gratifiant > bio.* > bio.medecine

Charles de Hautefeuille (07/04/2008, 15h14)
Bonjour,

Un jeune homme vient d'avoir un cancer sur un testicule.
Le testicule a été enlevé et envoyé à l'analyse.
D'après les analyses il est confirmé cancéreux mais au "premier niveau" CàD
à un stade de gravité faible.
Il n'aura pas besoin de chimiothérapie mais aura 3 traitements
"radiologiques" préventifs au niveau des poumons.
Simple principe de précaution semble t il.

Mais le problème n'est pas seulement à ce niveau.
Ce jeune homme a mis une jeune fille enceinte très peu de temps avant
l'ablation du testicule.
Donc sans aucun traitement préalable mais durant la phase douloureuse qui a
provoqué la consultation d'un service spécialisé dans ce domaine.

La question est peut être naïve mais elle vient naturellement à l'esprit:
N'y a t il pas un risque pour l'enfant à naître ? Le patrimoine génétique
des spermatozoïdes ne présente t il pas un risque d'altération ?

Je pense que la réponse est négative car on conseille tj une récupération de
sperme avant l'opération et les traitements eux mêmes.
Ce sont en principe les traitements (si j'ai bien compris) qui peuvent
altérer les gamètes males et pas le cancer lui même.
Le risque pour la femme est donc en principe après traitement et pas durant
la phase d'évolution du cancer.

Je reste toutefois indécis, et dans ce domaine il n'y a que l'expérience qui
prime:
Armstrong (le cycliste) a eu des enfants tout à fait normaux je crois !

Je pense que la jeune femme enceinte devrait demander à son gynécologue de
se mettre en rapport avec le service de cancérologie pour envisager les
tests particuliers à mette en oeuvre. Amha il doit y avoir un protocole de
prévention spécifique dans son cas ....

Qui a des infos ou une expérience précise dans ce domaine et qu'en
pensez-vous ?

Merci
R.M. (07/04/2008, 16h52)
"Charles de Hautefeuille" <cdh> a écrit dans le message de
news:cef3
> Bonjour,
> Un jeune homme vient d'avoir un cancer sur un testicule.
> Le testicule a été enlevé et envoyé à l'analyse.
> D'après les analyses il est confirmé cancéreux mais au "premier niveau"
> CàD à un stade de gravité faible.


En matière de cancers il y a le stade et le grade. Le stade c'est
l'extension de la tumeur et le grade c'est son intensité. On peut imaginer
que ce soit une tumeur de bas grade et de faible extension.

> Il n'aura pas besoin de chimiothérapie mais aura 3 traitements
> "radiologiques" préventifs au niveau des poumons.
> Simple principe de précaution semble t il.


*Ca ne tient pas debout. Si il y a traitement préventif, c'est
radiothérapeutique, pas radiologique, et pas au niveau des poumons, mais au
niveau local.

> La question est peut être naïve mais elle vient naturellement à l'esprit:
> N'y a t il pas un risque pour l'enfant à naître ? Le patrimoine génétique
> des spermatozoïdes ne présente t il pas un risque d'altération ?


A ma connaissance pas avant le traitement.

> Je reste toutefois indécis, et dans ce domaine il n'y a que l'expérience
> qui prime:
> Armstrong (le cycliste) a eu des enfants tout à fait normaux je crois !


Oui, des jumeaux nés par FIV.

> Je pense que la jeune femme enceinte devrait demander à son gynécologue de
> se mettre en rapport avec le service de cancérologie pour envisager les
> tests particuliers à mette en oeuvre. Amha il doit y avoir un protocole de
> prévention spécifique dans son cas ....


*Il n'y a pas grande prévention possible. Elle peut faire bien suivre sa
grossesse, demander une amniocentèse pour raison d'anxiété maternelle, mais
à mon avis elle n'a pas plus de risque qu'une autre d'avoir un enfant
malformé.
Charles de Hautefeuille (07/04/2008, 17h42)
"R.M." a écrit dans le message de news:
> *Ca ne tient pas debout. Si il y a traitement préventif, c'est
> radiothérapeutique, pas radiologique, et pas au niveau des poumons, mais
> au niveau local.


oui "radiothérapeutique" mais je confirme bien au niveau des poumons.
Le professeur a été très clair la dessus il y a très souvent des métastases
au poumons avec un cancer aux testicules.
C'est parait-il très courant dans ce type de cancer et prévu
systématiquement dans le protocole curatif.

> *Il n'y a pas grande prévention possible. Elle peut faire bien suivre sa
> grossesse, demander une amniocentèse pour raison d'anxiété maternelle,
> mais à mon avis elle n'a pas plus de risque qu'une autre d'avoir un enfant
> malformé.


Merci ...
R.M. (08/04/2008, 07h29)
"Charles de Hautefeuille" <cdh> a écrit dans le message de
news:cef3

> oui "radiothérapeutique" mais je confirme bien au niveau des poumons.
> Le professeur a été très clair la dessus il y a très souvent des
> métastases au poumons avec un cancer aux testicules.
> C'est parait-il très courant dans ce type de cancer et prévu
> systématiquement dans le protocole curatif.


Je ne veux pas te contredire par principe, mais va voir ces 2 sites :





et tous les autres qui parlent du cancer des testicules. On y parle
systématiquement de la radiothérapie des ganglions et de chimiothérapie si
on vuet prévenir le risque de métastases à distance.

En plus je n'ai pas eu un cancer des testicules ( heureusement pour moi ! )
mais du canal anal, traité par chimioradiothérapie, et mes rayons étaient
( mis à part sur la tumeur ) sur les ganglions inguinaux qui sont les
premiers touchés si le cancer migre. Pour prévenir les métastases ( qui sont
aussi au poumon dans ce type de cancer et au foie) on m'a fait de la chimio.

Vérifie bien... Si c'est pour "quelqu'un" c'est son problème, mais si par
hasard ce quelqu'un était quelqu'un que tu connais parfaitement bien,
vérifie avec ton oncologue et au besoin prends un second avis.
Discussions similaires