gratifiant > linux.debian.user.french

Christophe Poulain (21/08/2019, 22h00)
Bonsoir,

avant de me lancer dans cet achat de matériel, quels seraient les
possibilités d'achat sachant que ce sera uniquement pour une utilisation
personnelle, sans utilisation intensive ?

Merci pour toutes pistes.

Christophe
Basile Starynkevitch (21/08/2019, 22h30)
On 8/21/19 9:38 PM, Christophe Poulain wrote:
> Bonsoir,
> avant de me lancer dans cet achat de matériel, quels seraient les
> possibilités d'achat sachant que ce sera uniquement pour une
> utilisation personnelle, sans utilisation intensive ?


A mon avis, le plus cher restera (évidemment) le toner ou encre. Le
modèle économique des imprimantes, c'est on donne presque gratuitement
le matériel, on fait raquer sur le toner.

J'ai une vielle multi-imprimante scanner HP_Officejet_Pro_8610 qui me
donne satisfaction. L'encre n'est pas donnée, mais j'imprime peu.

Et les imprimantes HP me semblent bien supportées par Debian

Librement
contact (22/08/2019, 07h50)
Salut

mon avis perso qui vaut ce qu'il vaut....

pas d'utilisation intensive = tu n?achètes rien et tu vas au copyshop du
coin si tu as (vraiment) besoin d'imprimer

si tu es flemmard/et/ou un peu plus riche : une imprimante laser NB + un
scanner dédie (c'est ma conf...) et pour la couleur > copyshop

si tu es beaucoup plus riche : un multifonction couleur laser (mais
alors bonjour le toner couleur!)

bref: même en utilisation perso, j?éviterais les jets d'encre.
Paradoxalement, surtout si tu imprimes peu, puisque les "nettoyages du
système d'impression" te vident les cartouches et moins de deux.

Le 21/08/2019 à 21:38, Christophe Poulain a écrit :alut
[..]
Basile Starynkevitch (22/08/2019, 08h10)
On 8/22/19 7:49 AM, contact wrote:
[..]
> bref: même en utilisation perso, j?éviterais les jets d'encre.
> Paradoxalement, surtout si tu imprimes peu, puisque les "nettoyages du
> système d'impression" te vident les cartouches et moins de deux.


Cet avis présuppose que le temps ne vaut rien (sauf si le copyshop est
littéralement en bas de chez soi, ce n'est pas mon cas, j'habite à Bourg
la Reine en zone résidentielle, et le copyshop que je connaisse le plus
proche est à une heure de transport en commun, à Jussieu). Pour la
plupart des gens ce n'est pas le cas.

/time is money/ est une vérité plus profonde qu'elle en a l'air.

J'ai une façon simple de calculer la valeur de mon temps: c'est mes
revenus (ou, encore mieux, ma contribution au PIB français, en théorie
15 à 22k? par mois, voir ma page web) mensuels divisés par le temps que
je passe éveillé dans le mois. Environ 16 heures par jour.

Et je pense au logiciel libre que je fais (professionnellement ou
personnellement) même la nuit, en rêvant (et parfois même en faisant
l'amour...). Je rêve -en couleurs- de mon code libre à peu près chaque
nuit. Je pense à mon code même le weekend.

Et c'est pour ça que j'ai horreur de faire la queue à la Poste (alors
qu'il y a 20 ans j'y faisais trois fois moins la queue). En plus, à 60
ans, rester debout dans une queue m'est pénible: j'ai été il y a 15 ans
opéré du menisque du genou droit, et la station debout reveille les
douleurs (qui demeurent plusieurs jours après).

Moi j'imprime très peu, mais je vis heureusement avec mon épouse depuis
plus de 40 ans (et notre petit dernier a 22 ans et vit et imprime encore
chez nous) et elle imprime plus que moi. Les 3 ordinateurs fixes de la
maison sont sous Linux (sinon, je divorcerais et mon épouse
-psychothérapeute- le comprend).

A cause de tout ça, je conseille quand même les imprimantes
multifonctions à jet d'encre. Certes, le coût amorti à la page imprimée
est exorbitant (essentiellement les toners), mais c'est pratique d'avoir
ça chez soi quand on imprime peu.

