gratifiant > bio.* > bio.medecine

Samuel Delerme (27/04/2007, 19h18)
En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter (au hasard
après un marathon où on a pété une perf de folie parce qu'on a perdu
32.3 kg, ce qui a permis de passer sous la barre des 2h30)

Que dit la littérature médicale (pour une fois que les médecins
s'intéressent à quelque chose d'utile !), en tenant bien compte du
fait qu'il s'agit d'articles sur des efforts différents, pas forcément
applicables à la course de fond

- D'abord, on ne sait pas trop à quoi elles sont dues (contrairement à
ce que certains vous affirmeront)

- il ne semble pas que les étiremets avant ou après protègent des
courbatures et/ou des blessures


- pour les massages, les résultats sont divergents, ça dépend
probablement du type de massage et de sa durée

- de même, la cryothérapie (le froid, quoi), l'homéopathie,
l'électrothérapie, les ultrasons ne semblent pas avoir d'effet

- par contre, s'entrainer sur un effort spécifique réduit les
courbatures lors de la réalisation de cet effort (mais ne prévient pas
les courbatures pour un effort différent en type, durée ou intensité)

- l'effort a un effet antalgique mais temporaire. Il vaut probablement
mieux faire pendant un ou deux jours un effort plus modéré quotidien,
éventuellement faisant appel à d'autres groupes musculaires que ceux
qui ont souffert

- ce qui marche aussi, avec un effet dose-dépendant, c'est les
anti-inflammatoires (bon, on peut discuter du bénéfice par rapport à
la bénignité de la pathologie, mais chacun peut lire la liste des
effets indésirables des anti-inflammatoires et se faire son idée)

- par contre, la vitamine C fait plus de bien au portefeuille de celui
qui vous le vend qu'à vos muscles

- je n'ai pas trouvé d'articles concernant l'effet d'une "bonne"
hydratation sur les courbatures

Moralité : faites un effort modéré pendant 1-2 jours, éventuellement
prenez des anti-inflammatoires si vous êtes chochotte ou avez besoin
de marcher à peu près droit et dites vous bien qu'on ne vous y prendra
plus... C'est encore la méthode la plus efficace !
Nahshon Evren (27/04/2007, 21h38)
> - D'abord, on ne sait pas trop à quoi elles sont dues (contrairement à
> ce que certains vous affirmeront)
> - il ne semble pas que les étiremets avant ou après protègent des
> courbatures et/ou des blessures
>


Trop comliqué - 1g d'asprine et un bain chaud
Jean-Paul (27/04/2007, 22h39)
Samuel Delerme a laissé entendre :
> En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter (au hasard
> après un marathon où on a pété une perf de folie parce qu'on a perdu
> 32.3 kg, ce qui a permis de passer sous la barre des 2h30)
> Que dit la littérature médicale (pour une fois que les médecins
> s'intéressent à quelque chose d'utile !), en tenant bien compte du
> fait qu'il s'agit d'articles sur des efforts différents, pas forcément
> applicables à la course de fond
> - D'abord, on ne sait pas trop à quoi elles sont dues (contrairement à
> ce que certains vous affirmeront)


Ah bon, c'est plus dû à des micro-lésions ?

> - il ne semble pas que les étiremets avant ou après protègent des
> courbatures et/ou des blessures
>


Enfin, la science me rend justice, depuis le temps que je le dis !

> - pour les massages, les résultats sont divergents, ça dépend
> probablement du type de massage et de sa durée


A propos, j'ai des photos de toi sonnant au 22 Bd de l'Hôpital, un paletot
hâtivement enfilé par dessus la blouse.


[..]
> prenez des anti-inflammatoires si vous êtes chochotte ou avez besoin
> de marcher à peu près droit et dites vous bien qu'on ne vous y prendra
> plus... C'est encore la méthode la plus efficace !


