gratifiant > linux.debian.user.french

Patg (21/10/2019, 18h50)
Salut,

Habituellement l'installation du /boot se fait hors lvm. Mais depuis grub2, ça semble gérer le lvm. Debian utilise par défaut le grub2.
L'idée du GRUB2 hors de lvm est il toujours d'actualité ? Ou estil possible de l'utiliser sur du lvm ?

J'utilise un serveur en raid5 avec le /boot en lvm (pas de partitions fines). Quel peut être le risque ?

Cdlt,
Pascal Hambourg (21/10/2019, 21h20)
Le 21/10/2019 à 18:46, Patg a écrit :
> Habituellement l'installation du /boot se fait hors lvm. Mais depuis grub2, ça semble gérer le lvm. Debian utilise par défaut le grub2.


En effet.

> L'idée du GRUB2 hors de lvm est il toujours d'actualité ? Ou est il possible de l'utiliser sur du lvm ?


C'est possible. /boot peut ainsi bénéficier des avantages de LVM. Mais
il est aussi soumis à ses inconvénients et notamment une complexité
supplémentaire. En cas de problème qui empêcherait GRUB d'accéder aux
volumes logiques, tout démarrage est impossible. Avec /boot hors LVM,
GRUB pourra au moins charger le noyau et l'initramfs, procurant un
système minimal permettant au moins de faire un diagnostic voire de réparer.

> J'utilise un serveur en raid5 avec le /boot en lvm (pas de partitions fines). Quel peut être le risque ?


Qu'appelles-tu "partitions fines" ?
Patg (22/10/2019, 09h30)
Je pensais que le grub2 répondait aux problématiques d'avant. Un lvm en raid ne répond pas à ce problème de GRUB, donc... Il faut rester sur l'option sans lvm...

Pour la partition fine, j'ai vu ça dans le lien ci dessous indiquant que le /boot sur partition fine n'est pas recommandé. Mais j'ai pas creusé plus que ça :



Le 21 octobre 2019 21:12:13 GMT+02:00, Pascal Hambourg <pascal> a écrit :
[..]
Pascal Hambourg (23/10/2019, 20h40)
Le 22/10/2019 à 09:20, Patg a écrit :
> Je pensais que le grub2 répondait aux problématiques d'avant.


Quelles problématiques ?

> Un lvm en raid ne répond pas à ce problème de GRUB, donc... Il faut rester sur l'option sans lvm...


GRUB 2 supporte l'empilement LVM sur RAID 0, 1, 4, 5, 6 et 10 logiciel
(mais pas le RAID "linear"). Il ne supporte peut-être pas des
fonctionnalités particulières comme les volumes en thin provisioning
(pas testé), mais il me semble qu'une racine ou /boot en thin
provisioning est un cas assez spécial. J'ignore aussi ce qu'il en est
des fonctionnalités RAID natives de LVM (jamais utilisé).

> Pour la partition fine, j'ai vu ça dans le lien ci dessous indiquant que le /boot sur partition fine n'est pas recommandé. Mais j'ai pas creusé plus que ça :
>


Sauf erreur il s'agit d'un volume logique en "thin provisioning"
(allocation fine). Drôle d'appellation pour quelque chose qui n'est pas
une partition.
Patg (25/10/2019, 09h30)
Du coup, le /boot n'est plus en lvm, donc possibles futurs problèmes évités.

Les problématiques, il s'agit de celles qui existaient déjàavec GRUB 1 au sujet de lvm, et que je pensais à tord résolu dans la version 2, que tu énonces "ses inconvénients et notamment une complexité supplémentaire. En cas de problème qui empêcherait GRUB d'accéder aux volumes logiques, tout démarrage est impossible"

Je pense notamment suite à un plantage du serveur ou autre... Et qui empêcherait GRUB d'avoir la main sur le boot en lvm.

Je n'ai pas non plus besoin de thin provisioning. Dont je n'ai pas bien compris l'intérêt d'ailleurs, mais c'est pas la question.

Merci pour le conseil.

Le 23 octobre 2019 20:30:15 GMT+02:00, Pascal Hambourg <pascal> a écrit :
[..]
Pascal Hambourg (27/10/2019, 09h30)
Le 25/10/2019 à 09:21, Patg a écrit :
> Les problématiques, il s'agit de celles qui existaient déjà avec GRUB 1 au sujet de lvm, et que je pensais à tord résolu dans la version 2, que tu énonces "ses inconvénients et notamment une complexité supplémentaire.


Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire. GRUB 1 ne supportait pas
du tout LVM. GRUB 2 comble cette carence (au moins pour les volumes
logiques simples) mais il est évident qu'il ne change rien à la
complexité intrinsèque de LVM (qui est le prix de sa souplesse et de ses
fonctionnalités).

> En cas de problème qui empêcherait GRUB d'accéder aux volumes logiques, tout démarrage est impossible"
> Je pense notamment suite à un plantage du serveur ou autre... Et qui empêcherait GRUB d'avoir la main sur le boot en lvm.


Il ne faut pas exagérer la gravité de cet inconvénient. Il reste
possible de démarrer un système de dépannage depuis un support amovible.

> Je n'ai pas non plus besoin de thin provisioning. Dont je n'ai pas bien compris l'intérêt d'ailleurs, mais c'est pas la question.


L'intérêt du thin provisioning est de pouvoir créer des volumes d'une
taille définie sans allouer immédiatement tout l'espace disque
correspondant. Cela permet notamment d'éviter de devoir redimensionner
ces volumes et leur contenu (systèmes de fichiers) pour répartir
l'espace disque a posteriori.
Discussions similaires