Librement

> --


Basile STARYNKEVITCH ==
opinions are mine only - les opinions sont seulement miennes
Bourg La Reine, France; <basile>
(mobile phone: cf my web page / voir ma page web...)
Daniel Caillibaud (22/08/2019, 08h30)
Le 22/08/19 =C3=A0 08:02, Basile Starynkevitch <basile> a=
=C3=A9crit :
> A cause de tout =C3=A7a, je conseille quand m=C3=AAme les imprimantes=20
> multifonctions =C3=A0 jet d'encre. Certes, le co=C3=BBt amorti =C3=A0 la = page imprim=C3=A9e=20
> est exorbitant (essentiellement les toners), mais c'est pratique d'avoir= =20
> =C3=A7a chez soi quand on imprime peu.


Quand on imprime peu, je d=C3=A9conseille les jet d'encre, ou alors il faut=
l'allumer r=C3=A9guli=C3=A8rement
(m=C3=AAme si on a rien =C3=A0 imprimer) pour qu'elle crache de l'encre et =
=C3=A9vite aux buses de se boucher=E2=80=A6

J'ai d=C3=A9j=C3=A0 vu trois exemples d'imprimantes jet d'encre bonnes =C3=
=A0 jeter parce qu'elles =C3=A9taient
rest=C3=A9es plus de quelques semaines =C3=A9teintes (de m=C3=A9moire 5~6 s=
emaines suffisent).
(et je m'=C3=A9tait acharn=C3=A9 =C3=A0 d=C3=A9monter la t=C3=AAte pour la =
faire tremper dans du solvant, utilis=C3=A9 des
programmes pour tenter de d=C3=A9boucher les buses avec des cartouches d'en=
cre remplies de solvant,
rien =C3=A0 faire=E2=80=A6 =3D> poubelle, c'=C3=A9tait une epson mais je cr=
ois que c'est pareil avec les autres
marques).

=3D> une laser N&B me semble alors plus indiqu=C3=A9e (et en imprimant peu =
la cartouche de toner peut
durer la vie de l'imprimante, en tout cas plusieurs ann=C3=A9es)

Normalement avec une HP jet d'encre les cartouches contiennent les buses, e=
lles sont plus ch=C3=A8res
mais quand c'est bouch=C3=A9 il "suffit" de changer la cartouche, je ne sai=
s pas si c'est toujours
le cas.

--=20
Daniel

Les allemands sortent la premi=C3=A8re voiture qui se boit apr=C3=A8s mange=
r :
l'Audi cointreau.
Les nuls
Cyrille Bollu (22/08/2019, 09h00)
J?ai arrêté les jets d?encre il y a 3-4 ans. Pas moyen de garder cela fonctionnel plus de qques mois (il semble que c?était du à ma faible utilisation. WTF, c?est justement parcque j?imprimais pas bcp que je voulais pas investir dans une laser!?!).

Puis, finalement, j?ai acheté une imprimante laser: best deal ever! C?est toujours la même que j?ai depuis. Au final ça me coûte nettement moins cher que toutes les jets d?encre que j?aurais achetées entre-temps.

Donc, mon expérience: utilisation personnelle non intensive => laser!

Cyrille
[..]
Basile Starynkevitch (22/08/2019, 09h30)
On 8/22/19 8:40 AM, Cyrille Bollu wrote:
> J?ai arrêté les jets d?encre il y a 3-4 ans. Pas moyen de garder cela fonctionnel plus de qques mois (il semble que c?était du à ma faible utilisation. WTF, c?est justement parcque j?imprimais pas bcp que je voulais pas investir dans une laser!?!).
> Puis, finalement, j?ai acheté une imprimante laser: best deal ever! C?est toujours la même que j?ai depuis. Au final ça me coûte nettement moins cher que toutes les jets d?encre que j?aurais achetées entre-temps.
> Donc, mon expérience: utilisation personnelle non intensive => laser!


Moi, j'ai fait l'experience inverse: une laser recto verso couleur
compatible Linux coûte encore un peu plus cher à l'achat qu'une
jet-encore recto verso couleur.