Le groupe Cochrane s'honorerait en publiant cette synthèse.
Anne G (27/04/2007, 23h22)
Samuel Delerme a écrit:

> En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter


C'est la théorie de ma belle-mère : le sport est dangereux pour la santé.
Jean-Paul (27/04/2007, 23h29)
Anne G a laissé entendre :
> Samuel Delerme a écrit:
>> En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter

> C'est la théorie de ma belle-mère : le sport est dangereux pour la
> santé.


Le premier qui répond qu'elle a pompé sa théorie sur Churchill paie sa
tournée.
Samuel Delerme (27/04/2007, 23h30)
On Fri, 27 Apr 2007 22:39:14 +0200, "Jean-Paul" <holocene>
wrote:

>Samuel Delerme a laissé entendre :


>> - D'abord, on ne sait pas trop à quoi elles sont dues (contrairement à
>> ce que certains vous affirmeront)

>Ah bon, c'est plus dû à des micro-lésions ?

C'est un peu court, jeune homme. On pourrait dire bien des choses en
somme...

>> - il ne semble pas que les étiremets avant ou après protègent des
>> courbatures et/ou des blessures
>>

>Enfin, la science me rend justice, depuis le temps que je le dis ! Encore un pas souple qui a la flemme de faire des étirements !


>> - pour les massages, les résultats sont divergents, ça dépend
>> probablement du type de massage et de sa durée

>A propos, j'ai des photos de toi sonnant au 22 Bd de l'Hôpital, un paletot
>hâtivement enfilé par dessus la blouse.
>

Ah, le monsieur qui me poussait pour pouvoir entrer plus vite, c'était
toi !

(quoi, des blagues de cour de récré... Ca y est, on laisse entrer des
femmes au club et tout de suite, il faut qu'elles fassent les
rabat-joie)

>Le groupe Cochrane s'honorerait en publiant cette synthèse.


Je me demande s'il y a un "straight dope" sur le sujet...
Jean-Paul (27/04/2007, 23h55)
Samuel Delerme a laissé entendre :
> On Fri, 27 Apr 2007 22:39:14 +0200, "Jean-Paul" <holocene>
> wrote:
>> Samuel Delerme a laissé entendre :


>>> - il ne semble pas que les étiremets avant ou après protègent des
>>> courbatures et/ou des blessures
>>>

>> Enfin, la science me rend justice, depuis le temps que je le dis !

> Encore un pas souple qui a la flemme de faire des étirements !


Pas souple, pas souple... Le Breton est dur de la hanche, c'est tout !
D'ailleurs le Brezhon boxing se pratique en envoyant des coups de sabots
dans les chevilles de son adversaire, et le Brezhon cancan consiste à élever
vaillamment l'une après l'autre la pointe de ses sabots en prenant appui
sur le talon.

> Ah, le monsieur qui me poussait pour pouvoir entrer plus vite, c'était
> toi !


Non, c'est quand je suis passé relever les compteurs (qui pourrait survivre
avec seulement un modeste revenu de PH ?), je t'ai reconnu sur la
vidéo de surveillance.

> (quoi, des blagues de cour de récré... Ca y est, on laisse entrer des
> femmes au club et tout de suite, il faut qu'elles fassent les
> rabat-joie)
>> Le groupe Cochrane s'honorerait en publiant cette synthèse.

> Je me demande s'il y a un "straight dope" sur le sujet...


A propos, tu pourrais peut-être profiter de tes moments de pause à l'hôpital
pour mettre en ligne un site miroir avec traductions en français de tous les
articles, histoire de commencer à combler le retard francophone ?
Anne G (28/04/2007, 00h03)
Jean-Paul a écrit:

> Pas souple, pas souple... Le Breton est dur de la hanche, c'est tout !


Le Breton ne se met jamais le gros orteil sur le nez ?

Ç'est le signe de ralliement des belgo-québécois, faut dire...
Marc-Casagui (28/04/2007, 00h18)
"Anne G" <an_guille> a écrit dans le message de
news:0209
Samuel Delerme a écrit:

>> En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter


>C'est la théorie de ma belle-mère : le sport est dangereux pour la santé.


