gratifiant > misc.* > misc.transport.urbain

Tanguy Ortolo (08/10/2019, 11h26)
Il fait bien pluvieux aujourd'hui en Île-de-France, et j'ai constaté une
congestion automobile supérieure à mon habitude. Ce n'est pas la
première fois que je remarque cela, et je m'interroge sur ce qui peut
expliquer cette corrélation.

Première hypothèse : les automobilistes, au moins certains d'entre eux,
roulent plus lentement sous la pluie, ce qui cause des ralentissements
et des bouchons.

Seconde hypothèse : il s'agit d'un report modal, des gens qui prennent
d'habitude un autre moyen de transport utilisent une voiture lorsqu'il
pleut. Mais alors, on se demande de quel mode de transport ils utilisent
en temps normal. Je vois mal un marcheur prendre une voiture plutôt
qu'un parapluie, vu que ça apporte plus de complications (circuler, se
garer?). Des cyclistes, c'est possible, mais je n'ai pas l'impression
que nous soyions encore assez nombreux pour causer une telle différence.
Des usagers de transport en commun ? C'est encore moins probable, vu
qu'il ne sert à rien de prendre une voiture plutôt qu'un bus, un métro
ou un train en espérant être mieux protégé de la pluie.

Serait-ce donc la première hypothèse qui serait la bonne ? Ou y
aurait-il une autre explication ?
Jo Engo (08/10/2019, 16h34)
Le Tue, 08 Oct 2019 09:26:24 +0000, Tanguy Ortolo a écrit :

> Serait-ce donc la première hypothèse qui serait la bonne ? Ou y
> aurait-il une autre explication ?


Troisième hypothèse : les totomobilistes cherchent à se garer plus près
de leur lieu de rendez-vous
je vote pour un mix des 3 (les automobilistes ne ralentissent pas par
souci de sécurité, mais par esprit grégaire)
Erwann Le Bras (10/10/2019, 14h21)
Le 08/10/2019 à 11:26, Tanguy Ortolo a écrit :
[..]
> ou un train en espérant être mieux protégé de la pluie.
> Serait-ce donc la première hypothèse qui serait la bonne ? Ou y
> aurait-il une autre explication ?


bonjour

->Les automobilistes roulent moins vite du fait des conditions
dégradées, des infrastructures inondées, la peur de glisser
->Plus d'accidents ces jours-là
->Plus de véhicules en circulation : report des piétons (pour ne pas
être mouillés) et des deux-roues vers la voitures, et peut-être de gens
qui prennent habituellement les transports en commun qui ne veulent pas
être mouillés

il y a un effet "habitude" aussi : plus d'encombrements les premiers
jours de pluie, le temps de s'y habituer

c'est encore plus accentué avec la neige
Discussions similaires