En 2019, le recto verso couleur me parait à peu près indispensable. Le
recto verso est plus écologique: une ramette de papier requiert
énormément d'eau pour sa fabrication (parait-il des hectolitres d'eau).
La couleur augmente la lisibilité des textes que j'écris avec LaTeX
(comme celui-ci
<http://starynkevitch.net/Basile/bismon-chariot-doc.pdf>, vendu environ
450k? par mon employeur à la Commission Européenne que tous les
contribuables européens financent avec leurs impôts), et je les écris
aussi bien du bureau que de la maison. Et comme /time is money/, je
prefère une mécanique automatique à mon action manuelle.

Par exemple, HP OfficeJet 5230
<https://www.materiel.net/produit/201710230106.html> à 110? vs HP Color
LaserJet Pro MPF M281fdn
<https://www.materiel.net/produit/201710230131.html> à 360?; je prefère
HP car les imprimantes HP sont généralement et facilement compatibles
Linux. Avec HPLIP <https://doc.ubuntu-fr.org/hplip>

Et les toners representent, à chaque achat, un montant plus élevé.

Bien sûr, je sais que le coût amorti à la page est bien plus cher sur
une jet d'encre que sur une laser. Mais j'imprime peu. La plupart du
temps, je lis à l'écran. J'imprime sur papier ce que j'ai besoin de
diffuser de la main à la main ou ce que j'ai besoin d'annoter à la main.

Librement
fab (22/08/2019, 10h40)
salut,

> /time is money/ est une vérité plus profonde qu'elle en a l'air.

Pas d'accord. Time is time and money is money. Le rapport direct que tu
veux donner entre le temps et l'argent annihile immédiatement toute
tentative artistique, culturelle ou de pensée.

> J'ai une façon simple de calculer la valeur de mon temps: c'est mes
> revenus (ou, encore mieux, ma contribution au PIB français, en théorie
> 15 à 22k? par mois, voir ma page web) mensuels divisés par le temps que
> je passe éveillé dans le mois. Environ 16 heures par jour.


> Et je pense au logiciel libre que je fais (professionnellement ou
> personnellement) même la nuit, en rêvant (et parfois même en faisant
> l'amour...). Je rêve -en couleurs- de mon code libre à peu près chaque
> nuit. Je pense à mon code même le weekend.


Je me demande: puisque ton temps éveillé va directement dans le PIB,
qu'en est-il de tes rêves lorsqu'ils ont attrait aux logiciels ?
Penses-tu que l'on pourrait demander aux économistes de Bercy un nouveau
calcul du PIB où les rêves "productifs" auraient toutes leur place ? ;)

Je sais bien que mon approche n'est pas très mainstream:



Il n'empêche. Si on veut espérer un monde ou le PIB ne représente pas
l'alpha et l'omega de nos sociétés, il faut tenter de déconstruire tous
ces récits mortifères au profit d'autres récits où les liens comptent
plus que les biens.

Désolé pour ce post sans rapport avec debian.user.french, encore que!

Nous avons déjà échangé sur cette même liste, avec les même types
d'arguments. Puisque tu reviens à la charge, je me permets de le faire à
mon tour, histoire d'équilibrer les choses.

Bonne journée, je retourne de ce pas gagner ma croûte,

f.
basile (22/08/2019, 12h20)
On Thursday, August 22, 2019 10:30 CEST, fab <regnier.fab> wrote:
 salut,

> /time is money/ est une vérité plus profonde qu'elle en a l'air.

Pas d'accord. Time is time and money is money. Le rapport direct que tu
veux donner entre le temps et l'argent annihile immédiatement toute
tentative artistique, culturelle ou de pensée.

  Je suis professionnellement tenu de faire ce rapport même si je n'en pense pas moins. mon employeur (le CEA) comme mon contratde travail sont de droit privé (mais mon travail est payé avec de l'argent public, ma page web détaille comment). J'ai une obligation légale de loyauté envers lui. Et sur Debian User French, je suis légalement un homme de l'art, pas un bonus  paterfamilias. (oui, je connais ce distinguo légal).
> J'ai une façon simple de calculer la valeur de mon temps: c'est mes
> revenus (ou, encore mieux, ma contribution au PIB français, en théorie
> 15 à 22k? par mois, voir ma page web) mensuels divisés par le temps que
> je passe éveillé dans le mois. Environ 16 heures par jour.


