gratifiant > misc.* > misc.finance

André Barbo (29/10/2018, 20h30)
Dans un PEA, seuls les titres de l'EEE (Espace Economique Européen) UE +
la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande peuvent être inscrits. Le
non-respect de cette condition entraine en théorie la clôture du plan.

Si les titres britanniques perdaient leur éligibilité (hard brexit), les
épargnants qui en détiennent (idem pour les fonds PEAbles qui en
détiennent) seraient contraints de s?en séparer soit 40 milliards de
sorties potentielles sur les valeurs anglaises, 400 milliards de
décollecte potentielle pour les fonds anglais selon Quantalys :
Gloops (30/10/2018, 01h26)
Le 29 Octobre 2018 à 19:30, André Barbo a écrit
(<pr7jkq$gm7$1> dans fr.soc.economie,fr.misc.finance) :
> Dans un PEA, seuls les titres de l'EEE (Espace Economique Européen) UE +
> la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande peuvent être inscrits. Le
> non-respect de cette condition entraine en théorie la clôture du plan.
> Si les titres britanniques perdaient leur éligibilité (hard brexit), les
> épargnants qui en détiennent (idem pour les fonds PEAbles qui en
> détiennent) seraient contraints de s?en séparer soit 40 milliards de
> sorties potentielles sur les valeurs anglaises, 400 milliards de
> décollecte potentielle pour les fonds anglais selon Quantalys :
>


Et ça apporte quoi à qui de laisser cette ineptie en place ?
zw (30/10/2018, 01h57)
André Barbo wrote:

> Dans un PEA, seuls les titres de l'EEE (Espace Economique Européen)
> UE + la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande peuvent être inscrits.
> Le non-respect de cette condition entraine en théorie la clôture du
> plan.
> Si les titres britanniques perdaient leur éligibilité (hard brexit),
> les épargnants qui en détiennent (idem pour les fonds PEAbles qui en
> détiennent) seraient contraints de s?en séparer soit 40 milliards de
> sorties potentielles sur les valeurs anglaises, 400 milliards de
> décollecte potentielle pour les fonds anglais selon Quantalys :


Oui.

Attention, 400 milliards sous gestion, ce n'est pas non plus énorme.
Faut compter 1 pour 1000 environ... cela représente 400 ME de revenus
annuellement pour les équipes Anglaises. Donc 1000 personnes en direct
et probablement 1000 personnes en seconde ligne.
Mol (30/10/2018, 09h50)
Le 29/10/2018 à 19:30, André Barbo a écrit :
> Dans un PEA, seuls les titres de l'EEE (Espace Economique Européen) UE +
> la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande peuvent être inscrits. Le
> non-respect de cette condition entraine en théorie la clôture du plan.
> Si les titres britanniques perdaient leur éligibilité (hard brexit), les
> épargnants qui en détiennent (idem pour les fonds PEAbles qui en
> détiennent) seraient contraints de s?en séparer soit 40 milliards de
> sorties potentielles sur les valeurs anglaises, 400 milliards de
> décollecte potentielle pour les fonds anglais selon Quantalys :
>


Malgré tout le tintouin autour d'un Brexit vengeur, la solution à la
norvégienne reste la plus probable, justement à cause des multiples
détails comme celui-là.
Wait and see, comme on dit quand on veut s'éloigner du continent.
zw (30/10/2018, 17h15)
Mol wrote:

> Le 29/10/2018 à 19:30, André Barbo a écrit :
> Malgré tout le tintouin autour d'un Brexit vengeur, la solution à la
> norvégienne reste la plus probable, justement à cause des multiples
> détails comme celui-là. Wait and see, comme on dit quand on veut
> s'éloigner du continent.


Le Brexit à la Norvégienne a pour avantage de régler la question
Irlandaise.
Discussions similaires