gratifiant > rec.* > rec.jardinage

Michel HONORE (03/03/2009, 23h40)
Dan à l'adresse et dont l'identifiant est
<1iw0voy.1o69q6i1yksvyoN%dan-laMerveilleuse> a écrit
:
> ddd <emoi1> wrote:


>> Mais, je crois que je n'aime pas les écolos rétrogrades patentés
>> salades vertes.


> T'en fais pousser, toi, des salades ?


>> Nos jardins, n'ont peut-être pas besoin de pétrole, mais le mien ne
>> fait qu'un usage modéré de l'huile de coude


> Que veux-tu dire: que tu préfères utiliser tes machines qu'essayer des
> techniques peu fatigantes, efficaces sans machines, qui marchent chez
> ceux que tu traites "d'écolos rétrogrades" ? D'abord en as-tu
> l'expérience? Visiblement non, sinon ton avis serait autre et beaucoup
> plus nuancé.


> Pour ta gouverne moi aussi j'utilise fort peu d'huile de coude, mais
> tout végétal fait farine pour couvrir le sol du potager, sans désherber
> ou très peu (pas besoin), sans remuer ou à peine.
> Les "JeSaisTout SansAvoirJamaisEssayé" dans ton genre je les trouve
> d'une suffisance paternaliste ridicule.


Tu as oublié de quoter une phrase importante : "c'est l'heure du
pastis".
Elle explique beaucoup de choses.
Cray (03/03/2009, 23h42)
"Michel HONORE" <michelhonnnn> a écrit dans le message de news:
mn.1c7c7d93d84074f1.75306...
[..]
> reste du travail.
> --
> Michel 59

(Ce n'est pas le conseil que dit le laboureur à ses enfants); pour moi
bêcher sans contrainte de temps est un plaisir; je délimite une parcelle
avec des cordeaux, souvent 3m x 10 une bonne tranchée pour bien retourner
le premier raz et tranquillement sans précipitation en veillant à garder
une bonne position; tôt le matin c'est un bonheur. (Je bêche à la fourche
j'ai une terre assez forte)
Cray.
claude bb (03/03/2009, 23h48)
"Neuneu le Jardinier" <lemailcestbienmaisjeprefere> a écrit
dans le message de news:mdlg
> Le Tue, 3 Mar 2009 16:51:50 +0100, claude bb a utilisé son clavier pour
> dire :
>> et qu'est ce qui va prendre plus de temps, bécher classiquement 200 m
>> carrés
>> ou désherber autant?

> Bêcher, quand on sait se servir d'une houe.


j'ai une sarclette(?) outil rectangle en acier, d'environ 10 cm de large, la
houe s'utilse pareil, sinon comment
Sögoz - 06 (04/03/2009, 00h32)
La vie est morose de nos jours,
heureusement que Michel HONORE nous a distrait de :

> Tu as oublié de quoter une phrase importante : "c'est l'heure du pastis".
> Elle explique beaucoup de choses.


QUoi donc, par exemple ?
chuferlu (04/03/2009, 01h17)
On 3 mar, 16:51, "claude bb" <charliebr> wrote:
[..]
> ou désherber autant?
> et la seule chose qui me manque, c'est le temps, alors que dois je faire,
> pour résoudre mon équation?


Louer une fraiseuse?
chuferlu (04/03/2009, 01h18)
> Et puis, les anciens, c'était plutôt défonçage à deux fers, alors, il
> faudrait savoir de quoi on parle.


