gratifiant > rec.* > rec.bricolage

Gloops (07/02/2019, 20h32)
Le 7 Février 2019 à 15:54, Stephane Legras-decussy <admin>
a écrit :
> Le 07/02/2019 03:46, Gloops a écrit :
> parce que tout ça c'est des conneries...
> exemple de prix d'un panier de ménagère :
>
> ensuite prix de la baguette de pain année par année, il n'y a aucun saut
> lors du passage à l'euro... idem le petit café au bistrot, etc
> prix du kilo de pain :
>
> aucune singularité au passage à l'euro. Je ne te parle pas du pain, je te parle du litre de vinaigre d'alcool.


Avant le passage à l'Euro, c'était 70 centimes de Francs, après, c'était
70 centimes d'Euros.
jdd (07/02/2019, 20h35)
Le 07/02/2019 à 19:32, Gloops a écrit :

> Avant le passage à l'Euro, c'était 70 centimes de Francs, après, c'était
> 70 centimes d'Euros. quand? de nos jours? augmentation de 6 fois en 20 ans...


jdd
Jac (07/02/2019, 20h49)
jdd a exposé le 07/02/2019 :
> Le 07/02/2019 à 19:32, Gloops a écrit :
>> Avant le passage à l'Euro, c'était 70 centimes de Francs, après, c'était
>> 70 centimes d'Euros.

> quand? de nos jours? augmentation de 6 fois en 20 ans...


Ben oui, comme nos salaires :)
Stephane Legras-Decussy (07/02/2019, 20h56)
Le 07/02/2019 16:17, capfree a écrit :

> Peut-être, on pourrait constater que l'alimentation est sous payée,
> devinez quel niveau nous l'offre, quand les grandes surfaces se battent
> en en faisant un prix d'appel.
> La comparaison avec les loyers et leur part abusive sur les petits
> revenus serait plus causante, *je n'accuse personne* hein!


certe, mais 99% des gens sont persuadés d'une envolée des prix dans leur
supermarché avec le passage ¤, ce qui est totalement faux...

ce qui serait interessant, c'est une étude psy qui explique pourquoi les
gens pensent ça... :-)
Stephane Legras-Decussy (07/02/2019, 20h59)
Le 07/02/2019 19:32, Gloops a écrit :

> Je ne te parle pas du pain, je te parle du litre de vinaigre d'alcool.
> Avant le passage à l'Euro, c'était 70 centimes de Francs, après, c'était
> 70 centimes d'Euros.


si c'est vrai (à vérifier), c'est totalement anecdotique par rapport au
panier de la ménagère qui n'a pas bougé...
Gloops (07/02/2019, 21h11)
Le 7 Février 2019 à 19:59, Stephane Legras-decussy <admin>
a écrit :
> Le 07/02/2019 19:32, Gloops a écrit :
>> Je ne te parle pas du pain, je te parle du litre de vinaigre d'alcool.
>> Avant le passage à l'Euro, c'était 70 centimes de Francs, après, c'était
>> 70 centimes d'Euros.

> si c'est vrai (à vérifier), c'est totalement anecdotique par rapport au
> panier de la ménagère qui n'a pas bougé...


Il faut croire que ça n'a quand même pas dû passer complètement
inaperçu, si depuis ils ont renoncé à la moitié.
Every.body (07/02/2019, 21h53)
Gloops vient de nous annoncer :
> Le 7 Février 2019 à 19:59, Stephane Legras-decussy <admin> a
> écrit :
> Il faut croire que ça n'a quand même pas dû passer complètement inaperçu, si
> depuis ils ont renoncé à la moitié.


Fais gaffe quand même, en grande quantité c'est mauvais pour l'estomac.
Gloops (07/02/2019, 22h31)
Le 7 Février 2019 à 20:53, Every Body <news> a écrit :
> Gloops vient de nous annoncer :
> Fais gaffe quand même, en grande quantité c'est mauvais pour l'estomac.


On était partis dans les chasses d'eau, là ;)
Every.body (08/02/2019, 00h22)
Gloops a formulé ce jeudi :
> Le 7 Février 2019 à 20:53, Every Body <news> a écrit :
> On était partis dans les chasses d'eau, là ;)


Toi peut-être.
Youri Ligotmi (08/02/2019, 10h57)
Le 07/02/2019 à 19:56, Stephane Legras-Decussy a écrit :
> ce qui serait interessant, c'est une étude psy qui explique pourquoi les
> gens pensent ça...  :-)