> Et je pense au logiciel libre que je fais (professionnellement ou
> personnellement) même la nuit, en rêvant (et parfois même en faisant
> l'amour...). Je rêve -en couleurs- de mon code libre à peu près chaque
> nuit. Je pense à mon code même le weekend.


Je me demande: puisque ton temps éveillé va directement dans le PIB,
qu'en est-il de tes rêves lorsqu'ils ont attrait aux logiciels ?
Penses-tu que l'on pourrait demander aux économistes de Bercy un nouveau
calcul du PIB où les rêves "productifs" auraient toutes leur place ? ;)

Je suis certain qu'ils le font déjà. C'est l'essence même de la politique d'innovation à la Française, le concept de startup-nation cher à Macron, etc.... J'ai certainement croiséet discuté avec ceux qui sont en charge de ce calcul.

Je sais bien que mon approche n'est pas très mainstream:



Il n'empêche. Si on veut espérer un monde ou le PIB ne représente pas
l'alpha et l'omega de nos sociétés, il faut tenter de déconstruire tous
ces récits mortifères au profit d'autres récits où les liens comptent
plus que les biens.

D'accors, mais si on veut y être efficace, je crois de plus en plus (très malheureusement) qu'il faudrait recourir à une violence armée et illégale (mais peut-être politiquement légitime; et je sais le sens de ces mots; j'ai eu une bonne note à une dissertation de philosophie sur ce sujet en 1977).
 
(Basile écrit:)

J'ai 60 ans, et je crains que même à ma mort, le PIB continuera de representer l'alpha et l'omega (suivez cet hyperlien!) de nos sociétés. Alors que le réchauffement climatique concerne aujourd'hui l'humanité entière.

Politiquement, je vois le verre à moitié vide là oùbeaucoup le voient à moitié plein.
  Désolé pour ce post sans rapport avec debian.user..french, encore que!
Nous avons déjà échangé sur cette même liste, avec les même types
d'arguments. Puisque tu reviens à la charge, je me permets de le faire à
mon tour, histoire d'équilibrer les choses.

Merci, dans le fond je suis d'accord avec toi. Mais mon boulot est (tristement, pour encore 3 ou 4 ans) de défendre la proéminence de l'argent sur la valeur des idées. ca ne m'empêche pas d'être en théorie un idéaliste (celui qui croit que les idées ont plus de valeur que la matière).

Mais j'ai bien lu les Evangiles, et notamment "Nul ne peut servir deux maitres" et (c'est attribué à Jésus) "Je vous le dis, ilest plus aisé pour un chameau d'entrer par le trou d'une aiguille, que pour un riche d'entrer dans le royaume de Dieu."

Bonne journée, je retourne de ce pas gagner ma croûte,

 

Et moi la mienne. Voir ce que j'en pense (de gagner ma croûte) surma page web que je mets à jour au moins chaque semaine ces temps ci.

Comme la plupart d'entre nous, je n'ai pas la sagesse d'accorder totalement mes convictions avec mes actes. Je développe du logiciel libre, mais je suis payé -pour ça- par l'institution en charge des têtes nucléaires françaises.  Le lecteur intéressé pourrait même lire Léon Bloy (un quasi-contemporain de Jules Vernes, aussi anti-sémite que lui), philosphe chretien torturé, qui définit -le même siècle que K.Marx écrivant son Capital- le Bourgeois (la classe bourgeoise selon Marx) comme étant celui qui ne pense pas) et son Exegèse des Lieux Communs (à 18 ou 20 ans j'ai adoré lire ce pamphlet) notamment à propos de On ne peut pas vivre sans argent. Ca rend modeste.....

J'admire les idées de RMS, mais j'aime ma femme et nos quatres enfants (tous adultes et ayant été Linuxiens, deux d'entre eux -Jean et Matthieu- le sont encore, une troisième, Marie, préfère MacOSX et ma fille Anne est pédiatre et utilise l'ordinateurfourni par son hôpital); j'ai installé Linux sur le PC d'un de mes 7 petits-enfants.