Ce n'est pas une si mauvaise théorie que ça.
Comme en toute chose l'abus est dangereux.
J'ai grandi et vécu dans un pâté d'immeubles
réservé aux universitaires et pas un ne pratiquait
le moindre sport que ce soit.
L'hygiène de vie était bien sûr aussi irréprochable
que naturelle.
Seul le tabagisme, fortement nuisible à certains
sous la forme de la pipe, sévissait.
La moyenne d'âge y est très élévée et je ne connais
personne, sauf une, partie avant les 80 ans.
Certains ont passé la centaine.
Jean-Paul (28/04/2007, 00h36)
Anne G a laissé entendre :
> Jean-Paul a écrit:
>> Pas souple, pas souple... Le Breton est dur de la hanche, c'est tout
>> !

> Le Breton ne se met jamais le gros orteil sur le nez ?
> Ç'est le signe de ralliement des belgo-québécois, faut dire...


Chaque Loge a ses manies, hein !
Dans l'obédience bretonne, on met une main en visière au-dessus des yeux
puis on amène le pouce de l'autre main à la bouche. Ce que l'initié saisit
immédiatement : "Fais le guet des fois que nos bigoudènes rappliqueraient,
je vais chercher un coup de cidre".
Old Flanker (28/04/2007, 01h00)
Hello, Marc-Casagui!
You wrote on Sat, 28 Apr 2007 00:18:04 +0200:

??>>> En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter

??>> C'est la théorie de ma belle-mère : le sport est dangereux pour
??>> la santé.

Chez les nageurs de combat, aucun d'entre eux n'arrivent à fêter leur
centaine d'années.

With best regards, Old Flanker. E-mail: Yenaplus
steve common (28/04/2007, 05h30)
Samuel Delerme <delerme> wrote:

>En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter (au hasard
>après un marathon où on a pété une perf de folie parce qu'on a perdu
>32.3 kg, ce qui a permis de passer sous la barre des 2h30)


:-D

>- D'abord, on ne sait pas trop à quoi elles sont dues (contrairement à
>ce que certains vous affirmeront)


Les courbatures apparaissent quand il y a eu exercice physique d'une
intensité et/ou durée au-delà de ce que le sujet aurait fait sans s'être
consciemment obligé.

>- par contre, s'entrainer sur un effort spécifique réduit les
>courbatures lors de la réalisation de cet effort (mais ne prévient pas
>les courbatures pour un effort différent en type, durée ou intensité)


parfait :-)

>Moralité : faites un effort modéré pendant 1-2 jours, éventuellement
>prenez des anti-inflammatoires si vous êtes chochotte


.... et que vous avez un toubib désinvolte dans l'entourage à te préscrire
des anti-inflammatoires bien qu'il estime ça aussi utile dans le fond
qu'une cure de botox.

Sinon prenez de l'homéopathie. Ca n'ira pas mieux mais tu vas pouvoir te
sentir plus malin parce que tu te serais passé ainsi des éventuels toubibs
désinvoltes qui te guettaient :-P
Anne-Claude (29/04/2007, 18h01)
Samuel Delerme <delerme> a écrit dans le message :
51b4339o488tn8rn5bff2cvshff8akh3t2...
> En dehors de "ne pas faire d'effort", comment les éviter (au hasard
> après un marathon où on a pété une perf de folie parce qu'on a perdu
> 32.3 kg, ce qui a permis de passer sous la barre des 2h30)


Je te conseille 1h de spa.
Impec après la grimpette (et surtout la descente) sur chemin raviné
pourri de pierres en plein cagnard modéré avec les 8 kg et quelques en
plus en bandoulière (ceux qu'on a "gagnés" il y a quelques mois et qui
trouvent ça plutôt drôle), pour se hisser jusqu'à un vestige de l'âge du
bronze.
Discussions similaires