Tes anciens, pas tous!
[..]
renonville (04/03/2009, 09h52)
raoul a écrit :
> renonville a pensé très fort :
> et pis si ca marche, est que ca marche aussi avec le geranium sanguineum?

ficaria verna n'est pas étouffée : elle est increvable !! mais pas très
gênante car elle disparait assez rapidement. De plus, le bêchage n'est
pas très bon non plus car il reste toujours, toujours, toujours un petit
bulbe qui ne demande qu'à repartir ! pour geranium sanguineum, je trouve
ça assez efficace, et ceux qui arrivent tout de même à traverse le
paillage sont très faciles à arracher
caryl (04/03/2009, 10h09)
renonville a écrit :
> raoul a écrit :
> ficaria verna n'est pas étouffée : elle est increvable !! mais pas très
> gênante car elle disparait assez rapidement. De plus, le bêchage n'est
> pas très bon non plus car il reste toujours, toujours, toujours un petit
> bulbe qui ne demande qu'à repartir ! pour geranium sanguineum, je trouve
> ça assez efficace, et ceux qui arrivent tout de même à traverse le
> paillage sont très faciles à arracher


et puisqu'on parle de mauvaises herbes, j'en ai trois particulièrement
résistantes dans mon potager et sur mon talus : la prêle, la mauve et la
rue fétide... sans parler du geranium sanguin. La ficaire reste un
plaisir en cette saison et en effet on l'oublie rapidement.

Je ne fais rien d'autre que m'en accommoder, passer la tondeuse entre
les tranchées et arracher à la main celles qui s'incrustent dans et
autour de mes plants.

Après le bêchage à la motobineuse, l'étalement du compost, je vais
peut-être cette année étendre des copeaux de bois fournis gracieusement
par mon voisin ébéniste. Ca fait propre pendant quelques semaines !

claire
raoul (04/03/2009, 10h29)
chuferlu a formulé la demande :
>> et la seule chose qui me manque, c'est le temps, alors que dois je faire,
>> pour résoudre mon équation?

> Louer une fraiseuse?


ou un mathematicien
raoul (04/03/2009, 10h50)
renonville vient de nous annoncer :
> ficaria verna n'est pas étouffée : elle est increvable !! mais pas très
> gênante car elle disparait assez rapidement.


c'est vrai

> De plus, le bêchage n'est pas
> très bon non plus car il reste toujours, toujours, toujours un petit bulbe
> qui ne demande qu'à repartir !


j'ai constate effectivement qu'elle est tres difficile a desherber
"proprement". Il y a toujours des "bouts" qui restent enterres.

>pour geranium sanguineum, je trouve ça assez
> efficace, et ceux qui arrivent tout de même à traverse le paillage sont très
> faciles à arracher


ok, je vais essayer ca; c'est chiant a desherber, il y a toujours un
morceau de la "carotte" qui reste et qui s'ecrase entre tes doigts...
alainL (04/03/2009, 11h00)
caryl a écrit :
> renonville a écrit :
> et puisqu'on parle de mauvaises herbes, j'en ai trois particulièrement
> résistantes dans mon potager et sur mon talus : la prêle, la mauve et la
> rue fétide... sans parler du geranium sanguin. La ficaire reste un
> plaisir en cette saison et en effet on l'oublie rapidement.


Geranium sanguin ou Herbe à Robert ???
Le second ne me gêne pas, facile à enlever... le premier, j'en veux bien
qqs pieds .
La prêle est increvable dans ma rocaille (enfin, mon tas de cailloux
avec quelques vivaces )
La ficaire remplace le gazon sous les arbres, elle est la première à y
annoncer le printemps, et elle ne va pas dans le jardin, je l'aime bien !
Par contre, je grogne contre oxalis corniculé, "mourron" blanc(petite
stellaire), pourpier (un peu de salade je veux bien, mais trop c'est
trop), liseron et chiendent dans la rocaille évidemment... Ah,
j'oubliais les Navets du Diable (bryone) et quelques pieds de ronces
dans les groseilliers ... et les althéas qui repoussent là où on ne les
attend pas, les montbretias qui s'étalent, les framboisiers qui
débordent....
Je vous laisse, j'ai du boulot !
Pascale (04/03/2009, 11h08)
chuferlu <chuferlu1> écrivait news:45ac90d8-dd31-429e-86f5-
5481f079099b:

> Tes anciens, pas tous!