J'ai toujours autant de mal qu'il y a 20 ans à expliquer que le logiciel libre est libre, pas gratuit. Ses développeurs ne sont pas (le plus souvent) des esclaves ou des amateurs. J'en suis un, et je me considère encore comme un homme libre (plus ou moins, car salarié, pas esclave) et comme un professionnel (un homme de l'art).

Pour provoquer, avec une délicieuse malice, un peu les lecteurs decette liste: j'ai rencontré mon épouse (Corinne-Elisabeth, psychothérapeute) dans un monastère (c'est quand même plus original qu'une boite de nuit), et 45 ans après nous sommes encore ensemble et heureux de l'être :-)

PS. J'ai du mal à formatter convenablement ce mél via le webmail fourni par gandi.net

 
Erwan David (22/08/2019, 12h30)
Le 22/08/2019 à 08:40, Cyrille Bollu a écrit :
> J?ai arrêté les jets d?encre il y a 3-4 ans. Pas moyen de garder cela fonctionnel plus de qques mois (il semble que c?était du à ma faible utilisation. WTF, c?est justement parcque j?imprimais pas bcp que je voulais pas investir dans une laser!?!).
> Puis, finalement, j?ai acheté une imprimante laser: best deal ever! C?est toujours la même que j?ai depuis. Au final ça me coûte nettement moins cher que toutes les jets d?encre que j?aurais achetées entre-temps.
> Donc, mon expérience: utilisation personnelle non intensive => laser!
> Cyrille

Idem pour moi, j'ai une HPLaserjet M125 (donc multifonction), marche
comme un charme avec hplip (avec un blob propriétaire HP pour le scan).
Le toner ne sèche pas donc économies sur l'achat d'encre quand on
n'imprime pas beaucoup.
basile (22/08/2019, 12h50)
On Thursday, August 22, 2019 12:16 CEST, basile <basile> wrote:
  
On Thursday, August 22, 2019 10:30 CEST, fab <regnier.fab> wrote:
 salut,

> /time is money/ est une vérité plus profonde qu'elle en a l'air.


Fab a écrit:

Pas d'accord. Time is time and money is money. Le rapport direct que tu
veux donner entre le temps et l'argent annihile immédiatement toute
tentative artistique, culturelle ou de pensée.

 Basile a écrit:Je suis professionnellement tenu de faire ce rapport même si je n'en pense pas moins. mon employeur (le CEA) comme mon contrat de travail sont de droit privé (mais mon travail est payé avec de l'argent public, ma page web détaille comment). J'ai une obligation légale de loyauté envers lui. Et sur Debian User French, je suis légalement un homme de l'art, pas un bonus  pater familias. (oui, je connais ce distinguo légal). 
> J'ai une façon simple de calculer la valeur de mon temps: c'est mes
> revenus (ou, encore mieux, ma contribution au PIB français, en théorie
> 15 à 22k? par mois, voir ma page web) mensuels divisés par le temps que
> je passe éveillé dans le mois. Environ 16 heures par jour.


> Et je pense au logiciel libre que je fais (professionnellement ou
> personnellement) même la nuit, en rêvant (et parfois même en faisant
> l'amour...). Je rêve -en couleurs- de mon code libre à peu près chaque
> nuit. Je pense à mon code même le weekend.


Je me demande: puisque ton temps éveillé va directement dans le PIB,
qu'en est-il de tes rêves lorsqu'ils ont attrait aux logiciels ?
Penses-tu que l'on pourrait demander aux économistes de Bercy un nouveau
calcul du PIB où les rêves "productifs" auraient toutes leur place ? ;)

C'est bien moi Basile, pas Fab, qui a écrit (cf rendre à César ce qui est à César ... mais je ne prends pas pour César :-) .....) tout ce qui suit:

Je suis certain qu'ils le font déjà. C'est l'essence même de la politique d'innovation à la Française, le concept de startup-nation cher à Macron, etc.... J'ai certainement croiséet discuté avec ceux qui sont en charge de ce calcul.

