion

Fang (30/11/2018, 20h04)
Le mystère des gilets jaunes, c?est le mystère de la station-service
dans laquelle on n?entre pas

Les oligarques se faisaient enterrer avec leurs énarques.

Lorsque l?on fait le plein, souvent on voudrait que tout redémarre avec soi.

Lorsque quelqu?un ou quelque chose est à sec, quelqu?un ou quelque chose
fait le plein ailleurs.

Nous tentons d?oublier que nous sommes des contribuables, mais le
ministère des finances nous le rappelle. Parfois cruellement.

Des scientifiques font des expériences sur les inspecteurs des finances
parce que la structure de leur cerveau est extrêmement proche de la nôtre.

Le peuple voit l'énarque plus grand qu'il n'est, à cause de l'?il
déformant des médias, ce n'est que pour cela qu'il a été domestiqué.

C?est notre portefeuille qui nous dicte notre façon d?agir par rapport
aux autres. Mais on peut être pauvre.

Macron entend, et, paradoxalement, il n'entend pas

Si le CRS a la matraque verticale, c?est qu?il est en confiance.

L'ancien président a un parapheur qui le démange encore.

Quand un peuple change de Parlement, il change de chemise.

Il faut laisser pleurer un journaliste quand il va sur un plateau télé,
sinon on sacralise trop son intervention.
jmh (30/11/2018, 20h11)
Le 30/11/2018, Fang a supposé :
[..]
> Quand un peuple change de Parlement, il change de chemise.
> Il faut laisser pleurer un journaliste quand il va sur un plateau télé, sinon
> on sacralise trop son intervention.


Belle parodie
K. (30/11/2018, 20h14)
Le 30/11/2018 à 19:04, false a écrit :
[..]
> Quand un peuple change de Parlement, il change de chemise.
> Il faut laisser pleurer un journaliste quand il va sur un plateau télé,
> sinon on sacralise trop son intervention.


LOL

Excellente parodie de :


Ce n'est pas sans rappeler certains dialogues de "La Cantatrice chauve" de
Ionesco.
Discussions similaires