gratifiant > rec.media.* > rec.photo

GhostRaider (15/02/2017, 20h41)
Charles Vassallo (15/02/2017, 21h23)
GhostRaider a écrit :
>


Waouh!

J'ai trouvé quelques explications ou commentaires sur


charles
Benoit (15/02/2017, 22h43)
Charles Vassallo <cv> wrote:

> GhostRaider a écrit :


> Waouh!
> J'ai trouvé quelques explications ou commentaires sur
>
> ferred/1/package/939/pub/940/page/18


Je trouve que certaines sentent trop la retouche.
Stephane Legras-Decussy (15/02/2017, 23h09)
Le 15/02/2017 20:41, GhostRaider a écrit :
>


à un moment donné, c'est tellement léché/propre que ça devient image de
synthèse sans interet.
René (16/02/2017, 08h03)
Le mercredi 15 février 2017 17:09:08 UTC-5, Stephane Legras-Decussy a écrit :
> Le 15/02/2017 20:41, GhostRaider a écrit :
> >

> à un moment donné, c'est tellement léché/propre que ça devient image de
> synthèse sans interet.


Ce n'est pas de l'art mais de la technique. Très maîtrisée.

René
GhostRaider (16/02/2017, 08h04)
Le 15/02/2017 à 23:09, Stephane Legras-Decussy a écrit :
> Le 15/02/2017 20:41, GhostRaider a écrit :
>>

> à un moment donné, c'est tellement léché/propre que ça devient image de
> synthèse sans interet.

Ce sont des photos de concours, les gars veulent gagner, la qualité doit
être là.
Quand on les juxtapose aux photos de Mylayne, on voit la différence
entre respecter le public et se moquer de son snobisme.
GhostRaider (16/02/2017, 08h13)
Le 15/02/2017 à 22:43, Benoit a écrit :
> Charles Vassallo <cv> wrote:
>> GhostRaider a écrit :
>>>
>>> grand-format-merveilles-du-concours-international-de-la-photo-sous-mar
>>> ine.html


>> Waouh!
>> J'ai trouvé quelques explications ou commentaires sur
>>
>> ferred/1/package/939/pub/940/page/18

> Je trouve que certaines sentent trop la retouche.

L' important, selon moi, c'est que ce sont des photos réelles, d'animaux
vivants.
Ça ouvre des horizons.
J'aurais donné le premier prix aux Fous de Bassan.
Charles Vassallo (16/02/2017, 09h50)
Stephane Legras-Decussy a écrit :
> Le 15/02/2017 20:41, GhostRaider a écrit :
>>

> à un moment donné, c'est tellement léché/propre que ça devient image
> de synthèse sans interet.


Affirmation ambigüe. Il faut être plus précis. J'hésite entre trois
interprétations :

(i) ça fait image de synthèse, donc ça n'a pas d'intérêt
(ii) ça fait image de synthèse dans la sous-catégorie des images sans
intérêt (car il y a des images de synthèse de très haute tenue)
(iii) réaction dépitée du mec qui sent qu'il n'y arrivera pas

Charles
Charles Vassallo (16/02/2017, 10h10)
GhostRaider a écrit :
> Le 15/02/2017 à 23:09, Stephane Legras-Decussy a écrit :
> Ce sont des photos de concours, les gars veulent gagner, la qualité
> doit être là.
> Quand on les juxtapose aux photos de Mylayne, on voit la différence
> entre respecter le public et se moquer de son snobisme.


Contrairement au grand artiste que j'ai cité, je ne crois pas que
Mylayne se moque de son public ; amha, il croit profondément à ce qu'il
fait. Il serait intéressant de savoir comment il est arrivé à se faire
de la place au soleil.

Ce que j'ai vu, c'est que quand on a autour de soi des gens bien placés
dans la sphère médiatique, qui savent mettre des mots autour de vos
œuvres -- c.à.d. qu'ils savent écrire ces mots et et qu'ils savent les
publier là où il faut -- on risque de s'auto-intoxiquer sur la portée de
ce qu'on a fait. Je ne dis pas que ce soit toujours le cas.

