gratifiant > sci.* > sci.physique

robby (24/03/2019, 10h11)
On 23/03/2019 21:57, jc_lavau wrote:
> Je ne suis pas en paix avec les nombreux présupposés. Par quels miracles
> une accélération est-elle obtenue ? Ça doit quand même avoir une
> importance physique. Non ?


quelle idée bizarre !

L'essence de la physique est d'isoler des principes abstraits,
généralisant des foultitudes d'instances particulières. Est-tu en train
de dire que la loi de Newton devrait différer selon que F soit issu d'un
processus physique A ou B ?

Qu'est-ce qui pourrait motiver une entorse pareille ?
Michel Talon (24/03/2019, 11h28)
Le 24/03/2019 à 09:08, robby a écrit :
>> et avec beaucoup de détails le chapitre 14 du cours de relativité de
>> Wald.

> il est trouvable en ligne ?


J'ai un scan ici

pour un ou deux jours.
jc_lavau (24/03/2019, 11h53)
Le 24/03/2019 à 09:11, robby a écrit :
> On 23/03/2019 21:57, jc_lavau wrote:
> quelle idée bizarre !
> L'essence de la physique est d'isoler des principes abstraits,
> généralisant des foultitudes d'instances particulières. Est-tu en train
> de dire que la loi de Newton devrait différer selon que F soit issu d'un
> processus physique A ou B ?
> Qu'est-ce qui pourrait motiver une entorse pareille ?


Tu exagères. Newton ne pouvait connaître que de macrophysique, et il n'a
jamais traité d'électromagnétisme.
Pour accélérer un électron, tu dois bien lui faire quelque chose
d'électromagnétique. De là à ce que ce quelque chose soit quantique au
sens de Copenhague, heu...
On avait déjà discuté ici avec Chaverondier de l'éventuelle valeur comme
entités, de l'espace de Newton, du temps de Newton.
jc_lavau (24/03/2019, 11h57)
Le 24/03/2019 à 09:08, robby a écrit :
> On 23/03/2019 21:51, Michel Talon wrote:
> je connais déjà :-)
> Mais ça ne dis pas comment les transactionalistes incorporent la chose.


Aucune réponse n'est connue.

> plus généralement je suis un peu gêné par le fait que les champs
> statiques vs oscillants puissent etre considéré comme ontologiquement
> différents ( différence que l'effet Unruh met en défaut, justement ).


Il y a bien des gens qui nous racontent qu'un champ magnétostatique
passe par des "photons virtuels".
robby (24/03/2019, 13h05)
On 24/03/2019 10:53, jc_lavau wrote:
> Le 24/03/2019 à 09:11, robby a écrit :


>> Qu'est-ce qui pourrait motiver une entorse pareille ?

> Tu exagères. Newton ne pouvait connaître que de macrophysique, et il n'a
> jamais traité d'électromagnétisme.
> Pour accélérer un électron, tu dois bien lui faire quelque chose
> d'électromagnétique. De là à ce que ce quelque chose soit quantique au
> sens de Copenhague, heu...


ici on parle de l'accélération de l'observateur. Qu'est-ce que son mode
de propulsion peut bien changer au fait qu'il voit oscillant dans son
référentiel le champs dipolaire statique ? et que le simple fait d'etre
en presence de champs EM oscillant implique un certain nombre de choses ?

> Il y a bien des gens qui nous racontent qu'un champ magnétostatique
> passe par des "photons virtuels".


il y a sans doute une voie par là, même si je n'ai encore rien lu de
très précis sur la question.
jc_lavau (24/03/2019, 15h42)
Le 24/03/2019 à 12:05, robby a écrit :
> On 24/03/2019 10:53, jc_lavau wrote:
> ici on parle de l'accélération de l'observateur. Qu'est-ce que son mode
> de propulsion peut bien changer au fait qu'il voit oscillant dans son
> référentiel le champs dipolaire statique ? et que le simple fait d'etre
> en presence de champs EM oscillant implique un certain nombre de choses ?


Tu peux propulser un "observateur" à des vitesses relativistes, toi ?
On n'a jamais rien réussi à accélérer de plus gros que des ions lourds,
genre ion carbone 5+, au labo GAMIL.
Et les interférences de fullérènes, voire insuline, sont à très très
basse ddp.