Je pense que les gens perçoivent (à juste titre) une augmentation des
prix supérieure à ce que leur annonce l'INSEE donc ils cherchent une
raison et l'euro est la raison immédiate et facile (et effectivement
fausse).
La différence entre ce qu'annonce l'INSEE et la perception des gens
provient du fait que le panier de l'INSEE comprend des produits dont le
prix baisse (les télés par exemple, l'électroménager aussi) ce qui a
tendance à tirer l'augmentation moyenne vers le bas, mais tant qu'on
n'achète pas de télé on ne bénéficie pas de cette baisse de prix et on
subit les hausses des produits qu'on achète.
On peut ajouter que les prix des fruits et légumes sont difficiles à
caractériser, ils sont très dépendants de la qualité des produits.
jdd (08/02/2019, 11h12)
Le 08/02/2019 à 09:57, Youri Ligotmi a écrit :

> On peut ajouter que les prix des fruits et légumes sont difficiles à
> caractériser,


oui

ils sont très dépendants de la qualité des produits.
non, les super marchés sont très chers et les produits sont beaux et
immangeables, au marché ils sont bons et pas trop chers...

dans les magasins bios, le prix de l'or

et dans l'ensemble ça augmente pas mal

jdd
Droger Jean-Paul (08/02/2019, 11h50)
jdd a émis l'idée suivante :
> Le 08/02/2019 à 09:57, Youri Ligotmi a écrit :


>> On peut ajouter que les prix des fruits et légumes sont difficiles à
>> caractériser,


> oui


> ils sont très dépendants de la qualité des produits.
> non, les super marchés sont très chers et les produits sont beaux et
> immangeables, au marché ils sont bons et pas trop chers...


> dans les magasins bios, le prix de l'or


> et dans l'ensemble ça augmente pas mal


> jdd


Il faut ajouter que:

- le choix du prix est des plus simple: on prend le plus bas que l'on
trouve dans l'exagone, où qu'il se trouve et surtout si le produit est
en promo ou soldé, déjà là il y a un premier truandage car personne ne
peut faire le tour de France, relever les prix et acheter au moins
cher;

- ensuite comme évoqué la "composition" des indices produit par produit
ne reproduit pas la répartition des dépenses de chacun: pour les
personnes à très bas revenu ils n'ont pas de marge et leur entrée
d'argent sert à payer loyer, transport, casse croute, frais bancaires,
mais il ne leur reste rien à la fin du mois, à l'opposé pour les cadres
supérieurs il reste une bonne marge entre le mini et ce qui entre, mais
ils ont des rubriques spécifiques comme impots, culture, loisirs etc.

Pour le marché dont je suis un fervent adepte (à Lyon il y en a tous
les jours du mardi au dimanche d'après) et je connais pas le nombre,
j'en connais plus d'une douzaine ... Fin 2001 je faisais le marché du
samedi avec 400F en poche soit 60 ¤ en gros, maintenant c'est 120/130 ¤
en achetant les mêmes produit en même quantité soit grosso modo + le
double en 17 ans, ce qui fait un peu plus que 4% par an en intérèts
composés (racine 1/17 ème de 2).

Bonne journée à tous.
jdd (08/02/2019, 12h06)
Le 08/02/2019 à 10:50, Droger Jean-Paul a écrit :

> j'en connais plus d'une douzaine ... Fin 2001 je faisais le marché du
> samedi avec 400F en poche soit 60 ? en gros, maintenant c'est 120/130 ?


au marché je n'achète en général que les légumes et les fruits (et je
n'en ai qu'un par semaine, le samedi dans mon village), rarement plus de
15 euros... pour plus de 10kg au total

jdd
Stephane Legras-Decussy (08/02/2019, 15h10)
Le 08/02/2019 10:12, jdd a écrit :

> dans les magasins bios, le prix de l'or


ça dépend... j'ai un grand supermarché bio pas loin, les légumes c'est
pas délirant par rapport au carrefour market en face.

les prix délirant en bio c'est les produits "complexes" comme la
plaquette de chocolat de 100 gr à 6? et le pot de confiture le moins
cher à 10 ?... idem la lessive... bullshit

en ce moment je me gave de dattes Medjool d'israel... 50 cts la datte,
mais énorme et fondante, c'est largement aussi bon qu'une patisserie
haut de gamme à 4 ? pièce... donc c'est pas cher en fait.
Every.body (08/02/2019, 15h13)
jdd vient de nous annoncer :
> Le 08/02/2019 à 10:50, Droger Jean-Paul a écrit :
>> j'en connais plus d'une douzaine ... Fin 2001 je faisais le marché du
>> samedi avec 400F en poche soit 60 € en gros, maintenant c'est 120/130 €

> au marché je n'achète en général que les légumes et les fruits (et je n'en ai
> qu'un par semaine, le samedi dans mon village), rarement plus de 15 euros...
> pour plus de 10kg au total


Moi je préfère les fruits après distillation. Ce n'est pas le même prix
mais c'est tellement meilleur.

jdd

Discussions similaires