D'accord, mais si on veut y être efficace, je crois de plus en plus (très malheureusement) qu'il faudrait recourir à une violence armée et illégale (mais peut-être politiquement légitime; et je sais le sens de ces mots; j'ai eu une bonne note à une dissertation de philosophie sur ce sujet en 1977).
J'ai 60 ans, et je crains que même à ma mort, le PIB continuera de representer l'alpha et l'omega (suivez cet hyperlien!) de nos sociétés. Alors que le réchauffement climatique concerne aujourd'hui l'humanité entière.

Politiquement, je vois le verre à moitié vide là oùbeaucoup le voient à moitié plein.
Et ma page web détaille un peu plus mes opinions maladroitement exprimées ici....

PS. J'ai du mal à formatter convenablement ce mél via le webmail fourni par gandi.net

 

 
Ph. Gras (22/08/2019, 13h00)
Salut la liste !

>> > /time is money/ est une vérité plus profonde qu'elle en a l'air.

>> Pas d'accord. Time is time and money is money. Le rapport direct que tu
>> veux donner entre le temps et l'argent annihile immédiatement toute
>> tentative artistique, culturelle ou de pensée.


Il est ardu de calculer la rentabilité d'un choix de matériel destiné à une activité par nature non rentable,
du type imprimer ses photos de vacances ou son dernier avis d'imposition pour le joindre à un courrier.

J'ai une imprimante HP Laser 6L qui date du siècle dernier et qui fonctionne toujours, mais pour la faire
fonctionner, je dois transférer mon fichier sur un vieil ordinateur qui possède un port imprimante.

La plupart du temps, je vais au copy shop qui se trouve à 10 min de chez moi, à côté de la boulangerie.

La grosse flemme, ça se paye.

Je suis sûr qu'il en existe autant à Bourg-la-Reine qu'à Nanterre, mais Basile n'a pas vraiment dû prêter
attention à ce qui son environnement immédiat, plongé comme il est dans ses rêves.

L'imprimante à jet d'encre est en tout état de cause une arnaque :
— Qualité d'impression pas terrible
— Coût exorbitant des consommables
— Difficultés à recycler les cartouches
— Encrassement rapide des buses

Les fabricants cassent les prix des imprimantes et se vengent sur les consommables.

Bonne journée,

Ph. Gras
Christophe Poulain (22/08/2019, 22h40)
Merci à tous pour ces éclairages, quelle qu'en soit la nature :)

Christophe

Le jeu. 22 août 2019 à 12:52, Ph. Gras <ph.gras> aécrit :
[..]
François LE GAD (23/08/2019, 19h30)
Le 21/08/2019 à 22:28, Basile Starynkevitch a écrit :
> Et les imprimantes HP me semblent bien supportées par Debian


Je confirme. Elle est prise en charge par le pilote hplip, présent dans
les dépôts.

J'ai une color laserjetpro M176n, branchée en ethernet sur la box, qui
me donne satisfaction, et revient à l'usage bien moins cher qu'une jet
d'encre.

Petit détail : les 4 toners d'origine ne sont chargés qu'à 50%.
Migrec (23/08/2019, 23h40)
Le 23/08/2019 à 19:20, François LE GAD a écrit :
> Le 21/08/2019 à 22:28, Basile Starynkevitch a écrit :
> Je confirme. Elle est prise en charge par le pilote hplip, présent
> dans les dépôts.
> J'ai une color laserjetpro M176n, branchée en ethernet sur la box, qui
> me donne satisfaction, et revient à l'usage bien moins cher qu'une jet
> d'encre.
> Petit détail : les 4 toners d'origine ne sont chargés qu'à 50%.


Idem, j'ai une HP M277n en réseau (3 en 1, couleur). Elle scanne vers un
dossier réseau (samba), une adresse mail. Seul inconvénient : le
chargeur de doc pour le scan ne fait pas le RV.
Acheter le toner revient assez cher, presque le prix de l'imprimante
mais en jet d'encre c'est pareil.

Le laser j'apprécie car ça bave pas, ça tient bien dans le temps et
c'est beau comme impression.

Discussions similaires