Dans l'esprit des copenhaguistes qui dénient les absorbeurs, un
"observateur" est un cafouillazibule macroscopique, relié à un
enregistreur fixe dans le labo. Tu ne vas certainement pas le
centrifuger sans le rendre plus dangereux qu'une mitrailleuse.

Selon mes souvenirs, dans un accélérateur linéaire, on fait surfer
l'électron sur une onde progressive. Je ne suis plus certain que ce soit
le même principe à l'ESRF, pour les réaccélérateurs après chaque virage.
Pas évident pour l'expérimentateur de discerner le champ produit par
l'électron de celui agissant sur l'électron, quelques ordres de grandeur
d'écart, il me semble.
Richard Hachel (24/03/2019, 16h27)
Le 02/01/2019 à 10:19, jc_lavau a écrit :

> Tout photon a un absorbeur.
> Postulat : Toute onde individuelle a un émetteur et un absorbeur.


Ca fait quand même 25 ans que je le dis sur fr.sci.physique .

J'avais même dit qu'un corps placé seul dans l'univers ne saurait pas
émettre.

Ce qui a rendu fou beaucoup d'imbéciles.

Le problème, c'est qu'ils étaient imbéciles avant d'être fous.

Leur folie contre moi n'était que conséquence.

Conséquence haïe, conséquence détestée, conséquence non voulue.

Mais conséquence quand même.

Question : "pourquoi?"

Réponse, invariable depuis 25 ans : la bite.

"Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous! Crucifie ce fumier et
ses équations à la con,
et sa théologie à la con, et sa médecine à la con, et ses pensées à
la con!"

Mais ça venait d'où, tout ça?

De le bite.

Nous ne voulons pas que nos femmes remarquent qu'il a une bite
incroyablement plus salivante que la notre.

C'était pas un problème scientifique, mais seulement un problème de
bite.

C'est triste.

R.H.

R.H.
Richard Hachel (24/03/2019, 16h30)
Le 05/12/2018 à 20:11, Julien Arlandis a écrit :

> personne ne lui demande comment il compte s'y prendre pour propulser les
> trains à de telles vitesses.


On s'en fout.

On imagine que le train vienne de la Galaxie du petit Lézard.

Et qu'il se dépace à 0.8c par rapport à nous.

Moi, j'ai pas peur.

Mes équations sont universelles.

J'ai PAS à avoir peur.

R.H.
Richard Hachel (24/03/2019, 16h34)
Le 02/01/2019 à 10:23, robby a écrit :

> mais est-ce que ça n'est pas juste reporté à comment les partenaires
> émetteur, absorbeur (et ev espace) se "cherchent" puis se "trouvent" ?


Ils se trouvent instantanément.

Revois mes équations Robby.

Avant même que l'onde parte, elle s'est mise d'accord avec son
absorbeur.

Mais si tu ne comprends pas ça, c'est pas étonnant que tu vas sombrer
dans le doute, puis, plus tard, dans la haine.

Mais le problème, c'est de ton côté qu'il aura été.

Non du mien.

R.H.
Richard Hachel (24/03/2019, 16h39)
Le 23/03/2019 à 17:47, MAIxxxx a écrit :
> Pourtant il doit bien se passer quelque chose
> dans l'espace temps entre l'émission et la réception, mais peut-on
> parler de photon, une "pseudo particule" alors ?


Non.

Pas besoin de pseudo-particule.

TOUT est instantané.

Comprenez la théorie de la relativité mieux qu'Einstein, c'est à dire
comme moi.

Vous verrez que tout transfert d'information est instantané dans le
référentiel du récepteur.

J'ai dit du récepteur.

La source ne sait pas ce qu'il lui arrive.

"On" lui arrache une certaine quantité d'énergie qui partira quelque
part dans le futur.

Seule le récepteur (c'est à dire aussi ma rétine), sait.

Mais là, je vais tellement loin au dessus de la connerie et de
l'obscurité humaine, que je parie que ceux qui lisent croient lire Raël
ou le gourou Machin, tellement ça les dépasse.

R.H.

Discussions similaires