Ouais, comme tu dis. Déjà, c'est un truc de région sans cailloux. Dans les
régions caillouteuses, les paysans avaient bien assez à faire à enlever les
grosses pierres de la couche superficielle de terre (souvent pour en faire
des murets, des abris,...).
Pascale (04/03/2009, 11h09)
caryl <caryl13Stop> écrivait
news:49ae3720$0$17749$ba4acef3:

> et puisqu'on parle de mauvaises herbes, j'en ai trois particulièrement
> résistantes dans mon potager et sur mon talus : la prêle, la mauve et la
> rue fétide... sans parler du geranium sanguin. La ficaire reste un
> plaisir en cette saison et en effet on l'oublie rapidement.


Ici, le pire du pire, ce sont les graminées.
Michel HONORE (04/03/2009, 12h32)
chuferlu à l'adresse 213.141.41.33 et dont l'identifiant est
<45ac90d8-dd31-429e-86f5-5481f079099b> a
écrit :
>> Et puis, les anciens, c'était plutôt défonçage à deux fers, alors, il
>> faudrait savoir de quoi on parle.


> Tes anciens, pas tous!


J'ai retrouvé un petit opuscule intitulé "Le jardin de la ferme", tome
V de la "petite bibliothèque agricole pratique" Guyot éditeur, publié
vers 1910 (35 centimes...).
Pour eux, un "petit jardin" potager, c'est 12 ares, leur "jardin moyen"
étant un potager/fruitier d'1/2 hectare. Une paille !
Le bêchage annuel est d'un fer de bêche, soient 30 cm...

J'ai aussi sous les yeux "le guide pratique des jardins" W de Haan,
1959.
Le "bêchement" normal est de 1 à 2 fers, le défoncement se faisant sur
3 fers avec inversion des couches.

Et dans "l'encyclopédie du jardinage" Denoël 1971, le labour annuel est
de 30 cm, et le labour de défoncement, destiné à préparer une nouvelle
parcelle est de 50 à 60cm. On y préconise même le labour en billons
pour "augmenter l'épaisseur du sol arable".

Alors, "mes" anciens sont sans doute nombreux.

Au passage, ce n'est que dans le dernier ouvrage qu'apparaît le compost
en temps que tel. Dans le premier, tous les déchets sont mis dans les
mangeoires des bêtes, et les feuilles et mauvaises herbes, brûlées.
Autre temps, autres moeurs.
ddd (04/03/2009, 12h45)
On 3 mar, 22:16, dan-laMerveille...@jumet.net.invalid (Dan) wrote:
[..]
> Pour m'envoyer un message ôtez "-laMerveilleuse" (snif!)
> et ".invalid" de ma BAL.
> Ou cliquez sur ce lien:


Bonjour,

Un forumeur plein d'humour ayant écrit.

« Non, non: les scientifiques sont des c.. et les anciens des
destructeurs
sauvages de la Nature!
Quand on a compris ça, tout devient plus simple, non? "

Phrase à laquelle un autre forumeur à l'humour plus grinçant mais au
combien décapant a répondu.

« C'est vrai, pourquoi utiliser une b^che alors que pendant des
milliers
d'années on faisait ça très bien avec un os ou un bâton. »

Alors moi je n'ai fait qu'ajouter

"Mais, je crois que je n'aime pas les écolos rétrogrades patentés,
salades vertes."

Et j'ai conseillé de planter des patates, ce que faisaient les anciens
pour désherber un terrain. Et économiser leur huile de coude. Buter
n'est pas bêcher.

Mais si buter les salades des écologistes .directeurs autoproclamés de
nos consciences jardinières semble pour vous un pêcher. Qui puis-je?

Quant à moi, je n'ai pas d'état d'âme, j'utilise jusqu'à plus soif de
pétrole, mon motoculteur.

ddd

Discussions similaires