Charles
GhostRaider (16/02/2017, 10h21)
Le 16/02/2017 à 10:10, Charles Vassallo a écrit :

> Contrairement au grand artiste que j'ai cité, je ne crois pas que
> Mylayne se moque de son public ; amha, il croit profondément à ce qu'il
> fait. Il serait intéressant de savoir comment il est arrivé à se faire
> de la place au soleil.


Ce serait incompréhensible ?
Regarde ça :

Poubelle direct !
Oui mais :
No. 63 Janvier Fevrier 1987, 1987
C-print
73 x 73 inches (185.4 x 185.4 cm)
70 7/8 x 70 7/8 inches (180 x 180 cm) framed

Voilà, une daube floue, surexposée, flash dans la pastille, exemple
parfait de photo d'amateur ratée mais en 185x185 devient une coûteuse
oeuvre d'art.
> Ce que j'ai vu, c'est que quand on a autour de soi des gens bien placés
> dans la sphère médiatique, qui savent mettre des mots autour de vos
> œuvres -- c.à.d. qu'ils savent écrire ces mots et et qu'ils savent les
> publier là où il faut -- on risque de s'auto-intoxiquer sur la portée de
> ce qu'on a fait. Je ne dis pas que ce soit toujours le cas.


Et comme l'art est indéfinissable, ils gagnent l'admiration et les
dollars des gogos.

C'est pour ça que je ne jette quasiment rien, je thésaurise mes daubes
pour me préparer un avenir de richesse et de célébrité.
Stephane Legras-Decussy (16/02/2017, 10h53)
Le 16/02/2017 08:04, GhostRaider a écrit :

> Ce sont des photos de concours, les gars veulent gagner, la qualité doit
> être là.


dans ce style, je suis certain qu'on peut être dans les 3 premiers avec
une image de synthèse et ils verront que dalle... même pas besoin de
se mouiller et d'apprendre à nager.

tu fais 2 baleines qui se font un bisou, sur fond de sable blanc
immaculé dans une eau Volvic® ...
Stephane Legras-Decussy (16/02/2017, 10h54)
Le 16/02/2017 08:13, GhostRaider a écrit :

> L' important, selon moi, c'est que ce sont des photos réelles, d'animaux
> vivants.


ça reste à prouver ...
Charles Vassallo (16/02/2017, 11h02)
GhostRaider a écrit :
> Ce serait incompréhensible ? Regarde ça :
>
> Poubelle direct ! Oui mais :
> No. 63 Janvier Fevrier 1987,
> C-print 73 x 73 inches (185.4 x 185.4 cm) [...]
> Voilà, une daube floue, surexposée, flash dans la pastille, exemple
> parfait de photo d'amateur ratée mais en 185x185 devient une coûteuse
> oeuvre d'art.


Ça, c'est le résultat, ça n'explique pas comment il y est arrivé. Tire
donc ton cabri flou en 2 m de base, essaie de convaincre la
gladstonegallery de lui faire une petite place et reviens ici nous
raconter comment ça s'est passé.

charles
Stephane Legras-Decussy (16/02/2017, 11h05)
Le 16/02/2017 09:50, Charles Vassallo a écrit :

> (i) ça fait image de synthèse, donc ça n'a pas d'intérêt


disons le autrement : en image de synthèse, le talent est d'ajouter
des défauts... en concours photo le talent est de les enlever.

forcément ça va se téléscoper et le point de rencontre sera image de
synthèse qualité ordinaire (pub TV).
Stephane Legras-Decussy (16/02/2017, 11h07)
Le 16/02/2017 10:10, Charles Vassallo a écrit :

> Ce que j'ai vu, c'est que quand on a autour de soi des gens bien placés
> dans la sphère médiatique, qui savent mettre des mots autour de vos
> œuvres -- c.à.d. qu'ils savent écrire ces mots et et qu'ils savent les
> publier là où il faut -- on risque de s'auto-intoxiquer sur la portée de
> ce qu'on a fait. Je ne dis pas que ce soit toujours le cas.


c'est toujours le cas, que ce soit un truc très bien ou tout pourri.

Discussions similaires